Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Institution / Ventes - Élevage / 27.09.2016

Tour des haras – haras de l'Hôtellerie

HARAS DE L’HÔTELLERIE

Jean-Pierre & Guillaume Garçon

61120 Les Champeaux

Le haras de l’Hôtellerie, situé dans l’Orne, à une dizaine de kilomètres de Vimoutiers, est une structure récente, créée en 2012 par Jean-Pierre Garçon, qui fut pendant plus de vingt ans stud groom au haras de Montaigu, et son fils Guillaume. Dès les débuts du haras, la famille Garçon a connu de beaux succès aux ventes comme sur la piste, et c’est à l’Hôtellerie qu’a été élevé Mubtaahij (Dubawi), deuxième du dernier Dubai World Cup (Gr1).

1) TERRE D'ÉLEVAGE

Jour de Galop. - Êtes-vous plutôt étalon, poulinière ou yearling ?

Guillaume Garçon. - En tant qu’éleveur-vendeur, je suis un peu poulinière et un peu yearling. Je trouve très intéressant le fait de suivre un cheval depuis sa naissance jusqu’aux ventes… et évidemment aux courses ensuite. Le suivi gynécologique de la mère, la croissance du poulain, la préparation des yearlings : tout m’intéresse.

Barn ou paddock ?

La base, ce sont les terres. Je crois même que c’est le plus important en élevage : le suivi et l’analyse des terres. Donc paddock.

Bai, alezan ou gris ?

Je ne m’attache pas du tout à la robe. Pourvu que le cheval aille vite !

Pedigree ou modèle ?

Modèle. Je préfère avoir un cheval avec du modèle et avec un peu moins de pedigree à un cheval très moyen avec un super pedigree. Même si je porte une certaine attention aux bonnes souches pour les poulinières.

Vitesse ou tenue ?

Bonne question… Joker.

L'éleveur qui vous a le plus marqué ?

Jean-Luc Lagardère. Pour moi, il est au-dessus de tous. Il a ramené beaucoup de courants de sang en France et a eu une très grande influence sur l’élevage français. Il est toujours dans l’actualité et y sera encore très longtemps. Il a pris de très gros risques et cela a fonctionné.

Le métier que vous auriez fait si vous n'aviez pas été éleveur ?

J’aurais aimé travailler pour un guide gastronomique : tester les restaurants et les hôtels. J’aime beaucoup voyager.

Le conseil que vous donneriez à un ami souhaitant se lancer dans l'élevage ?

C’est assez simple : il faut qu’il soit sûr de sa passion. Il faut être très accroc, sinon on craque vite.

Votre première mesure si vous deveniez président du Syndicat des éleveurs ?

J’essaierais de simplifier le régime fiscal. Il est actuellement très compliqué, notamment avec tous les taux de T.V.A. différents. Et essayer de protéger au maximum la filière sur ce point, après le premier coup de massue que nous avons déjà reçu.

Votre lieu préféré à Deauville ?

Je vais rester fidèle au Brok Café… même si Les Ammonites, au bout de la plage de Deauville, est un lieu très sympa aussi.

Votre adresse secrète en Normandie ?

La Camembertière, tout près d’ici, aux Champeaux. C’est très cuisine locale, tout à base de camembert. Un restaurant original.

2) CHAMP DE COURSES

Turf ou P.S.F. ?

Turf, sans hésiter.

Ligne droite ou parcours avec tournant ?

Parcours avec tournant, parce que c’est un peu plus tactique. Avec tournant, je trouve que les courses sont plus belles à regarder.

Longchamp ou Deauville ?

Longchamp, parce que l’hippodrome accueille les plus grandes courses. J’aime bien Deauville aussi pour son atmosphère.

Sprinter, miler, classique ou stayer ?

J’aime beaucoup les courses de milers.

Prix de l'Arc de Triomphe ou Prix Morny ?

"Arc de Triomphe", c’est certain.

Votre pur-sang favori dans l'histoire des courses ?

