Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

ARABIAN WORLD CUP (GR1 PA) - Impérial, Al Mourtajez file vers la Triple couronne

Courses / 02.10.2016

ARABIAN WORLD CUP (GR1 PA) - Impérial, Al Mourtajez file vers la Triple couronne

CHANTILLY, DIMANCHE

 

On le savait quasi-impossible à battre. Al Mourtajez (Dahess) a répondu aux attentes dans l'Arabian World Cup (Gr1 PA), dominant très facilement ses adversaires. Venu arracher la deuxième place aux abords du poteau, Mehdaaf Athbah (Amer) réalise une très grande performance à ce niveau pour l’entraînement de Philippe Sogorb. Tayf (Amer), judicieusement supplémenté, conserve le second accessit, le long de la corde. Al Mourtajez est en route vers la Doha Triple Crown et son bonus d’un million de dollars. Il a déjà gagné les deux premières manches, en Angleterre et à Chantilly. Il lui reste à s’imposer fin février, au Qatar, dans l’Emir’s Sword (Gr1 PA).

Trop fort pour les autres. Et pourtant, Al Mourtajez n’a pu mener à sa guise dans l’épreuve. La faute au leader de Gazwan (Amer), Reda (Burning Sand), qui a rapidement pris le contrôle des opérations. Par le passé, Al Mourtajez aurait pu se braquer face à une telle situation. Cela n'a pas été le cas ici, le cheval sachant rapidement retrouver son calme, en troisième position, juste à l’extérieur de Samima (Dahess). À la sortie du tournant final, Al Mourtajez a pris l’avantage. Il ne sera plus inquiété. Au final, plus de quatre longueurs d’avance sanctionnent sa supériorité. Tayf, venu en pleine piste, plonge à la corde et une lutte s’engage avec Mehdaaf Athbah, qui a toujours bien figuré derrière les premiers. Tayf a ensuite pris le meilleur à Mehdaaf Athbah, avant que le poulain de Philippe Sogorb ne revienne prendre l’avantage sur le poteau. Gazwan conserve courageusement la quatrième place devant Valentin (Amer), qui a également pris la bonne option de plonger vers la corde dans la phase finale. Prada (Djendel) finit bien, à la sixième place, devant une malheureuse Sylvine Al Maury (Munjiz) qui a voyagé tout en épaisseur durant le parcours, la faute à son numéro 15 à la corde.

Un champion. Thomas Fourcy était une nouvelle fois impressionné par la performance d’Al Mourtajez : « C'est incroyable ! Plus ça va et plus il m'impressionne. C'est un champion, un cheval hors norme. À présent, la Triple couronne ne me fait plus peur ! Je n'ai plus de mots pour parler de lui. Aujourd'hui, Julien n'a même pas eu besoin de lui mettre une claque... » Julien Augé savourait également ce nouveau succès associé à Al Mourtajez : « C’est un crack, il n’y a pas d’autres mots. Il n’avait qu’un seul défaut par le passé, c’est qu’il était un peu bouillant. Il n’aimait pas le contact avec les autres chevaux. Thomas l’a réglé de façon incroyable. C’est de toute façon le meilleur entraîneur pour ces chevaux-là, et de très loin. Il le prouve encore aujourd’hui. Même si mon cheval a dû galoper en dehors du leader de Julian Smart, j’ai réussi à reprendre Al Mourtajez, ce qui n’aurait pas été possible l’année dernière, et il a une classe folle pour finir. Je pense que je ne retrouverai plus jamais un cheval comme celui-là. Je gagne des Grs1 sur des champs de courses hors norme grâce à lui, Chantilly, Goodwood, Dubaï, le Qatar… Il y désormais tellement d’argent dans les courses réservées aux arabes purs que je défie vraiment n’importe quel pur-sang anglais de gagner autant d’argent que mon cheval, hormis le gagnant de l’Arc bien sûr. Ce cheval, je l’aime. »

Mehdaaf Athbah en progrès. Philippe Sogorb a apprécié la belle tentative de Mehdaaf Athbah. Il nous a expliqué : « Nous courions pour une place, donc le contrat est plus que rempli. C'est un cheval encore neuf en compétition, mais dur dans son comportement. On le voit à la fin, il repart pour venir prendre la deuxième place sur le poteau. Il fait sa meilleure valeur. J'avais dit en début d'année que c'était un cheval d'Arc, j'ai eu quelques doutes cet été, mais je suis resté sur ma position. C'était son objectif de l'année. Je pense que je vais le laisser tranquille à présent, pour l'économiser, afin qu'il revienne encore plus fort l'an prochain. »

Alban de Mieulle pense déjà à l’avenir avec Tayf, arrivé troisième : « Il est encore un peu tendre, mais court très bien, et je pense que l'an prochain, ça sera très bien. C'était la meilleure chance parmi les chevaux que j'avais emmenés en France pour cette course, et nous avons donc fait le bon choix en le supplémentant. »

Le rêve de tout éleveur. Hassan Mousli, un des coéleveurs d’Al Mourtajez, nous a confié : « Pour un éleveur, la plus belle récompense, c’est de produire un cheval d’une telle qualité. On fait naître des chevaux pour rêver. Le jour de la saillie, le rêve commence. Aujourd’hui, le rêve s’est réalisé. »

La famille d’Al Saoudi. Al Mourtajez est né chez Nada Mousalli, Faiz Al Elweet et Hassan Mousli. Arwa (Nuits St Georges), la mère d’Al Mourtajez, a donné naissance à Al Moutawakila  (Al Sakbe), meilleure pouliche de 4ans en 2012 grâce à son succès dans le Qatar Total Arabian Trophy des Juments (Gr I1 PA), sous la selle de Thomas Fourcy ! Fatzica (Fatzour), la grand-mère d’Al Mourtajez, est la génitrice de l’étalon Azadi (Darike), qui ne cesse de s’affirmer, ainsi que d’Al Saoudi (Nuits St Georges), multiple gagnant de Gr1 PA et désormais étalon pour le compte du cheikh Hamdan Al Maktoum au haras de Saint-Faust. Cette famille a également donné Al Mouhannad (Nizam), triple lauréat des Jebel Ali Racecourse Zaabeel International Stakes (Gr I PA).

 

5e · 16h50 > Arabian World Cup Sponsorisée par Al Emadi Enterprises

Gr1 - Plat - 1.000.000€ - 2.000m

Pour chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et au-dessus, inscrits au Stud-Book arabe de leurs pays de naissance affilié à la WAHO et munis d'un livret signalétique. Poids : 4 ans, 57 kg 1/2, 5 ans et au-dessus, 58 kg.

1er      AL MOURTAJEZ (58) M6

(Dahess & Arwa)

Pr/Al Shaqab Racing - El/Mme Nada Mousalli

Ent/T. Fourcy - J/J. Augé

 

2e        MEHDAAF ATHBAH (57,5) M4

(Amer & Keen Game)

Pr/Athbah Stud Limited - El/Athbah Stud Limited

Ent/P. Sogorb - J/P.-C. Boudot

3e        TAYF (57,5) M4

(Amer & Djelmila)

Pr/Cheik A.B.Kha Al Thani - El/Cheik Abdullah Bin Khalifa Al Thani

Ent/A. de Mieulle - J/O. Peslier

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Gazwan, Valentin, Prada T, Sylvine Al Maury, Sir Bani Yas, Rawah, Lahoob, Macha'allah, Vulcain du Clos, Samima, Laft Nethar, Reda.

Tous couru (15).

(Turf) Bon. 2'08"33. Ecarts : 4 1/2 - CENC - 3.