Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Institution / Ventes - Élevage / 27.09.2016

Tour des haras – haras de Grandcamp

Nous publions cette semaine une série sur les haras qui présentent des yearlings en août à Deauville. Les acteurs de ce rendez-vous majeur se dévoilent autour d’un questionnaire qui fait se côtoyer la personne publique et son jardin secret.

HARAS DE GRANDCAMP

Éric Lhermite

61160 Trun

Après avoir travaillé pendant une vingtaine d’années à tous les postes dans la hiérarchie d’un haras, Éric Lhermite a décidé de créer sa propre structure en 2004, sous le nom de haras de Grandcamp. En 2006, il a acquis, avec sa femme, Isabelle, sa propriété actuelle située à côté de Trun. Le haras de Grandcamp, qui a notamment vendu le champion Dabirsim, accueille également plusieurs étalons, notamment Dabirsim, dont les premiers yearlings sont proposés chez Arqana dans quelques jours, mais aussi Evasive, Tin Horse, Linda’s Lad, Zanzibari et American Devil, Evasive’s First (retourné à l’entraînement récemment), et Vision d’État (qui officiera à Treban en 2016).

1) TERRE D'ÉLEVAGE

Jour de Galop. – Êtes-vous plutôt étalon, poulinière ou yearling ?

Éric Lhermite. – Pour moi c’est simple : ce sont les trois. Au haras de Grandcamp, nous faisons aussi bien les étalons que les poulinières… et les yearlings, qui en sont la continuité. Dans ma carrière, j’ai commencé avec les yearlings, ensuite les poulinières et enfin les étalons.

Barn ou paddock ?

Paddock. Automatiquement. Les chevaux sont faits pour vivre dehors. Et d’ailleurs, on se rend compte qu’on a beaucoup moins de problèmes en élevant les chevaux à l’extérieur plutôt que confinés. On constate nettement moins de traumatismes au niveau articulaire. Je me méfie du lâcher des matins, où les chevaux partent à fond alors que leurs muscles sont froids.

Bai, alezan ou gris ?

Bai. Mais aucune des trois couleurs n’est gênante, à partir du moment où elle est bien trempée. Un bai clair peut être plus difficile à vendre qu’un alezan bien soutenu.

Pedigree ou modèle ?

Modèle. Le pedigree, je le regarde après. Évidemment, il y a toujours des exceptions dans les deux sens mais je pense que le modèle est primordial. Si le cheval n’a pas le modèle pour subir l’entraînement et les efforts, on risque de ne pas aller très loin.

Vitesse ou tenue ?

Les deux m’intéressent mais je suis plus axé vitesse tout de même.

L'éleveur qui vous a le plus marqué ?

C’est compliqué de citer une seule personne ! J’aime beaucoup Juddmonte Farm, mais aussi l’élevage Wertheimer & Frère, qui est là depuis de très nombreuses années. Leurs choix, à l’élevage, sont différents puisqu’ils n’ont pas la pression du commercial, et c’est un plus, je pense.

Le métier que vous auriez fait si vous n'aviez pas été éleveur ?

Éleveur, c’est le métier que je voulais faire ! Au désarroi de mes parents, d’ailleurs… Les journées passent très vite quand on fait un métier que l’on aime.

Le conseil que vous donneriez à un ami souhaitant se lancer dans l'élevage ?

Il faut être passionné, très passionné, pour profiter des bons moments et accepter les moins bons. Il faut aussi bien s’entourer, de gens honnêtes. Après, on peut se lancer.

Votre première mesure si vous deveniez président du Syndicat des éleveurs ?

Je ne serai jamais président du Syndicat des éleveurs. Ce n’est pas dans ma nature. Mais si l’on parle des enjeux de fond, la T.V.A. est tout de même un très grave problème pour les éleveurs non assujettis, qui comptent énormément dans notre activité.

Votre lieu préféré à Deauville ?

J’aime bien La Marine à Trouville. Nous y avons passé de bonnes soirées avec des amis, pour fêter des choses sympas.

Votre adresse secrète en Normandie ?

Si je vous la donne, elle ne le sera plus ! (rires)

2) CHAMP DE COURSES

Turf ou P.S.F. ?

J’apprécie la régularité de la P.S.F.

Ligne droite ou parcours avec tournant ?

Ligne droite, car il y a moins de problèmes de trafic. Nous avons vu de belles courses le jour des Poules d’Essai. Le test a été, à mon sens, très concluant. Les meilleurs ont gagné.

Longchamp ou Deauville ?

Les deux se complètent. Deauville au moment des ventes, c’est parfait. Et le nouveau Longchamp devrait être magnifique.

Sprinter, miler, classique ou stayer ?

