Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

QIPCO BRITISH CHAMPIONS SPRINT STAKES (Gr1) - Cent mètres de trop pour Signs of Blessing

Courses - International / 15.10.2016

QIPCO BRITISH CHAMPIONS SPRINT STAKES (Gr1) - Cent mètres de trop pour Signs of Blessing

QIPCO BRITISH CHAMPIONS SPRINT STAKES (Gr1)

Cent mètres de trop pour Signs of Blessing

Les supporters français et l’entourage de Signs of Blessing (Invincible Spirit) y ont cru longtemps, jusqu’à 100m du poteau des Qipco British Champions Sprint Stakes (Gr1). Le représentant d’Isabelle Corbani, de l’Écurie Pandora Racing et d’Ahmed Mouknass a mené pendant 1.100m, en galopant du côté opposé aux tribunes. Ce n’est donc que tout à la fin que The Tin Man (Equiano), qui a cheminé du même côté de la piste, est venu l’ajuster. Signs of Blessing a un peu raccourci son action dans les tout derniers mètres, ce dont ont profité les gros outsiders Growl (Oasis Dream) et Brando (Pivotal) pour l’écarter du podium.

Signs of Blessing ne démérite pas : il a supporté le poids de la course, et n’a pas à rougir de sa quatrième place. Son entraîneur François Rohaut a expliqué : « Les 1.200m d’Ascot sont sûrement trop longs pour lui, mais le cheval court très bien. Il fait sa meilleure valeur et nous sommes très contents de lui. Si nous revenons l’an prochain à Ascot avec lui, ce sera plutôt pour les King's Stand [lors du meeting de Royal Ascot, NDLR] sur 1.000m. Mais il montre une nouvelle fois qu'il fait partie des meilleurs sprinters mondiaux. S’il rentre bien, nous irons peut-être à Hongkong. Sinon ce sera terminé pour cette année ! »

The Tin Man, enfin au sommet de sa forme. The Tin Man est loin d’être un inconnu. Quatrième de cette course l’an dernier, alors qu’il n’avait que 3ans, il a progressé cette année, et sa seule vraie contre-performance était intervenue sur cette piste, lors des Diamond Jubilee Stakes (Gr1). Mais le pensionnaire de James Fanshawe restait sur sa deuxième place dans Sprint Cup (Gr1) de Haydock, derrière Quiet Reflection (Showcasing). James Fanshawe a détaillé : « Toute l’année il a connu des interruptions dans son entraînement. Au printemps, sa préparation pour Royal Ascot avait été perturbée… Finalement, c’est la première fois qu’il est aussi bien avant une course. Le cheval appartient à un petit syndicat de dix parts managé par ma femme, et c’est génial qu’ils aient pu toucher un cheval comme ça. Son frère, Deacon Blues, avait lui aussi gagné cette course en 2011. J’étais finalement content d’avoir un petit numéro de corde. »

Les autres chevaux en vue ont déçu. Quiet Reflection n’a jamais pu accélérer, se ressentant sûrement d’une saison chargée. Shalaa (Invincible Spirit) s’est montré un peu brillant en début de parcours, en accompagnant Signs of Blessing, et a cédé au moment où la course se jouait. Mecca’s Angel (Dark Angel) a trouvé le temps bien long sur 1.200m…

Le premier gagnant de Gr1 d’Equiano. The Tin Man a été élevé par Élizabeth Grundy. Son frère, Deacon Blues (Compton Place) a gagné sept courses, dont les British Champions Sprint Stakes (Gr2) et trois Gr3 sur le sprint. Sa mère est une trois quarts sœur de Warningford (Warning) qui s’est classé deuxième des Juddmonte Lockinge Stakes (Gr1). The Tin Man est le premier gagnant de Gr1 de son père, Equiano (Acclamation), un double lauréat des King’s Stand Stakes (Gr1) qui officie chez Newsells en Angleterre.

Royal Applause

Acclamation

Princess Athena

Equiano

Ela-Mana-Mou

Entente Cordiale

Mirmande

THE TIN MAN (H4)

Warning

Bishop of Cashel

Ballet Classique

Persario

Stanford

Barford Lady

Grace Poole