Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

120 boxes supplémentaires à Nort-sur-Erdre

Institution / Ventes / 22.10.2016

120 boxes supplémentaires à Nort-sur-Erdre

120 boxes supplémentaires à Nort-sur-Erdre

Marie-Pierre et James Guérin, issus des sports équestres et de la construction de bâtiments agricoles, ont lancé le projet Pool Galop, sur le centre d’entraînement de Nort-sur-Erdre. Ce projet d’une capacité de 120 boxes, répartis en quatre barns, a été conçu pour les entraîneurs de galopeurs et de trotteurs.

Conçus pour le confort des chevaux et du personnel. Marie-Pierre et James Guérin nous ont expliqué : « Nous avons construit quatre barns de trente boxes. À partir de janvier, ils sont disponibles à l’achat ou en location. Environ 50 % sont déjà réservés. Tout a été conçu pour le confort des chevaux et du personnel. Chaque barn compte trois douches avec eau chaude, mais aussi une sellerie, un parking, une graineterie, un bureau, un bâtiment de stockage, un marcheur de six places et trois paddocks. Un barn peut être loué par plusieurs entraîneurs. C’est une zone bien desservie par le réseau routier. L’hippodrome de Nort-sur-Erdre est situé à 25 kilomètres de Nantes, une heure de la mer et trois heures de Paris. Les entraîneurs locaux disposent de quatre-vingts hippodromes pour faire courir leurs pensionnaires dans un rayon de deux heures. Le centre d’entraînement compte deux pistes de galop en sables, deux pistes d’obstacle et un rond d’Avrincourt.»

Une politique locale en faveur du cheval. « Nous ne sommes pas issus du monde des courses. Mais nous nous rendons régulièrement sur l’hippodrome de Nort-sur-Erdre, où nous avons noué un certain nombre de contacts avec des professionnels. Nous sommes proches de Christian Bauer qui nous a parlé de ce besoin en boxes. Il a fait office de catalyseur pour le projet. Un terrain était prévu dans cet objectif. Nous avons fait une étude de marché. Les élus locaux, comme ceux du monde hippique, nous ont bien soutenus. Il y a une véritable politique locale en faveur du cheval. La mairie a par exemple embauché Tanguy Letort qui fait de l’accompagnement pour les projets de la filière. »