Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Courses / 27.09.2016

Le sport par le temps – Tis Marvellous nous donne rendez-vous pour un Prix Morny exceptionnel

LE SPORT PAR LE TEMPS

Tis Marvellous nous donne rendez-vous pour un Prix Morny exceptionnel

Vainqueur du Prix Robert Papin (Gr2) en 2012 avec Reckless Abandon (Exchange Rate), Clive Cox a trouvé un nouveau bolide répondant au nom de Tis Marvellous (Harbour Watch). Sa victoire dans l’édition 2016 de cette même épreuve fut impressionnante. Il pourrait apporter une nouvelle victoire de prestige à son entraîneur le 21 août, dans le prochain Prix Morny (Gr1), sur 1.200m à Deauville.

Par Bruno Barbereau, éditorialiste à Jour de Galop et animateur de Horse Racing Chrono

https://twitter.com/HorseRacingChro

Photo : Tis Marvellous a survolé le Prix Robert Papin

1’03’’16 de bonheur à 61,2 km/h. Très bien sorti de sa stalle de départ, Tis Marvellous a aussitôt figuré sur la ligne des premiers. Il n’a laissé aucune chance à ses rivaux en repartant dans la phase finale. Sur un terrain jugé officiellement bon (pénétromètre 3,1), il l’emporte en 1’03’’16 et signe un nouveau record de l’épreuve. Il bat de peu celui de la très bonne Natagora (Divine Light) – 1’03’’20 – qui s’était imposée facilement dans cette course en 2007. À noter que les trois meilleurs temps de l’épreuve ont été réalisés au cours des dix dernières années. Le travail qui a été fait sur la vitesse et la précocité est visible au niveau des temps bruts et la tendance va en s’accélérant.

Al Johra (Bated Breath), après sa deuxième place derrière Lady Aurelia (Scat Daddy), dans les Queen Mary Stakes (Gr2), en juin dernier, est loin de démériter une nouvelle fois. Elle termine à une très nette deuxième place, à deux longueurs et demie du poulain anglais. Cette performance lui aurait largement suffi pour l’emporter sans la présence de l’ovni de Clive Cox.

Photo : Al Johra, à gauche sur la photo

Le "Robert Papin", un tremplin pour le "Morny" ? Les 41 dernières éditions du Prix Robert Papin permettent d’établir une statistique de réussite dans le Prix Morny. Plus de 18 %, soit 6 gagnants du "Robert Papin" ayant pris part au Prix Morny, l’ont remporté. Le dernier vainqueur ayant effectué le doublé est Reckless Abandon. Plus de 30 % – soit 10 d’entre eux – ont fini à la deuxième place. Dans près de 50 % des cas depuis 1975, le gagnant du Prix Robert Papin ayant pris part au Prix Morny finit dans les deux premiers.

TABLEAU

Un gagnant de "Papin" est donc une candidature à prendre très au sérieux quand il s’aligne au départ du Prix Morny.

Vers un match Lady Aurelia vs Tis Marvellous ? À l’heure actuelle, seul un très bon 2ans venu des îles britanniques pourrait arbitrer un match entre la pouliche américaine et le poulain anglais. Les 2ans français sur la vitesse leur sont inférieurs. Les "lignes" plaident pour le moment en faveur de Lady Aurelia. Elle s’était imposée de sept longueurs devant Al Johra, le 15 juin dans les Queen Mary Stakes. Dans le Prix Robert Papin, l’écart entre Tis Marvellous et Al Johra n’est que de deux longueurs et demie. La balance penche donc en faveur du bolide américain. Il est cependant probable que la pensionnaire de Wesley Ward était déjà en condition très avancée mi-juin à Ascot. Toujours est-il qu’il faudra aller très vite le 21 août, sur les 1.200m ligne droite de Deauville, pour remporter l’édition 2016 du Prix Morny. Le record actuel de l’épreuve, détenu depuis 2009 par Arcano (Cape Cross), est de 1’07’’90. Si les conditions sont bonnes, grâce à ce type de chevaux full of speed, on devrait pouvoir enfoncer le palier des 1’09’’00.

Photo : Lady Aurelia à Royal Ascot (racing foto)