Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Courses / 27.09.2016

Qemah a réussi là où Ervedya et Elusive Wave ont échoué

Qemah a réussi là où Ervedya et Elusive Wave ont échoué

Habitué aux succès sur l’hippodrome de Deauville, Jean-Claude Rouget n’a pourtant gagné "que" son premier Prix Rothschild (Gr1), dimanche avec Qemah XX (Danehill Dancer). D’ailleurs, avant dimanche, l’entraîneur n’avait gagné qu’un seul Gr1 lors du meeting de Deauville. C’était à l’occasion du Darley Prix Jean Romanet (Gr1) 2010 de Stacelita (Monsun).

Régulièrement, Jean-Claude Rouget a présenté de bonnes pouliches dans le Prix Rothschild (nous les détaillons plus loin). Mais, malgré leur niveau élevé, elles n’avaient pas passé le poteau en tête, y compris Ervedya (Siyouni) et Elusive Wave (Elusive City), qui étaient pourtant des classiques. Ervedya et Elusive Wave avaient été battues dans ce Gr1 par une femelle d’âge. Être classique ne suffit donc pas ; encore faut-il être capable, dans ce type de confrontations, de prouver que l’on est au-dessus des femelles nées un, deux ou trois ans plus tôt.

C’est pour cela que la victoire de Qemah est symbolique. Son palmarès est tout aussi bon que ceux d’Ervedya et d’Elusive Wave à l’époque. Sauf que Qemah a réussi là où d’autres pensionnaires de Jean-Claude Rouget ont échoué. Elle prouve donc la grande solidité de la génération des femelles de 3ans sur 1.600m.

Les partantes de Jean-Claude Rouget dans le "Rothschild"

8 partantes (dont Positive Vibration, leader de Qemah dimanche)

1 victoire : Qemah XX en 2016

3 deuxièmes places : Ervedya (2015), Elusive Wave (2009) & Missvinski (2007).

2015 - Ervedya - 2e

Forte de ses succès dans la "Poule d’Essai", puis dans les Coronation Stakes (Grs1) – la première victoire à Royal Ascot de Jean-Claude Rouget – Ervedya est la grande favorite du Prix Rothschild. Mais la 3ans trouve meilleure qu’elle avec la 4ans Amazing Maria (Mastercraftsman), qui confirme son succès des Falmouth Stakes (Gr1) et s’impose en pouliche très dure. La deuxième place d’Ervedya prouve qu’être classique ne suffit pas pour gagner le "Rothschild". Il faut aussi se montrer capable de battre ses aînées sur la ligne droite de Deauville alors qu’on en reçoit du poids, ce que n’a pas su faire Ervedya.

2013 - Peace Burg - 5e

Peace Burg (Sageburg) s’est présentée dans la position d’un outsider dans le "Rothschild" 2013. Elle avait gagné auparavant le Prix de Sandringham (Gr2) – comme Volta (Siyouni), deuxième du "Rothschild" cette année. Cela n’était pas suffisant face à la tenante du titre, la 4ans Elusive Kate (Elusive Quality), qui a survolé le lot.

2012 - Mashoora - 3e

Comme Peace Burg, Mashoora (Barathea) ne possédait pas de victoire classique à son palmarès. Elle avait couru les 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1), y terminant douzième, avant de prendre la deuxième place du "Sandringham", puis de remporter le Prix de la Porte Maillot (Gr3). À Deauville, dans cette édition à cinq partantes, Mashoora était battue par meilleure qu’elle : Elusive Kate et Golden Lilac XX (Galileo).

2010 - Elusive Wave - 3e

À 4ans, Elusive Wave (Elusive City) n’était plus la même qu’à 3ans. Dans cette édition du "Rothschild" à sept partantes, elle prend la troisième place, étant battue par la grande championne Goldikova XX (Anabaa) et la 3ans Music Show (Noverre), qui venait de remporter les Falmouth Stakes (Gr1).

2009 - Elusive Wave - 2e

Suite à son succès dans la Poule d’Essai des Pouliches, Elusive Wave a couru ensuite les Coronation Stakes, y terminant quatrième. Ce palmarès estimable faisait d’elle l’adversaire logique de Goldikova, tenante du titre et qui venait alors de se réhabiliter dans les Falmouth Stakes. Mais, une fois de plus, ce fut une histoire de génération dans le "Rothschild" et celle de Goldikova était largement supérieure à celle d’Elusive Wave. C’est donc la 4ans de Wertheimer & Frère qui a battu la 3ans de Martin Schwartz, sans émotion, en prélude à son envolée dans le "Jacques Le Marois" (Gr1).

2007 - Missvinski - 2e

Deuxième du Prix de la Grotte (Gr3), Missvinski (Stravinsky) n’a pas couru la "Poule d'Essai" mais s’est présentée dans les Coronation Stakes, y terminant cinquième. Dans une bonne édition du "Rothschild", elle ne concède qu’une demi-longueur à Darjina, meilleure 3ans en Europe à l’époque. C’était donc une belle performance pour Missvinski, la première partante de Jean-Claude Rouget dans le "Rothschild" et qui était proposée à 20/1 dans cette course.

Le premier doublé "Coronation - Rothschild" la même année

Courus mi-juin à Royal Ascot, les Coronation Stakes (Gr1) sont considérés à juste titre comme la finale sur le mile pour les pouliches de 3ans. Les lauréates de ce Gr1 disposent ensuite de plusieurs trajectoires possibles, qui passent par la France ou l’Angleterre. Les gagnantes des "Coronation" ont donc d’autres options que le Prix Rothschild.

Le "Rothschild" est devenu un Gr1 en 2004 (sous l’appellation Prix d’Astarté). Depuis cette date, aucune 3ans lauréate à Deauville ne restait sur une victoire dans le Gr1 de Royal Ascot.

Depuis 2004, Qemah n’est que la deuxième gagnante des Coronation Stakes à avoir couru à 3ans le Prix Rothschild. La précédente était Ervedya, l’an dernier. Seule autre française lauréate des Coronation Stakes depuis 2004, Immortal Verse XX (Pivotal) avait couru ensuite le "Jacques Le Marois" (Gr1) qu’elle avait remporté.