Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un produit de deep impact vaut en moyenne 1.120.000 euros

Autres informations / 12.07.2016

Un produit de deep impact vaut en moyenne 1.120.000 euros

INTERNATIONAL

Un produit de Deep Impact vaut en moyenne 1.120.000 euros

Mardi, la vente de sélection japonaise organisée par la Japan Horse Racing Association (J.R.H.A.) s’est conclue en beauté avec la seconde journée consacrée aux foals. Les indicateurs sont tous positifs. Le chiffre d’affaires cumulé des deux journées atteint 129.482.772 euros. Chez les yearlings, le prix moyen progresse de 10,75 %, étant de 37.468.203 yens (324.847 euros). Le médian est, en yens, similaire à celui de 2015 : 25.000.000 yens. En euros, il est donc de 216.768 euros, soit supérieur à celui de 2015 dans la monnaie européenne par le jeu des taux de change. Chez les foals, le prix moyen progresse de 19,36 % à 39.372.382 yens (341.362 euros). Le médian progresse de 12 %, à 28.000.000 yens (242.500 euros).

DEEP IMPACT AU SOMMET

Deep Impact (Sunday Silence) a été sans conteste l’étalon de cette Select Sale 2016. Le prix moyen cumulé (yearling et foal) d’un produit de Deep Impact lors de cette vente s’établit à 1.122.245 euros environ. À titre de comparaison, le prix moyen d’un yearling par Dubawi (Dubai Millenium) en vente publique en 2015 est de 1.108.417 euros environ.

Chez les yearlings… Les six premiers top prices sont des fils de Deep Impact, avec un sommet à 260.000.000 yens (environ 2.245.000 euros) pour le lot 107. Il s’agit du deuxième produit de l’américaine Awesome Feather (Awesome Again), gagnante du Breeders’ Cup Juvenile Fillies et des Gazelle Stakes (Grs1). La jument avait été achetée 1.900.000 euros par Katsumi Yoshida (Northern Farm) à Fasig-Tipton, en novembre 2015. Le poulain a été acquis par KT Racing. Il s’agit de l’entité de Tetsumi Kurokawa, un propriétaire assez récent dans les courses japonaises. Il a expliqué que son rêve était de remporter le Derby japonais (Gr1) avec ce sujet.

Chez les foals… Les cinq premiers top prices sont aussi des fils de l’étalon de Shadaï Farm. Il y a un co-top price à 280.000.000 yens (2.415.870 euros). Le lot 328 est le premier à avoir atteint ce prix. C’est un fils d’une jument que nous connaissons bien en France : Elusive Wave (Elusive City), gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Le poulain a été acheté par Hijame Satomi, qui a fait fortune dans le domaine du jeu vidéo. Elusive Wave avait aussi un yearling par Deep Impact qui passait en vente lors du premier jour : il a été adjugé environ 465.645 euros à U. Carrot Farm (l’écurie de Groupe derrière des chevaux comme Harp Star, Leontes ou Cesario, pour ne citer qu’eux).

Hijame Satomi est aussi l’acheteur de l’autre co-top price de la vente. Ce n’est pas une surprise : il s’agit du lot 389, un poulain par Deep Impact et la championne argentine Malpensa (Orpen). Il est donc le propre frère de Satono Diamond (Deep Impact), qui est un représentant d’Hijame Satomi. Satono Diamond s’est classé troisième des 2.000 Guinées japonaises et deuxième, tout près – en ayant perdu un fer –, du Derby japonais (Gr1). Tous les chevaux d’Hijame Satomi ont un nom avec le suffixe "Satono".

Pas de Qatar Prix de l’Arc de Triomphe pour Satono Diamond. C’est une annonce sans surprise. Satono Diamond (Deep Impact) fait partie des onze chevaux japonais engagés dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2016 (Gr1). Mais le 3ans ne sera pas au départ, comme l’a expliqué son propriétaire, Hijame Satomi, lors de cette Select Sale. Il a cependant déclaré à la presse japonaise qu’il désirait courir l'"Arc" en 2017 avec le poulain. Satono Diamond est revenu très fatigué de son Derby et son entourage préfère faire l’impasse sur l’Europe avec lui cette année. Makahiki (Deep Impact), qui a devancé Satono Diamond dans le Derby, devrait donc être le seul japonais au départ de l'"Arc". Rappelons qu’il sera confié à Christophe Lemaire. Makahiki devrait quitter le Japon le 19 août prochain, avec une rentrée prévue dans le Qatar Prix Niel (Gr2).

