Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Poly grandchamp en pensant aux gros parcours d’auteuil

Autres informations / 07.08.2016

Poly grandchamp en pensant aux gros parcours d’auteuil

CLAIREFONTAINE, SAMEDI

PRIX DES PLATANES

Poly Grandchamp en pensant aux gros parcours d’Auteuil

Imposant poulain, Poly Grandchamp (Poliglote) a signé sa deuxième victoire en quatre sorties en steeple à l’occasion du Prix des Platanes, ce samedi à Clairefontaine. Selon son entraîneur, François Nicolle, il devrait pouvoir se diriger sans problème vers les gros parcours d’Auteuil.

Le cheval de la famille Papot a évolué dans la seconde moitié du peloton. Il a très bien sauté et a fait mouvement à l’amorce du dernier tournant pour se porter dans le groupe de tête. Dans la ligne droite, il a pris l’avantage entre les deux dernières haies, avant de se détacher sur le plat. Pour finir, il ne s’est pas laissé déborder par la bonne Callia d’Oudairies (Saint des Saints), qui avait animé les débats et termine à la deuxième place. Prince of Fields (Enrique) a fini convenablement pour s’octroyer le second accessit. Autre protégé de François Nicolle, Pétrus du Berlais (Poliglote) s’est classé cinquième, se montrant un peu décevant. Il faudra le revoir car lui aussi devrait pouvoir bien faire à Auteuil. « Poly Grandchamp a réalisé une très bonne course, nous a dit François Nicolle. C’est propre, ce qu’il a fait. Il avait besoin de prendre du rythme. Il sera bien sur 4.300m, en terrain lourd ,à Auteuil. Je suis déçu en revanche de Pétrus du Berlais, qui n’a pas eu le même comportement que dernièrement. »

La famille de Djawack. Élevé par Jean-Louis Guérin, Poly Grandchamp est un fils de Poliglote, étalon au haras d’Etreham, et de Qualia Grandchamp (Nikos), lauréate de deux courses sur les haies, dont il est le seul gagnant. Troisième mère de Poly Grandchamp, Maxi Pearl (Tip Moss) a remporté une course à Auteuil. Elle a notamment donné Djawack (Cadoudal), vainqueur du Prix Prédicateur (L). Poly Grandchamp est aussi le cousin de Si C’était Vrai (Robin des Champs), deux fois placée de Gr2 sur les claies irlandaises, et de Perle Sainte (Saint des Saints), troisième du Prix Finot (L).