Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

TOTAL PRIX MARCEL BOUSSAC - CRITÉRIUM DES POULICHES (GR1) - Toulifaut, ce qu’il faut pour contrer les britanniques

Courses / 30.09.2016

TOTAL PRIX MARCEL BOUSSAC - CRITÉRIUM DES POULICHES (GR1) - Toulifaut, ce qu’il faut pour contrer les britanniques

CHANTILLY, DIMANCHE

 

Invaincue en trois sorties et lauréate de l’une des courses préparatoires, le Prix d’Aumale (Gr3), Toulifaut (Frankel) sera la pouliche à battre dans le Total Prix Marcel Boussac - Critérium des Pouliches (Gr1). La pouliche d’Andrew Smith (qui passera samedi à la vente de l’Arc, et qui est donc susceptible de changer de casaque) a montré sa meilleure valeur lors de sa dernière sortie. En effet, quand elle a gagné sa course B sur la P.S.F. de Deauville, le lot n’était pas très relevé, mais la pouliche avait déjà dévoilé sa longue accélération. Dans le Prix d’Aumale, elle a devancé un bien meilleur lot, et plus le poteau se rapprochait, plus la pouliche était plaisante. Elle aura l’avantage sur certaines de ses adversaires de connaître le parcours des 1.600m de Chantilly, comme Normandel XX (Le Havre), sa dauphine du Prix d’Aumale. La sœur de Mont Ormel (Air Chief Marshal) n’a pas eu le parcours idéal en dernier lieu et n’avait couru qu’une fois auparavant. Si elle a continué de progresser et de mûrir, une revanche sur Toulifaut est envisageable.               

Cavale Dorée sur le mile. Cavale Dorée (Sunday Break) représente la ligne du Prix du Calvados (Gr3). La pouliche qui défend désormais les intérêts de Martin Schwartz avait eu un très beau passage pour s’imposer, après avoir patienté. Elle confirmait ainsi son succès dans le Prix d’Exmes (F), plus tôt dans le meeting. Le point d’interrogation la concernant sera la distance, qu’elle va aborder pour la première fois. Cavale Dorée devançait nettement à Deauville Baileys Showgirl (Sepoy), de nouveau troisième ensuite du Prix La Rochette (Gr3). Malgré son expérience, il est compliqué de la voir s’imposer dimanche. À Saint-Cloud, cette dernière battait Body Sculpt (Kendargent), qui sera également au départ dimanche. Pour elle aussi, une place semble plus envisageable au papier strict. Cette remarque vaut également pour Élégante Béré (Peer Gynt), troisième du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage remporté par High Alpha (Fuissé), lequel a confirmé ensuite dans le Prix des Chênes (Gr3).

Le grand saut de deux étoiles. Côté français, il faudra aussi compter avec deux pouliches qui tentent de franchir une grande marche, First of Spring XX (Galileo) et Senga XX (Blame). La première est invaincue en deux sorties, et a laissé à chaque fois une belle impression de facilité, notamment dans le Prix de Caen (B). La seconde a été devancée pour ses débuts par une pouliche très estimée, La Cochère XX (Le Havre), avant de confirmer en s’imposant sûrement dans le Prix Guemul.

L’unique atout Coolmore. Aidan O’Brien a dans ses boxes plusieurs pouliches capables de courir avec une première chance ce Boussac. S’il a choisi Promise to Be True (Galileo), pourtant seulement cinquième des Moyglare Stud Stakes (Gr1), il faut y voir un signe. Promise to Be True pourrait bien être la principale menace pour les chefs de file françaises.

Charlie Appleby tente lui aussi un pari, en quelque sorte, en présentant Wuheida (Dubawi), qui ne compte qu’une sortie, pour un succès. C’était à Newmarket, dans un lot qui a répété , puisque la deuxième a gagné par la suite. Néanmoins, sa candidature est un point d’interrogation. Dabyah (Sepoy), pour l’entraînement de John Gosden, est aussi invaincue, mais elle a l’avantage d’avoir déjà couru deux fois. Lors de sa dernière sortie, elle a gagné par neuf longueurs.