Pas facile de répondre. Je disais que je préfère les courses sur le turf… mais je vais quand même vous répondre American Pharoah, bien qu’il ait fait sa carrière sur le dirt. C’était une vraie machine de guerre, comme on en a peu vu. Je ne suis pas forcément un très grand fan des courses américaines, mais lui était un cheval à part.

Entraîneur ?

J’ai envie de faire plaisir à Simone Brogi, et de mettre la jeunesse en avant. C’est quelqu’un que j’apprécie et qui a de très bons résultats.

Jockey ?

Pour moi, Christophe Soumillon est encore au-dessus du lot.

Casaque ?

Wertheimer & Frère. Pour leurs résultats en courses et pour leur élevage. J’aime leur manière de travailler. Ils ne vont pas forcément aux étalons les plus à la mode ni les plus chers. On sent une vraie réflexion au niveau des croisements. Et leur réussite sur la durée, aussi, puisqu’ils gagnent des courses au plus haut niveau depuis plus d’un siècle.

La dernière émotion que vous avez ressentie sur un champ de courses ?

La deuxième place de notre élève Roi Mage dans le Prix Ferdinand Dufaure à Auteuil. Il a malheureusement été battu d’un nez… C’était une émotion à la fois positive et négative, mais très forte. Physiquement, Roi Mage est un tout petit cheval mais avec un cœur gros comme ça. J’ai beau avoir revu la course plusieurs fois, le résultat n’a jamais été modifié ! (rires)

Votre première mesure si vous deveniez président de France Galop ?

Je crois qu’il faut se concentrer sur la popularité des courses. Je créerais une cellule pour travailler étroitement avec le PMU afin d’amener le grand public aux courses et de le fidéliser. Le nerf de la guerre, ça reste le public et les paris hippiques. Je pense que les dirigeants en sont conscients mais il faut aller plus loin que ce qu’ils font actuellement.

3) JARDIN SECRET

Votre mot préféré dans la langue française ?

Offusqué. Parce que je le dis souvent !

Le rêve que vous n'avez pas encore accompli ?

Il y en a plein. Si je reste uniquement sur les chevaux, ça serait de gagner un premier Gr1 avec un élève du haras. Nous sommes passés près avec Mubtaahij [deuxième du Dubai World Cup 2016, ndlr] et Roi Mage.

Votre plus grande qualité ?

Le perfectionnisme.

Votre plus grand défaut ?

Borné.

La qualité que vous préférez chez les autres ?

L’honnêteté. Tout simplement.

Votre devise ou citation préférée ?

Les heures de gloire ont la vie courte" (Pierre Nepveu), il faut donc profiter de chaque instant. 

 

Votre plat ou vin favori ?

Le coq au vin… Un plat avec du vin ! (rires)

Votre porte-bonheur ou objet fétiche ?

Je ne suis vraiment pas du tout, mais alors pas du tout superstitieux. Je ne crois qu’à l’action.

Vacances : mer, montagne ou campagne ?

Ça, c’est facile : mer ! Mer et soleil : n’oubliez pas que l’on habite en Normandie ! (rires) Des amis ont essayé de me convertir à la montagne, mais ils n’y arriveront pas.

Votre peintre, chanteur ou écrivain favori ?

Le groupe de reggae Dub Incorporation. Je l’écoute depuis longtemps et j’aime le réécouter une fois de temps en temps.

En quel animal /végétal aimeriez-vous vous réincarner ?

Un lion, parce qu’un groupe de femelles chasse pour lui. Il n’a plus qu’à manger et à faire la sieste au soleil. Il est bien ! (rires)

Les yearlings d’août

#          Sexe     Origines

36        M        Intello & Jubliant Girl

199      M        Champs Élysées & Dream Wedding

202      M        Le Havre & Eleona

327      F          Iffraaj & Tornadea

349      F          Kodiac & Ancestral Way

351      F          Mastercraftsman & Apulia

353      F          Excelebration & Ballyvarra

365      F          Kendargent & Charmeuse

 

Les yearlings de la v.2

#          Sexe     Origines

376      M        Zebedee & Daidoo

424      M        Orpen & Meulles

427      F          Myboycharlie & Miss Denmark

457      M        Dabirsim & Silver Face

482      M        Whipper & Abondante