Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Gigginstown House Stud et Willie Mullins : c’est fini

Courses - International / 28.09.2016

Gigginstown House Stud et Willie Mullins : c’est fini

L’annonce est tombée ce mercredi matin : Willie Mullins n’entraînera plus de représentants de Gigginstown House Stud, la grande écurie de Michael O’Leary, le patron de Ryanair. Les soixante chevaux portant les couleurs blanc et violet vont donc quitter les boxes du top-entraîneur irlandais. En cause : les frais de pension. Parmi ces chevaux, citons Apple’s Jade (Saddler Maker), qui est le meilleur élément de 4ans sur les haies outre-Manche en 2016, ou encore le très bon, mais très froid, Don Poli (Poliglote), un des meilleurs chevaux d’âge sur les steeples de tenue.

Willie Mullins a expliqué : « Nous nous séparons. Cela a principalement à voir avec les frais de pension, je crois. J’ai augmenté mes frais pour la première fois en dix ans et Gigginstown a choisi de ne pas les payer. C’est ainsi, nos chemins se séparent. Je n’ai pas envie d’essayer de maintenir mon niveau de prestation sans augmenter mes frais de pension. Dans mon écurie, tout le monde est traité de la même manière. Je vois assez de personnes foncer dans le mur en Irlande. Nous avons fait évoluer nos méthodes d’entraînement, ce qui a évidemment un prix, et nous ne sommes pas prêts à sacrifier cela. Gigginstown nous a apporté beaucoup de bonheur au fil des années. Cette entité a acheté des chevaux merveilleux qui vont désormais rejoindre les boxes d’un autre entraîneur. J’ignore qui. J’ai appris cela tout récemment. Je leur souhaite désormais le meilleur. Ainsi vont les choses. Nous allons tourner la page. Peu importe qui recevra les chevaux, mais ce sera un concurrent pour le titre de champion trainer, car ce sont des éléments fantastiques. »

Gigginstown House Stud a de son côté publié un communiqué pour faire le point sur la situation : « Étant donné que Gigginstown House Stud n’a pas pu obtenir d’accord avec Willie Mullins concernant la hausse des prix de pension, nous avons décidé – avec grand regret – de placer nos chevaux chez d’autres entraîneurs pour la saison 2016/2017. Gigginstown souhaite remercier sincèrement Willie et toute l’équipe à Closutton pour tous les Grs1 que nous avons gagnés ensemble durant ces sept dernières années. Nous espérons qu’un accord pourra être trouvé dans le futur afin de permettre à Willie d’acheter et d’entraîner encore plus de gagnants de Groupe pour nous. Bien que nous nous séparions à regret, nous souhaitons beaucoup de succès à Willie et à tout le monde à Closutton. »

Selon la presse anglaise, les soixante chevaux seront répartis entre cinq entraîneurs : Gordon Elliott, lequel a déjà Don Cossack (Sholokhov), gagnant du Gold Cup de Cheltenham 2016 (Gr1), Mouse Morris, entraîneur de Rule the World (Sulamani), gagnant du Grand National 2016 (Gr1), Henry de Bromhead, Noel Meade ainsi que Joseph O’Brien.