Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Courses / 27.09.2016

Le sport par le temps – Qemah confirme et Cavale Dorée se révèle

LE SPORT PAR LE TEMPS

Qemah confirme et Cavale Dorée se révèle

L’édition 2016 du "Rothschild" (Gr1, femelles, 3ans et plus, 1.600m), nous a proposé un casting de haut niveau. Sur la ligne droite de Deauville, le résultat fut largement à la hauteur des attentes. Trois pouliches de 3ans, Qemah (Danehill Dancer), Volta (Siyouni) et Alice Springs (Galileo) semblaient posséder un net avantage sur le papier. En piste, deux d’entre elles furent à la hauteur : Qemah et Volta. Elles se sont livré un véritable duel qui a tourné à l’avantage de la première.

Par Bruno Barbereau, éditorialiste à Jour de Galop et animateur de Horse Racing Chrono

https://twitter.com/HorseRacingChro

Photo : L’arrivée de l’édition 2016 du "Rothschild"

Une piste officiellement bonne… La piste en turf a déjà été sollicitée à plusieurs reprises depuis le début de la saison, en raison des travaux de Longchamp et des inondations à Maisons-Laffitte. À cela il faut ajouter une première partie d’année qui fut particulièrement humide. Toujours est-il que la piste ce premier weekend du meeting de Deauville était tout sauf bonne (pénétromètre officiel à 3,2). Les courses dans l’ensemble furent lentes, aussi bien au niveau des temps bruts qu’à celui des accélérations. Le Prix Rothschild (Gr1) n’a pas échappé à cette règle. Qemah boucle les 1.600m en 1’38’’09, très loin du record de la piste de 1’32’’80 détenu par Penny’s Gold (Kingmambo) depuis le mois d’août 2000, en terrain léger. Il est aussi très éloigné du record de l’épreuve de 1’34’’30  détenu par la grande Goldikova (Anabaa), gagnante de quatre éditions du Prix Rothschild. Au niveau de l’accélération, le verdict est identique. Les 400 derniers mètres de course sont franchis sur la base de 24’’00… Qemah est la seule à avoir terminé son parcours en dessous des 24 secondes. On arrive à une situation absurde. Si l’on considère comme exact l’état officiel du terrain, la Qemah du 15 mai 2016 (troisième de la Poule d’Essai des Pouliches) pulvérise la Qemah du 31 juillet (gagnante du "Rothschild"). Théoriquement, à terrain égal, Qemah aurait dû survoler le "Rothschild" de près de douze longueurs sur la base de son temps brut …

Photo : Cavale Dorée s’est relevée dans le Prix d’Exmes

Il était donc probablement légèrement souple et dégradé. Le Prix de Cabourg remporté par Alrahma (Shamardal) en 1’10’’91 confirme le manque de vitesse de la piste. Dans ces conditions, Cavale Dorée (Sunday Break) est clairement la révélation de la journée. Son temps brut de 1’11’60 est correct pour un maiden "F" mais sa phase d’accélération fut la meilleure de la journée. Elle devrait accrocher un black type dès sa prochaine sortie.

Tableau

Un verdict limpide. Si le terrain avait été bon et rapide, comme cela a été suggéré, en considérant le temps brut et l’accélération de Qemah, on aurait pu considérer l’édition du Prix Rothschild comme un millésime à oublier. Et pourtant il n’en est rien. Dès la sortie des stalles de départ, Positive Vibration (Canford Cliffs) a tenté de remplir au mieux son rôle de leader. Les 600 premiers mètres sont franchis en 38’’18 et les 1.000 premiers mètres en 1’02’’17. C’est à partir de ce moment de la course que le rythme s’est accéléré, avec une fraction en 11’’92, obligeant tous les concurrents à produire un premier effort. C’est à la marque des 400 mètres que le bras de fer a eu lieu entre Qemah et Volta, les autres étant déjà battues. Volta a un court instant tenté de contester la supériorité de Qemah, entre 400 et 200 mètres. Ce fut la section la plus rapide de la course : 11’’59. Finalement, Qemah s’impose facilement d’une longueur et un quart. La course a livré un verdict qui n’est pas contestable : la meilleure a gagné.

Photo : Qemah et Volta se sont donné rendez-vous en septembre à Leopardstown

Une revanche dans les Matron Stakes ? Supposant l’esprit sportif de l’entourage de Volta, on peut s’attendre à un match retour entre les deux premières du Prix Rothschild lors des Matron Stakes (Gr1, Leopardstown, 1.600m, 10 septembre). Nos amis anglo-irlandais ont une nouvelle fois su nous donner l’exemple lors des deux confrontations entre Galileo Gold (Paco Boy) et The Gurkha (Galileo). Depuis, leurs deux victoires respectives dans les 2.000 Guinées anglaises et françaises, les deux vainqueurs de Gr1 n’ont pas cherché à s’éviter. Ils se sont déjà affrontés à deux reprises. Du côté français, on peut déjà en être sûr, pour la beauté du sport, on cherchera à les imiter le 10 septembre à Leopardstown.