Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Courses / 27.09.2016

La domination des 3ans peut-elle se poursuivre dans le « Maurice de Gheest » ?

La domination des 3ans peut-elle se poursuivre dans le "Maurice de Gheest" ?

À ce stade de la saison, les 3ans ont montré qu’ils étaient bien souvent au-dessus de leurs aînés dans les confrontations intergénérations. Démonstration a déjà été faite notamment dans le Prix Rothschild, les Sussex Stakes et les Eclipse Stakes (Grs1). Cette domination peut-elle se poursuivre dimanche dans le LARC Prix Maurice de Gheest (Gr1) ? Sur le créneau de la vitesse, l’histoire est un peu différente. En France, les 3ans battent leurs aînés, mais pas en Angleterre. Dimanche, les 3ans disposent, en plus de leur qualité et de leur avantage au poids, la force du nombre puisqu’ils sont huit dans ce Gr1 à seize partants.

Quel profil pour les 3ans lauréats du "Maurice de Gheest" ? Devenu Gr1 en 1995, le LARC Prix Maurice de Gheest (Gr1) a vu, depuis cette date, quatre fois (seulement) un 3ans s’y imposer, soit un pourcentage de réussite de 20 %. Les 3ans qui ont passé le poteau en tête sont King Charlemagne (2001), Marchand d’Or (2006), Moonlight Cloud XX (2011) et Muhaarar (2015). Les quatre étaient ou allaient devenir de vrais champions.

- Proposé à 4/5, King Charlemagne a réussi à s’imposer d’une encolure seulement, lui qui restait sur trois victoires de Gr3. Ce sera sa dernière sortie.

- Pour Marchand d’Or, cela a été le début de son histoire d’amour avec Deauville, ponctuée par trois victoires consécutives dans le "Maurice de Gheest" et aussi un titre de champion sprinter en Europe en 2008. Pour son premier succès à Deauville, Marchand d’Or était à 13/1.

- Après un échec dans les "Guinées" (Gr1), Moonlight Cloud s’était rattrapée en remportant le Prix de la Porte Maillot (Gr3), puis le "Maurice de Gheest". Elle aussi gagnera trois fois ce Gr1 de Deauville et, pour son premier essai, elle battait de bonnes références sur le sprint comme Society Rock (Rock of Gibraltar) et Marchand d’Or, qui avait accusé un net rebond cette année-là à Deauville. Moonlight Cloud était à 9/1 en 2011 à Deauville.

- L’an dernier, Muhaarar était logiquement très attendu à Deauville, lui qui avait remporté le Commonwealth Cup et le Darley July Cup (Grs1) dans la foulée. Il n’a pas gagné brillamment à Deauville, mais s’est déferré en course. Il terminera l’année invaincu sur le sprint et avec le titre de sprinter de l’année. Muhaarar était vraiment un cheval d’exception et il était le grand favori à Deauville, à 4/5.

Des 3ans avec un profil proche de celui de Moonlight Cloud cette année. Les 3ans en piste ce dimanche n’ont pas un profil de "sprinters classiques" comme l’avait Muhaarar. Leur "portrait robot" se rapproche plutôt de celui d’une Moonlight Cloud, en particulier pour Attendu (Acclamation) et Jimmy Two Times (Kendargent). Tous les deux ont connu un vrai échec à l’occasion de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), mais ils ont su rebondir immédiatement en revenant sur plus court au niveau Gr3.

Moonlight Cloud a montré dans le "Maurice de Gheest" qu’elle était une vraie championne et l’a confirmé ensuite. Cela peut donner des idées aux 3ans de 2016 s’ils sont assez bons pour suivre cet exemple.

Avantage aux "vieux" à Newmarket et Goodwood. Maintenant qu’ils disposent d’un Gr1 à Royal Ascot, le Commonwealth Cup, les 3ans évitent de courir les King’s Stand Stakes (Gr1) lors du même meeting qui est ouvert aux 3ans et plus, contrairement aux Diamond Jubilee Stakes (Gr1), réservés aux 4ans et plus.

La première épreuve de référence qui concerne le cas des 3ans face aux aînés en Europe sur le sprint pur est donc le Darley July Cup (Gr1 - 1.200m) de Newmarket July du 9 juillet. Il n’y avait que trois 3ans dans cette course et le meilleur résultat est à mettre à l’actif de Quiet Reflection (Showcasing), troisième, et qui confirmait son succès du Commonwealth Cup. Troisième à Ascot, Washinton DC (Zoffany) a également bien couru au "July", terminant cinquième, tandis que son compagnon d’entraînement et de couleurs, Air Force Blue (War Front) terminait seulement douzième alors qu’il était raccourci.

Vingt jours plus tard, le 29 juillet, Goodwood organisait les Qatar King George Stakes (Gr2), sur 1.000m et pour 3ans et plus. Là encore, un cheval d’âge s’est imposé, Take Cover (Singspiel). Malgré tout, les 3ans ont été bien représentés à l’arrivée, une nouvelle fois par Washington DC, deuxième. Il y avait aussi deux pouliches de 3ans, Easton Angel (Dark Angel) et Marsha (Acclamation) qui ont pris respectivement les quatrième et cinquième places. Les deux autres 3ans de la course sont venus plus loin : Kachy (Kyllachy) étant dixième et Ajaya (Invincible Spirit) seizième.

Sans gagner, les 3ans se sont tout de même bien comportés face à leurs aînés sur le sprint pur outre-Manche. D’autant plus qu’ils étaient peu nombreux au départ, ce qui ne sera pas le cas dimanche à Deauville...

En France, les 3ans concurrencent leurs aînés. En revanche, en France, mais au niveau Gr3 et chez les flyers, deux 3ans ont réussi à s’imposer face aux aînés. C’est Attendu et Jimmy Two Times, respectivement lauréats des Prix du Palais Royal et de la Porte Maillot (Grs3) sur 1.400m.

Nous avons aussi vu Damila (Milanais) s’imposer fin juin à Maisons-Laffitte, dans le Prix de Ris-Orangis (Gr3), sur 1.200m, face à de vieux sprinters bien connus en France. Contrairement à ce qu’il se passe en Angleterre, les jeunes français parviennent, sur plus de 1.200m, à profiter de leur avantage pour passer le poteau en tête.