Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Vingtième anniversaire du coup de génie de Dettori

Courses - International / 27.09.2016

Vingtième anniversaire du coup de génie de Dettori

THE MAGNIFICENT SEVEN

Le 20e anniversaire du coup de génie de Frankie Dettori

Par Franco Raimondi

Il y a vingt ans, Frankie Dettori a réalisé un des exploits les plus fous de l’histoire des courses anglaises. En une folle journée, il gagné les sept courses programmées à Ascot. Les Anglais appellent ce coup de sept : The Magnificent Seven. C’était il y a deux décennies, et pourtant, cela reste comme l’un des grands moments de mon amitié avec le pilote italien. Il m’a confié : « Ce jour-là, j’ai un peu exagéré ! Je ne réalise toujours pas ce qui est arrivé lors de cette réunion ».

Ce 28 septembre 1996, de mon côté, j’ai raté presque la moitié des courses diffusées à la télévision ! Après les victoires de Wall Street (Mr Prospector) dans le Cumberland Lodge (Gr3), Diffident (Nureyev) dans les Diadem Stakes (Gr2) et Mark of Esteem (Darshaan) dans les Queen Elizabeth II Stakes, la réunion n’avait plus rien d’intéressant.

Dettori touché par la grâce. J’ai éteint la télé et je suis parti faire mes courses du samedi. À mon retour, les chevaux de la "der" étaient dans le tournant final. Un bai avec l’allure d’un vieux sauteur était en tête… Il ne payait pas de mine, mais Lanfranco était en selle. Ce jour-là, les dieux des courses étaient avec lui. Il marchait sur l’eau et avec sa cote à 12/1, je suis un idiot de ne pas avoir "mis un rond" sur lui. Le long du rail, ce cheval, Fujiyama Crest (Roi Danzig), se défendait comme un lion alors que le regretté Pat Eddery poussait fort sur Northern Fleet (Slip Anchor). La voix du commentateur anglais était un ton au-dessus de son niveau habituel et au passage du poteau, il a annoncé : « It’s seven for Frankie. » La cote de Fujiyama Crest avait fondu. Tout le monde en voulait ! Au final, il était tombé à 2/1, endossant le rôle de favori.

Quand Frankie fait sauter la banque. Sept quoi ? Sept victoires ! Pendant que j’étais chez mon boucher, Dettori avait aussi gagné avec Decorated Hero (Warning), Fatefully (Private Account) et Lochangel (Night Shift). La cote du report fut de 25.059/1. Les bookmakers ont perdu plus de quarante millions de livres sterling. Le turfiste Darren Yates en a empoché 550.000 avec une mise de 59. Ce lundi, Frankie a fêté le vingtième anniversaire de cette journée lors d’un déjeuner chez Scott, à Londres, avec une vingtaine d'amis, dont Darren Yates. « Nous avons commencé à midi et terminé à dix heures du soir. » Frankie tu exagères !