Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une surprise nommée seventh heaven

Autres informations / 16.07.2016

Une surprise nommée seventh heaven

CURRAGH (IE), SAMEDI

DARLEY IRISH OAKS (GR1)

Une surprise nommée Seventh Heaven

Une Coolmore peut toujours en cacher une autre et ce fut le cas dans ces Darley Irish Oaks (Gr1). Seventh Heaven (Galileo) était la moins jouée des représentantes de Coolmore dans ce Gr1, avec Somehow (Fastnet Rock). Elles étaient proposées à 14/1. Vue à mi-peloton, Seventh Heaven a bien accéléré dans la ligne droite, allant chercher Architecture (Zoffany) pour s’imposer de deux longueurs trois quarts. Architecture conserve une nette deuxième place, sans laisser une grande impression, une longueur un quart devant Harlequeen (Canford Cliffs). Turret Rocks (Fastnet Rock) est quatrième à quatre longueurs. La favorite, Even Song (Mastercraftsman), excellente gagnante des Ribblesdale Stakes (Gr2), ne peut faire mieux que septième à près de dix-huit longueurs de la gagnante.

La "ligne" des Oaks d’Epsom. Les cinq pouliches à l’arrivée de ces Darley Irish Oaks ont toutes pris part aux Oaks d’Epsom (Gr1), survolés par Minding (Galileo). Seventh Heaven concluait septième à Epsom, à trente-trois longueurs de Minding. Architecture était quant à elle deuxième, étant la seule à faire illusion face à la lauréate. Harlequeen, troisième de ces Darley Irish Oaks, avait aussi conclu troisième des Oaks d’Epsom, à près de vingt-quatre longueurs de Minding. Turret Rocks, quatrième ce samedi, était septième des Oaks d’Epsom, à dix-neuf longueurs de sa concurrente la plus proche : Seventh Heaven, donc la gagnante de ces Irisk Oaks. Quant à Somehow, cinquième ce samedi, elle concluait quatrième à Epsom, à quatorze longueurs de la troisième, Harlequeen.

On peut donc dire que les pouliches des Oaks d’Epsom répètent ce samedi… Mais ces Irish Oaks n’apportent finalement pas plus de solidité à la ligne des Oaks d’Epsom, avec des ordres différents et des écarts entre les concurrentes sans commune mesure… Minding a le droit d’être une championne, tant le style de ses victoires est impressionnant. Mais la ligne des Oaks d’Epsom, donc de ces Oaks d’Irlande, n’arrive pas vraiment à convaincre.

Seamie Heffernan, le jockey de Seventh Heaven, a expliqué : « Nous avons de la chance d’avoir de bonnes pouliches et elles prennent bien les courses. Seventh Heaven ne s’est juste pas adaptée à Epsom et elle était plus détendue aujourd’hui. Si j’avais eu le choix, j’aurais certainement choisi Even Song. Je ne l’ai pas eu et il ne restait plus beaucoup de choix... »

Aidan O’Brien a, lui, expliqué : « Elle avait bien gagné à Lingfield et elle confirme cette performance où elle devançait Architecture. Mais Ryan avait dit après cela qu’il n’était pas certain qu’elle puisse s’adapter à Epsom. Nous avions décidé de tenter notre chance, car ce sont les Oaks d’Epsom, mais Ryan avait raison : elle n’a pas apprécié du tout le tracé. » En ce qui concerne Even Song, il a expliqué : « Nous l’avions entraînée dur en vue d’Ascot et, lorsque vous faites cela, les chevaux ne répètent pas juste derrière. Ryan Moore m’a dit qu’elle s’était mal élancée et qu’elle n’avait jamais été en course. C’est une bonne pouliche et elle refera parler d’elle. »