Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Pierric Rouxel est le nouveau président de l'Asselco

Institution / Ventes - Élevage / 27.09.2016

Pierric Rouxel est le nouveau président de l'Asselco

Pierric Rouxel a été élu président de l'Asselco, lundi 26 septembre, à l’issue de l’Assemblée générale de l’Association, organisée sur l’hippodrome de Craon. Il prend la suite de Loïc Malivet, qui a assuré la présidence pendant huit années. Pierric Rouxel nous a confié : « Cela a été une bonne élection, qui s’est bien déroulée. Suite au vote, j’ai constitué un Bureau, avec, entre autres, Loïc Malivet, président délégué à la Fédération des éleveurs du Galop, et comme vice-présidents, Olivier Pirault et Alain Régnier. »

« On se sent remplis d’une nouvelle énergie. » « Ce qui est encourageant, c’est que nous avons pu ouvrir le Bureau à sept nouveaux membres, dont cinq jeunes éleveurs. Il s’agit de Marie-Laure Collet, Pierre-Hugues Henry, Marie Illegems, Sylvain Martin et François Thomas. Je pense que leur présence va nous permettre de passer le relais petit à petit. C’est aussi un gage de dynamisme et de modernité. Nous sommes heureux et fiers qu’ils s’intéressent à la vie associative. » Pendant le mandat de Pierric Rouxel, l'Asselco misera sur la communication, grâce à ses nouveaux membres. « Nous allons profiter de ce sang neuf pour mieux communiquer au sein de l’association. Un effort important va être entrepris du côté des réseaux sociaux et des médias en général. Cela va nous permettre de rentrer en contact avec les éleveurs de la région et éventuellement d’en attirer de nouveaux. On se sent remplis d’une nouvelle énergie. » En ce qui concerne son action chez France Galop, Pierric Rouxel a précisé : « Nous aimerions que notre voix porte dans les moments difficiles. Pour cela, nous avons la chance d’avoir plusieurs membres de l'Asselco présents dans de nombreuses instances de la filière. Nous sommes très contents que toutes les pistes soient explorées pour redynamiser la filière, dont la question du pari hippique. Nous sommes dans cette dynamique et souhaitons être partie prenante des grandes décisions. »

Renforcer les compétences historiques. « Nous allons renforcer notre soutien pour des événements tels que le Gala de l’élevage et le Salon du Lion-d’Angers, en partenariat avec l'Association des AQPS de l’Ouest. Nous allons continuer à sponsoriser des courses dans les hippodromes phares de l’Ouest et poursuivre notre collaboration avec l’Apgo. J’ai aussi proposé de créer, en faveur des jeunes qui partent en stage à l’étranger, des bourses pour les aider financièrement. » Le nouveau président ne cache pas ses ambitions : « J’aimerais que nous organisions des colloques/débats dans des haras phares de la région, pour partager notre savoir-faire avec d’autres éleveurs. Nous pourrions aussi faire venir des professionnels à des conférences sur des sujets très techniques liés à notre filière et à l’élevage. J’aimerais que ma mandature soit placée sous le signe de l’action, mais aussi de l’union. Nous allons continuer à travailler avec l’Association des AQPS de l’Ouest. Il faut établir des ponts entre nos deux associations et renforcer notre union. »