Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN CUP - FRENCH ARABIAN BREEDERS’ CHALLENGE DES POULICHES (Gr2 PA) - Karimah ou le deuxième Groupe de la grande soirée des Écuries royales d’Oman

Courses / 28.10.2016

CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN CUP - FRENCH ARABIAN BREEDERS’ CHALLENGE DES POULICHES (Gr2 PA) - Karimah ou le deuxième Groupe de la grande soirée des Écuries royales d’Oman

TOULOUSE, JEUDI

CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN CUP - FRENCH ARABIAN BREEDERS’ CHALLENGE DES POULICHES (Gr2 PA)

Karimah ou le deuxième Groupe de la grande soirée des Écuries royales d’Oman

Quelques minutes après le succès de Nafees (Azadi) dans le pendant de cette épreuve pour les mâles, les Écuries royales d’Oman se sont à nouveau illustrées dans le French Arabian Breeders’Challenge pour Pouliches (Gr PA), grâce à Karimah (Munjiz). Cette pensionnaire de François Rohaut était supplémentée après des débuts victorieux fin septembre.

La course a rapidement été emmenée par Abudhabi Princess (Munjiz) et Ainhoa Winwin (Munjiz), permettant à l’épreuve de se dérouler sur un bon rythme et de favoriser les finisseuses. Pleine de ressources à mi-ligne droite, Diva du Paon (Munjiz) a semblé un instant pouvoir s’imposer aisément, mais elle s’est heurtée à la ténacité de Karimah, qui a su conserver un petit avantage. Muneera (Dormane), entraînée tout comme Diva du Paon par Damien de Watrigant, prend la troisième place.

Une pouliche de grande classe. François Rohaut n’était pas surpris par la victoire de sa pensionnaire. Il a déclaré : « Karimah avait gagné d’une classe pour ses débuts à Castéra-Verduzan. Son dernier travail m’avait convaincu de la supplémenter ici et elle m’a donné raison. Cela ne nous faisait pas peur de monter de catégorie, car la pouliche était vraiment montée sur ses débuts. C’est parfait. Elle va désormais passer tranquillement l’hiver ici et ensuite on aura pour objectif le Qatar Total Arabian Trophy des Juments (Gr1 PA) à Chantilly, la veille de l’Arc. Ce sera sans doute son objectif de l’année, en espérant qu’elle tienne la distance, mais il n’y a pas de raison qu’elle ne le fasse pas. Elle va prendre du métier et il y a encore de la marge. »

Diva du Paon doit mûrir mentalement. Damien de Watrigant, qui avait prévenu avant la course des possibles facéties de Diva du Paon, a expliqué : « Comme je l’avais dit, c’est une pouliche un peu coquine. Christophe Soumillon m’a dit qu’il faisait un véritable canter avant de prendre la tête à cinquante mètres du poteau. Diva du Paon s’est ensuite un petit peu relâchée. Elle est battue car elle n’est pas évidente. C’est une très bonne pouliche, mais elle n’a pas encore envie de gagner. J’espère que le break hivernal va lui faire du bien et que l’année prochaine elle va passer un cap et aura envie de le faire. »

Les premiers pas réussis de l’élevage des Écuries royales d’Oman. Karimah fait partie des premières générations de poulains élevés par les Écuries royales d’Oman. L’entité débute donc dans les rangs des éleveurs avec de remarquables résultats. Sa mère, Kahina de Monlau (Tidjani), une jument élevée par Robert et Marie-Ange Bourdette, qui a gagné pour ses débuts en compétition avant d’être la dauphine de la championne Kiss de Ghazal (Dormane) sur cette piste toulousaine, à l’occasion du Prix de l’Élevage (Gr2 PA). La deuxième mère, Manzana (Guytou de Carrère), a donné naissance à une autre bonne jument de l’élevage de Monlau, Myra de Monlau (Munjiz), lauréate du Prix Razzia III (Gr3 PA) pour le regretté Jean-François Bernard, avant une deuxième place dans le French Arabian Breeders’Challenge pour Pouliches (Listed PA), à Toulouse. Il s’agit de la souche de Nevadour (Ourour).

 

   Saint Laurent FR
  Kesberoy FR 
   Keiba FR
 Munjiz FR  
   Zt Ali Baba US
  Unchainedd Melody US 
   Blu Bint Haleema  US
KARIMAH (F3)   
   Flipper FR
  Tidajni FR 
   Managhi FR
 Kahina de Monlau FR  
   Guytou de Carrère FR
  Manzana FR 
   Branda de Carrère FR