Jorvick passe à table

Autres informations / 02.08.2016

Jorvick passe à table

DEAUVILLE, MARDI

PRIX DU GRAND CHÊNE (B)

Jorvick passe à table

Sponsorisé par Le Comptoir et la Table, ce Prix du Grand Chêne (B) a vu la victoire de Jorvick (Mizzen Mast). « Je voulais être invité au Comptoir et la Table, alors j’ai bien préparé cette course », plaisantait David Smaga, entraîneur du lauréat. Plus sérieusement, l’entraîneur de ce représentant de Khalid Abdullah a raconté : « Il effectuait une rentrée de trois mois ici, car il a été malade. Suite à sa dernière sortie, à Deauville, nous nous sommes rendu compte qu’il avait la maladie de Lyme. Il a été soigné depuis et nous avons pu constater que, bien qu’étant malade, Jorvick était cinquième de très bons chevaux, en mai à Deauville. Il y avait dans sa course Craven’s Legend, qui a bien couru dans le Prix Eugène Adam, Dance of Life, vendue 400.000 euros ensuite, et Mont Ormel, lauréat du Grand Prix de Paris... Jorvick ne compte aucune fausse note dans sa carrière. Il ne devrait pas en rester là. Nous discuterons de ses futurs engagements avec son entourage. C’est sans doute un cheval de 2.000m, mais le programme nous obligera peut-être à le rallonger et à l’essayer sur 2.400m. » Rapidement sur la ligne de tête, à l’extérieur du favori, Chelkar (Azamour), Jorvick a été le premier à attaquer dans la phase finale. Il s’est montré très courageux, repoussant jusqu’au bout l’attaque de Cedar Blue (Giant’s Causeway) qui, pour sa troisième sortie, court bien mieux qu’à Compiègne dernièrement

La famille de Slew O’Gold. Élevé par Millsec Limited, Jorvick est le premier produit de Deep Feeling (Empire Maker), qui n’a jamais couru. C'est une sœur d’Aptitude, lauréate de Gr1 aux États-Unis, et de Sleep Easy (Seattle Slew), également gagnante de Gr1. La troisième mère de Jorvick est Aluvial, qui a produit le champion américain Slew O’Gold. Le géniteur de Jorvick est Mizzen Mast, étalon Juddmonte aux États-Unis.