Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE TOUR DES HARAS - HARAS DU PETIT TELLIER

Élevage / 13.10.2016

LE TOUR DES HARAS - HARAS DU PETIT TELLIER

HARAS DU PETIT TELLIER

Patrick Chèdeville

61200 Sévigny

Le haras du Petit Tellier est situé dans l’Orne et a été fondé en 1960 par Paul Chèdeville, qui proposait déjà ses yearlings aux ventes de Deauville. Au décès de son père, Patrick Chèdeville a continué le chemin tracé en agrandissant le haras, qui couvre 140 hectares pour environ 118 boxes et autant de chevaux, aux soins d'une vingtaine de personnes. La famille Chèdeville était associée au haras du Tellier et au haras de la Tuilerie. Le Petit Tellier compte à ce jour une centaine de gagnants ou placés de Groupes.

1) TERRE D'ELEVAGE

Êtes-vous plutôt étalon, poulinière ou yearling ?

Les trois.

Barn ou paddock ?

Paddock autant que possible.

Bai, alezan ou gris ?

Je n’ai pas d’a priori, donc les trois sur le même plan.

Pedigree ou modèle ?

Modèle.

Vitesse ou tenue ?

Vitesse.

L'éleveur qui vous a le plus marqué ?

Jean-Luc Lagardère car en une génération, il a réussi à créer un élevage classique.

Le métier que vous auriez fait si vous n'aviez pas été éleveur ?

Je pense que j’aurais peut-être travaillé dans l’automobile.

Le conseil que vous donneriez à un ami souhaitant se lancer dans l'élevage ?

Avoir de la patience avant tout.

Votre première mesure si vous deveniez président du Syndicat des éleveurs ?

Je raccourcirais la saison de monte d’un mois, soit au 15 juin.

Votre lieu préféré à Deauville ?

L’établissement des ventes.

Votre adresse secrète en Normandie ?

Elle va rester secrète.

2) CHAMP DE COURSES

Turf ou P.S.F. ?

Turf.

Ligne droite ou parcours avec tournant ?

Ligne droite.

Longchamp ou Deauville ?

Deauville, tout simplement pour sa proximité.

Sprinter, miler, classique ou stayer ?

Sprinter.

Arc de Triomphe ou Morny ?

Le Morny sans hésiter.

Votre pur-sang favori dans l'histoire des courses ?

Beaucoup m’ont passionné, mais je choisis Nureyev, pour sa victoire dans les 2.000 Guinées irlandaises, même après sa disqualification.

Entraîneur ?

Sans vouloir vexer personne, je citerai des entraîneurs comme François Mathet et François Boutin.

Jockey ?

Yves Saint-Martin.

Casaque ?

Celle de Khalid Abdullah.

La dernière émotion que vous avez ressentie sur un champ de courses ?

Je n’étais pas sur l’hippodrome mais devant Equidia, c’était lors de la victoire d’une pouliche élevée à la maison, Ma Préférence, dans le Prix Fille de l’Air, un Gr3, à Toulouse.

Votre première mesure si vous deveniez président de France Galop ?

Joker.

3) JARDIN SECRET

Votre mot préféré dans la langue française ?

Panache.

Le rêve que vous n'avez pas encore accompli ?

Celui de gagner le Prix de l’Abbaye de Longchamp.

Votre plus grande qualité ?

L’honnêteté.

Votre plus grand défaut ?

Je suis trop confiant.

La qualité que vous préférez que chez les autres ?

La sincérité.

Votre devise ou citation préférée ?

« Il faut toujours tirer parti de ce que l’on ne peut empêcher. »

Votre plat ou vin favori ?

Lynch-Bages, Pauillac.

Votre porte-bonheur ou objet-fétiche ?

Aucun.

Vacances : mer, montagne ou campagne ?

Plutôt la mer.

Votre peintre, chanteur ou écrivain favori ?

Mon peintre favori, Raoul Dufy.

En quel animal /végétal aimeriez-vous vous réincarner ?

Si j’étais un végétal, je serais une pêche pour la qualité de sa peau.

Si j’étais un animal, quel est l’homme qui n’a pas rêvé de voler ?