Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX CLAUDE LE LORRAIN-JOSEPH AUDON (L)- Solway ne se laisse pas approcher

Courses / 04.10.2016

PRIX CLAUDE LE LORRAIN-JOSEPH AUDON (L)- Solway ne se laisse pas approcher

AUTEUIL, MARDI

PRIX CLAUDE LE LORRAIN-JOSEPH AUDON (L)

Solway ne se laisse pas approcher

Troisième du Prix La Périchole (Gr3) sur le steeple, mais aussi lauréat des Prix François de Poncins (L) et Chalet sur les haies, Solway  (Califet) est un cheval éclectique. On attendait mieux de sa part à 4ans sur les gros obstacles, mais lorsqu’il affiche sa meilleure valeur, il peut faire de très bonnes performances. C’est ce qu’il s’est passé dans le Prix Claude le Lorrain-Joseph Audon (L), ce mardi à Auteuil. Le cheval de la famille Papot a rapidement pris le large avec Alain de Chitray. Seule la véloce Polygona  (Poliglote) a essayé de le suivre. En face, tous les deux ont déroulé, Solway à la corde et Polygona en dehors. Vézelay (Dom Alco) a, lui, mené la chasse avec le reste du peloton un peu plus loin. À ce rythme, on a pu penser que les leaders allaient payer leur débauche d’énergie. Mais Solway est entré avec des ressources dans la ligne droite et il n’a pas vraiment été mis en danger par la belle fin de course de Vézelay sur le plat. Son entraîneur Guy Cherel, lauréat de cette épreuve en 2015 avec Street Name (Al Namix), avec lequel il a couru et gagné ensuite le Prix Léon Olry-Roederer (Gr2), nous a déclaré : « Solway n’est pas du tout cabochard. Nous lui mettons les œillères car il a besoin d’être concentré. Il est brave et ne demande qu’à travailler. Je remercie David Cottin qui nous a indiqué la marche à suivre. Alain [de Chitray, son jockey, NDLR] a appliqué la règle. Nous allons bien nous occuper de lui pour qu’il récupère bien, et nous aviserons plus tard pour la suite de son programme. »

Belle ligne droite de Vézelay. Vézelay a dû mener la chasse derrière les fuyards, mais cela ne l’a pas empêché de faire une belle ligne droite pour refaire du terrain sur Solway. Et ce, malgré une faute à la dernière haie de la ligne d’en face. Il a finalement pris la deuxième place dans une belle action. Copropriétaire de Vézelay avec Patrick Joubert, Paul Couderc nous a dit : « Nous avons retrouvé le cheval dans son rythme. Il aime le bon terrain et les obstacles du même type. Il a fait une faute au bout de la ligne d’en face et j’ai eu peur que cela le casse dans son rythme, mais il s’est bien relancé et il a fini plaisamment. Felix [de Giles, son jockey, NDLR] pense même qu’il aurait pu gagner sans sa faute, car il serait alors resté dans le même rythme. C’est un cheval qui a besoin de course rythmée. Nous ne l’avons pas couru dans le Prix de la Gascogne (L), à Enghien, car il n’a pas de repère là-bas et il aurait affronté de très bons éléments spécialistes des lieux. C’est au conditionnel, mais il est possible qu’il coure un Gr2 à Haydock. »

L’Espiguette (Policy Maker) a conclu troisième devant Polygona qui a plafonné après en avoir beaucoup fait devant, sur une distance limite pour elle. Bipolaire (Fragrant Mix) courait rapproché et il a fait un bel effort dans le dernier tournant. Dans la ligne droite, il a dû se contenter de la cinquième place. Tzar’s Dancer (Tzar Rodney) et Bel la Vie (Lavirco) ont fini respectivement septième et huitième. Ils devraient faire mieux lors de leur prochaine sortie.

Le frère de deux gagnantes à Auteuil. Élevé par M.L. Bloodstock, Solway est le frère de Solvalla (Al Namix), gagnante du Prix Auricula et de Swedish (Protektor), lauréate des Prix Girofla et Champoreau à Auteuil. La mère de Solway, Solveigh (Tiger Hill) a été élevée par le Gestüt Schlenderhan. Solway est aussi le neveu de Sommernacht (Monsun), gagnante de Listed et deuxième de Gr3 en plat. Sommernacht est la mère de Sommerabend (Shamardal), quadruple lauréat de Groupe en plat et vainqueur notamment du Prix du Muguet (Gr2) et de Sommertag (Tiger Hill), lauréat de Gr3 sur 2.200m.