Sprinter bien, miler aussi… et classique : il en faut également. Mais le mile est peut-être la meilleure distance.

Prix de l'Arc de Triomphe ou Prix Morny ?

Comment choisir entre ces deux extrêmes ? Même dans une optique d’élevage, il est difficile de trancher. Les deux courses sont belles. J’aime bien le "Morny" quand même [le haras de Grandcamp a vendu Dabirsim, lauréat du "Morny", ndlr].

Votre pur-sang favori dans l'histoire des courses ?

Je suis un jeune éleveur, donc je dirais Frankel. Il m’a marqué. C’était vraiment un phénomène. Il ne s’est pas embarrassé de courses tactiques. De plus, sa souche est belle et il reproduit de manière extraordinaire.

Entraîneur ?

Je vais être chauvin et répondre André Fabre et Jean-Claude Rouget.

Jockey ?

Ioritz Mendizabal. C’est quelqu’un d’agréable, d’accessible et de compétent. Il fait toujours de son mieux. Il n’est peut-être pas tête de liste en ce moment mais je l’apprécie. Il n’a pas toujours eu la vie facile. J’aime bien aussi Thierry Jarnet et Olivier Peslier.

Casaque ?

Wertheimer & Frère. Ils sont là dans le temps, ce n’est pas juste un feu de paille. Combien de casaques dureront autant ?

La dernière émotion que vous avez ressentie sur un champ de courses ?

Quand Evasive’s First [un élève du haras de Grandcamp, ndlr] a gagné le Prix des Chênes en 2014. Avant la course, je n’y croyais pas plus que ça. Dans le parcours, il était très loin et a placé deux accélérations pour gagner. Ce fut un grand moment pour moi.

Votre première mesure si vous deveniez président de France Galop ?

Je ne le serai jamais non plus. Je ne suis pas fait pour ça.

3) JARDIN SECRET

Votre mot préféré dans la langue française ?

Respect.

Le rêve que vous n'avez pas encore accompli ?

Je l’ai accompli ! Mon rêve, c’est d’être éleveur et de vivre entouré de ma famille et des chevaux. Mon rêve, c’est la vie que j’ai aujourd’hui. Que pourrais-je avoir de plus ? Enfant, j’avais beaucoup de rêves en tête, mais je n’aurais jamais imaginé être là où je suis aujourd’hui.

Votre plus grande qualité ?

L’honnêteté.

Votre plus grand défaut ?

Je ne suis jamais à l’heure.

La qualité que vous préférez chez les autres ?

Le franc-parler. Je n’aime pas que l’on tourne autour du pot.

Votre devise ou citation préférée ?

« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. » Dans le cheval, c’est important.

Votre plat ou vin favori ?

J’aime le bon vin, notamment le bordeaux, et la bonne "bouffe" en général.

Votre porte-bonheur ou objet-fétiche ?

N’étant pas superstitieux, je n’en ai pas. Vous ne me verrez pas aller aux courses à Deauville avec un gri-gri par exemple.

Vacances : mer, montagne ou campagne ?

J’apprécie les trois, mais je serais plutôt mer. Du fait de mon métier, je pars en vacances l’hiver et j’aime avoir un peu de soleil. La montagne me plaît aussi.

Votre peintre, chanteur ou écrivain favori ?

L’écrivain et poète anglais D.H. Lawrence [auteur, notamment, de L’Amant de lady Chatterley, ndlr].

En quel animal /végétal aimeriez-vous vous réincarner ?

Je dirais le chat. Il fait ce qu’il veut, est indépendant et peut survivre seul.

Les yearlings d’août

#          Sexe     Origines

54        F          Invincible Spirit & Loutka

66        M        Exceed and Excel & Molly Malone

81        M        Dabirsim & Next Holy

110      F          Camelot & Rumored

119      M        Invincible Spirit & Soneva

178      M        Dawn Approach & Bush Cat

222      M        Reliable Man & Happy Way

253      M        Planteur & Marie Dar

271      F          Le Havre & Pariolina

273      M        Dabirsim & Pastiches

357      F          Dream Ahead & Bon Escient

 

Les yearlings de la v.2

#          Sexe     Origines

381      F          Medicis & Danzigs Grandchild

398      F          Kendargent & Ginostra

410      M        Myboycharlie & Katelyns Kiss

416      F          Helmet & Lady Angele

430      M        Never on Sunday & Mrs Nobody

437      M        Tin Horse & Oakcabin

442      M        Elusive City & Punta Rosa

454      F          Rio de la Plata & Secret Marks

467      M        Equiano & Trombe

474      F          Dabirsim & Wave City

476      M        Tin Horse & Zalia

480      F          Le Havre & Zaynab

486      M        Sunday Break & Almahroosa