Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Institution / Ventes - Élevage / 27.09.2016

Tour des haras – haras de l'aumônerie

HARAS DE L’AUMÔNERIE

Julie Mestrallet

14130 Saint-Hymer

 

Le haras de l’Aumônerie est situé dans le Calvados, près de Pont-l'Évêque. Cette jeune structure est dirigée par Julie Mestrallet. Ancienne cavalière de sports équestres, elle a travaillé pendant six ans dans une clinique vétérinaire équine avant de reprendre l’élevage familial, qui était surtout orienté vers les chevaux et poneys de concours. Depuis 2011, le haras de l’Aumônerie s’est réorienté vers les courses, en développant les pensions de chevaux d’élevage et la mise au repos de galopeurs.  

 

1) TERRE D'ELEVAGE

 

Jour de Galop. – Êtes-vous plutôt étalon, poulinière ou yearling ?

Julie Mestrallet. - Yearling. J’aime la période de mise en condition pour les ventes. C’est un bon stress et une bonne motivation.

 

Barn ou paddock ?

Plutôt paddock, parce que c’est vraiment leur environnement naturel. En revanche, j’aime bien aussi les rentrer tous les jours et les voir ronfler dans les boxes. J’apprécie de pouvoir m’en occuper.

 

Bai, alezan ou gris ?

Gris ! Pour la beauté de la robe et parce que ma première pur-sang était grise. Elle n’avait jamais couru mais elle nous a donné deux gagnants.

 

Pedigree ou modèle ?

Je dirais pedigree parce que ça reste tout même la finalité sur une page de catalogue. Quand on veut vendre, il faut du pedigree. Même avec un très beau modèle, si le pedigree n’est pas là, les acheteurs ne se déplacent pas pour voir le cheval. De plus, on peut toujours améliorer le modèle avec certains étalons et avec certaines méthodes d’élevage aussi. Alors que le pedigree, on ne peut pas le modifier.

 

Vitesse ou tenue ?

Vitesse, pour la demande commerciale. Les acheteurs recherchent de la vitesse et de la précocité.

 

L'éleveur qui vous a le plus marqué ?

Juddmonte, pour sa régularité au plus haut niveau depuis de très nombreuses années.

 

Le métier que vous auriez fait si vous n'aviez pas été éleveur ?

J’aurais aimé travailler aux Renseignements généraux ! J’ai passé le concours de l’école de gendarmerie. J’ai travaillé pour le docteur Stockwell en attendant d’entrer à l’école de gendarmerie et finalement je suis restée chez lui sept ans et je n’ai pas intégré l’école, mais c’est vraiment quelque chose qui m’aurait plu.

 

Le conseil que vous donneriez à un ami souhaitant se lancer dans l'élevage ?

Surtout avoir beaucoup de patience et garder espoir, toujours. L’élevage, c’est parfois très compliqué, donc il faut toujours positiver et se dire qu’un jour, la roue tournera et la réussite sera là.

 

Votre première mesure si vous deveniez présidente du Syndicat des éleveurs ?

Joker.

 

Votre lieu préféré à Deauville ?

Les ventes ! On a l’impression d’être dans un autre temps. Quand on se retrouve, pour une nouvelle vente, on a l’impression d’avoir quitté les gens la veille. Et quand les ventes se terminent, on est triste et on attend avec impatience les prochaines. C’est une ambiance à part… stressante, mais c’est un bon stress.

 

Votre adresse secrète en Normandie ?

Sogni d’Italia, un restaurant italien à Coquainvilliers. C’est un peu ma cantine, un endroit que j’adore. Je mange de tout chez lui, mais surtout des gambas à l’ail. Elles sont délicieuses. C’est de la vraie cuisine italienne de qualité. Il n’y a pas de pizzas.

 

 

 

 

2) CHAMP DE COURSES

 

Turf ou P.S.F. ?

Turf. L’herbe est toujours la même, alors qu’une P.S.F. peut être différente d’un pays ou d’une région à l’autre. Sur le turf, on sait si le terrain est léger ou lourd. Alors qu’aucune "fibrée" n’est exactement pareille.

 

Ligne droite ou parcours avec tournant ?

Ligne droite. Tout le monde est à égalité. Mais évidemment, c’est plus compliqué sur les longues distances.

 

Longchamp ou Deauville ?

Deauville, pour sa convivialité. On se croit en vacances. Et je suis un peu Normande ! (rires)

 

Sprinter, miler, classique ou stayer ?

Miler. Car c’est souvent en visant cette distance que les éleveurs font leur croisement. Très peu de gens font de l’élevage en essayant de faire naître des sprinters ou des stayers.

 

Prix de l'Arc de Triomphe ou Prix Morny ?

L’"Arc"… parce qu’on peut le courir plusieurs fois avec le même cheval !

 

Votre pur-sang favori dans l'histoire des courses ?

Goldikova ! Elle faisait vraiment venir les gens aux courses. On allait aux courses spécialement pour la voir. Je me déplaçais exprès. C’est une magnifique histoire, qui plus est sur la durée. Les Wertheimer ont eu la sportivité de la garder.

 

Entraîneur ?

André Fabre, parce qu’il ne laisse rien au hasard. Tout est toujours nickel et il est constamment à l’arrivée.

 

Jockey ?

Christophe Soumillon, pour avoir gagné un Gr1 en obstacle à Auteuil alors qu’il avait déjà une grande carrière en plat. Chapeau !

 

Casaque ?

Les Wertheimer ! Pour Goldikova et pour la régularité de leurs résultats avec des familles différentes. Ils ont beaucoup de lignées et toutes leurs familles gagnent. Ils sont discrets. Je les apprécie beaucoup.

 

La dernière émotion que vous avez ressentie sur un champ de courses ?

Goldikova lors de son dernier Prix Rothschild à Deauville… et la déception de sa troisième place pour ses adieux dans le Breeders’ Cup.

 

Votre première mesure si vous deveniez président de France Galop ?

Autoriser les logos sur les casaques pour essayer d’attirer les sponsors. Quand on compare avec les autres sports…

 

 

 

3) JARDIN SECRET

 

Votre mot préféré dans la langue française ?

Le silence. (rires)

 

Le rêve que vous n'avez pas encore accompli ?

Pouvoir acheter le haras.

 

Votre plus grande qualité ?

La persévérance.

 

Votre plus grand défaut ?

Il y en a beaucoup ! La gourmandise !

 

La qualité que vous préférez chez les autres ?

La franchise.

 

Votre devise ou citation préférée ?

« Regarde devant ; jamais derrière. »

 

Votre plat ou vin favori ?

Un bon homard.

 

Votre porte-bonheur ou objet fétiche ?

J’ai toujours ma chaîne autour du cou. Elle ne me quitte jamais.

 

Vacances : mer, montagne ou campagne ?

Plage. Ne rien faire. Les îles, loin, sans téléphone, juste le soleil et une mer à 30 degrés ! (rires)

 

Votre peintre, chanteur ou écrivain favori ?

Tracy Chapman.

 

En quel animal /végétal aimeriez-vous vous réincarner ?

En chat. Pour la solitude et l’indépendance.

 

Les yearlings d’août

#                      Sexe              Origines

251      M        George Vancouver & Marcela Howard