Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Courses - International / 27.09.2016

Le vrai sport de The Gurkha, c'est le mile !

Le vrai sport de The Gurkha, c’est le mile !

GOODWOOD (GB), MERCREDI. QATAR SUSSEX STAKES (Gr1). Comme attendu, les 3ans ont largement dominé leurs aînés dans ces Qatar Sussex Stakes (Gr1). Dans cette partie de "à toi, à moi" que se livrent Galileo Gold (Paco Boy), The Gurkha (Galileo) et Awtaad (Cape Cross) – décevant ce mercredi –, c’est le lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) de Deauville, The Gurkha, qui est cette fois sorti vainqueur. Après un bon parcours dans le sillage de Galileo Gold qui menait, il est venu lui porter l’estocade dans les deux cents derniers mètres, le dominant aux abords du poteau. Quatrième 3ans au départ de ce Gr1 à dix unités, Ribchester (Iffraaj) prend la troisième place après avoir été malchanceux.

Même si Awtaad déçoit ici, il n’y a sans doute pas grand-chose entre les trois top milers de 3ans européens. Quand ils se rencontrent, c’est le parcours ou le terrain qui fait la différence. Mais le résultat de ces Sussex Stakes montre que nous sommes face à une génération de milers de 3ans qui sort vraiment de l’ordinaire et ce succès de The Gurkha est bénéfique pour la Poule d’Essai des Poulains qui a été un temps dans le collimateur dans handicapeurs internationaux.

 

C’est un vrai miler. Après avoir été la révélation de la Poule d’Essai des Poulains, The Gurkha avait pris la deuxième place des St James’s Palace Stakes (Gr1) à Royal Ascot, en ayant "dormi" pendant que Galileo Gold lançait la course de loin. L’entourage de The Gurkha – Coolmore – avait alors essayé de le rallonger, le présentant dans les Coral Eclipse Stakes (Gr1). Venu dans un canter, The Gurkha avait finalement été battu par Hawkbill (Kitten’s Joy) et, sans mésestimer le lauréat, il apparaît ce mercredi que le vrai sport de The Gurkha, c’est le mile, et qu’il est l’un des ténors sur ce créneau de distance au sein d’une génération de 3ans d’exception.

 

Plusieurs options sur 1.600m et 2.000m. The Gurkha est entraîné par Aidan O’Brien, qui remporte pour la cinquième fois de sa carrière ces Sussex Stakes. À chaud, l’entraîneur a déclaré : « The Gurkha possède de la vitesse. Dans les Eclipse Stakes, le terrain était souple et il s’est donc montré moins percutant dans ce contexte sur 2.000m. Il aime le bon terrain et est très courageux. Je n’exclus pas de le ramener sur 2.000m, car il peut bien faire sur cette distance en bon terrain. Mais je pense que c’est probablement un vrai miler. Nous avons désormais plusieurs options, en France avec le "Jacques Le Marois" et le "Moulin", ou bien en Angleterre avec les Juddmonte International Stakes, ou encore à Leopardstown avec les Irish Champion Stakes. »

 

Galileo Gold a porté le poids de la course. Leader de cette génération suite à sa victoire dans la finale des 3ans, les St James’s Palace Stakes, Galileo Gold a dû emmener le peloton, personne ne voulant aller devant et faire le travail pour lui. Il a donc amené The Gurkha sur un plateau et ne démérite pas, n’étant battu que tout à la fin. Hugo Palmer, qui entraîne ce représentant d’Al Shaqab Racing, a déclaré : « Il n’y a pas grand-chose à l’arrivée et le résultat d’aujourd’hui montre à quel point les 3ans sont au-dessus de leurs aînés. Nous avions hésité à adjoindre à Galileo Gold un leader, mais nous n’avons finalement pas fait ce choix. The Gurkha a eu un super parcours et il ne bat Galileo Gold que de peu. Cela rend hommage au courage de Galileo Gold qui conserve une très bonne deuxième place dans ces conditions. Nous n’aurons pas peur de rencontrer de nouveau The Gurkha. La revanche peut avoir lieu dans le Prix Jacques Le Marois ou bien dans le Prix du Moulin de Longchamp, les Queen Elizabeth II Stakes ou le Breeders’ Cup Mile. »

 

Ribchester en progression. Venu faire le "ménage" dans le Prix Djebel (Gr3), Ribchester avait ensuite pris la troisième place des 2.000 Guinées de Newmarket (Gr1) – remportés par Galileo Gold. Ensuite, il a fait l’impasse sur les St James’s Palace Stakes, préférant courir et remporter les Jersey Stakes (Gr3) à Royal Ascot. Il effectuait donc ici son retour face aux meilleurs et s’est très bien comporté. Un peu malchanceux, il a dû contourner un adversaire qui faiblissait, avant de revenir finir fort, échouant de peu pour la deuxième place. Il a fait dire à son entraîneur, Richard Fahey : « Nous sommes vraiment heureux de sa performance. C’est un cheval qui a besoin de train et j’espérais une allure plus soutenue. Il est encore très immature et a besoin d’apprendre. Il continue de progresser et le meilleur reste à venir avec lui. »

 

La famille de Solemia. Élevé par Chintz Syndicate, The Gurkha est un fils de Galileo et de Chintz (Danehill Dancer). Il est le troisième produit de sa mère. Le premier, Illinois (Galileo), avait laissé une belle impression pour ses débuts mais s’est ensuite accidenté dans son année de 2ans. Le deuxième – la femelle Queen Nefertiti (Galileo) –, s’est placé de Gr3. The Gurkha est pour l’instant le meilleur produit de sa mère. Chintz a, quant à elle, remporté les Weld Park Stakes (Gr3) et s’est classée cinquième des 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1). La deuxième mère, Gold Dodger (Slew O’Gold), a remporté le Prix de la Pépinière (L). The Gurkha est un descendant de Brooklyn’s Dance (Shirley Heights), gagnante du Prix Cléopâtre (Gr3) et mère de Solemia (Poliglote), lauréate du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) et du Prix Corrida (Gr2), de Prospect Wells (Sadlers’ Wells), gagnant d’un Prix Greffulhe (Gr2), de Prospect Park (Salder’s Wells), gagnant de la Coupe de Maisons-Laffitte et du Prix du Lys (Grs3).

 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Galileo

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Urban Sea

 

 

 

 

Allegretta

THE GURKHA (M3)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Chintz

 

 

 

 

 

Slew O’Gold

 

 

Gold Dodger

 

 

 

 

Brooklyn’s Dance