AVEC LE QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE EN TÊTE

En 2015, un nouveau nom est apparu dans la colonne des acheteurs de la Select Sale : celui de Kieffers Co. Ltd. Il s’agit de l’entité de Masaaki Matsushima, qui a fait fortune dans la vente de voitures. Le propriétaire est un ami de Yutaka Take, qui sera son premier jockey. Il avait acheté deux yearlings l’an dernier : celui de Deep Impact et de Sarafina XX (Refuse to Bend), moyennant 1.173.560 euros environ, et un mâle par Deep Impact et Coquerelle (Zamindar), acheté 990.320 euros environ. Il avait alors expliqué qu’il avait acquis ces deux yearlings pour réaliser un rêve : remporter le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Les deux poulains sont désormais âgés de 2ans. Ils n’ont pas encore de nom sur la base de données japonaise JBIS.

Masaaki Matsushima a de nouveau fait parler de lui dans cette Select Sale 2016. Il a acheté le deuxième top price chez les yearlings. Il s’agit du lot 99, un fils de Deep Impact et de la championne américaine Champagne d’Oro (Medaglia d’Oro), gagnante des Acorn Stakes et des Test Stakes (Grs1). Il est monté jusqu’à 235.000.000 yens (environ 2.030.942 euros) pour l’obtenir. Masaaki Matsushima a déclaré à nos confrères du TDN : « Mon rêve est de remporter le Prix de l’Arc de Triomphe, alors j’aimerais courir cette épreuve avec ce poulain et mon jockey favori, Yutaka Take. Lorsque je l’ai vu à Shadaï Farm, je me suis tout de suite dit : "Ce cheval va m’amener en France". »

Le premier foal de Kingman en vente publique adjugé 760.000 euros

Cette Select sale permettait de voir le premier produit du champion miler Kingman (Invincible Spirit) à passer en vente publique. Il s’agit du lot 413, un fils de la française Mambia (Aldebaran). Il a été adjugé 84.000.000 yens, soit environ 760.000 euros, à Danox Co. Ltd. Ces derniers ont aussi acheté le foal par Deep Impact et Célimène (Dr Fong, lot 357), moyennant 180.000.000 yens (environ 1.554.000 euros – 5e top price chez les foals).

LES ACHETEURS ÉTRANGERS DE PLUS EN PLUS PRÉSENTS

La Select Sale attire de plus en plus d’acheteurs étrangers. Il y a deux ans, Son Altesse le cheikh Fahad Al Thani avait acheté plusieurs lots, même s’il n’est pas revenu depuis. Les Australiens sont de plus en plus nombreux à venir chaque année, tout comme les investisseurs chinois : cette année, c’est le cas de Yida Zhong, qui a acheté notamment le lot 1 moyennant 840.000.000 yens. Les agents basés à Hongkong ont aussi investi, comme Justin Bahen.

Le Canada était aussi présent à la vente via Charles Fipke, qui a fait fortune dans le diamant. L’homme a notamment acheté un lot moyennant 1.250.000 dollars. Il a des chevaux à l’entraînement au Canada et aux États-Unis, mais ce poulain est, lui, destiné à rejoindre l’Australie et l’entraînement de Gai Waterhouse. Enfin, notons que le team Coolmore était présent. Les Irlandais n’ont pas acheté, mais M. V. Magnier a été sous-enchérisseur sur l’un des top prices de la session des foals : Hijame Satomi a en effet eu le dernier mot sur lui pour le foal par Deep Impact et Elusive Wave. Rappelons que Coolmore a envoyé des juments à Deep Impact, comme Maybe (Galileo) et Peeping Fawn (Danehill).

Tableaux : LES PRODUITS DES JUMENTS FRANÇAISES ET/OU AYANT ÉVOLUÉ EN FRANCE

Chez les yearlings

Chez les foals

Tableaux : LES GRANDS INDICATEURS

JOUR 1 - YEARLINGS

JOUR 2 - FOALS