Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

DIMANCHE  TENNO SHO – AUTOMNE (GR1) - De très haut niveau

Courses - International / 28.10.2016

DIMANCHE TENNO SHO – AUTOMNE (GR1) - De très haut niveau

TOKYO (JP), DIMANCHE

TENNO SHO – AUTOMNE (GR1)

De très haut niveau

Le Tenno Sho – Automne (Gr1 – 2.000m) a réuni quinze concurrents. La course est assez ouverte et pas si facile que cela à décrypter, avec plusieurs concurrents pouvant prétendre au succès, sans être pour autant imbattables. Pas de 3ans au départ, mais les meilleurs chevaux d’âge sont presque tous là.

Revoilà A Shin Hikari. Impressionnant gagnant du Prix d’Ispahan (Gr1), puis décevant dans les Prince of Wales’s Stakes (Gr1), A Shin Hikari (Deep Impact) fait son grand retour à la compétition dans ce Tenno Sho. Il n’a pas été revu depuis sa tentative à Royal Ascot. Ce n’est pas un problème car il court bien – si ce n’est mieux – sur la fraîcheur. Mais, avec A Shin Hikari, rien n’est jamais gagné d’avance. Il compte quatre victoires en cinq tentatives sur l’hippodrome de Tokyo. Cependant, son seul échec sur l’hippodrome a eu lieu l’an passé, justement dans ce Tenno Sho. Il n’a pas pu prendre seul la tête et est resté là dans la ligne droite. Si quelqu’un vient lui mettre la pression, A Shin Hikari a de fortes chances d’être battu. Il a l’as dans les stalles, ce qui sera un atout.

Maurice, un miler sur 2.000m. Maurice (Screen Hero) était le meilleur cheval japonais sur le mile et le meilleur miler asiatique en 2015. Gagnant du Longines Hong Kong Mile (Gr1) l’an passé, il est rallongé durant ce second semestre et sa performance permettra de juger s’il doit courir le Longines Hong Kong Cup (Gr1) – objectif de A Shin Hikari – ou le Hong Kong Mile. Après un printemps contrarié par une blessure – mais avec une victoire et une place en deux sorties au niveau Gr1 –, Maurice a fait sa rentrée sur les 2.000m du Saporo Kinen (Gr2), où il a conclu deuxième de Neorealism (Neo Universe). Selon Joao Moreira, qui le pilotait ce jour-là, Maurice était battu par un terrain trop souple et un numéro de corde à l’extérieur plus que par la distance. Le cheval a hérité du huit dans les stalles ce dimanche et le terrain devrait être à sa convenance. Ryan Moore devra lui donner un parcours sur mesure, mais Maurice peut s’imposer ce dimanche.

Real Steel, la ligne de Dubaï. Si A Shin Hikari et Maurice portent les lignes des Longines courses internationales de Hong Kong 2015, Real Steel (Deep Impact) peut mettre en avant les lignes de Dubaï, et celle du Dubai Turf (Gr1) plus précisément. Ce descendant de Miesque a en effet remporté ce Gr1, profitant cependant des absences de Solow (Singspiel) et de Maurice, tous deux sur la touche à ce moment-là. Real Steel est cependant un vrai bon cheval, qui a juste eu le tort de naître la même année que Duramente (Deep Impact). Le 4ans est capable de bien faire de 1.800m à 3.000m. Il n’a pas été revu depuis sa mauvaise sortie dans le Yasuda Kinen (Gr1), en juin dernier, mais il n’est pas à condamner sur cette tentative. Real Steel a repris de la fraîcheur et est un candidat à la victoire. Il dispose d’engagements à Hongkong.

Rouge Buck et la ligne du Mainichi Okan. Le Mainichi Okan (Gr2) est l’une des principales préparatoires à ce Tenno Sho. Il a été remporté par Rouge Buck (Manhattan Cafe), seule pouliche à défier les mâles dimanche. Meilleure pouliche de 3ans au Japon l’an passé, avec Mikki Queen (Deep Impact), Rouge Buck a eu un souci au second semestre 2015 et est bien revenu depuis le mois de juin dernier. Elle s’est imposée dans un bon style dans la préparatoire et s’annonce dangereuse, elle qui cherche encore sa victoire de Gr1. En dernier lieu, elle battait Ambitious (Deep Impact), un bon cheval qui finit toujours bien ses courses mais souvent battu à ce niveau de compétition, Historical (Deep Impact), qui "faisait un truc" pour prendre la troisième place après avoir complètement raté son départ, et le bon Logotype (Lohengrin), sixième. Il restait sur sa victoire du Yasuda Kinen et n’a pas démérité, après avoir été vu aux avant-postes d’une course où les premiers sont tous revenus de l’arrière. Avec un parcours au millimètre, il peut mieux faire.

Lovely Day défend son titre. Associé à Christophe Lemaire, Lovely Day (King Kamehameha) est le tenant du titre. Il reste sur une troisième place sur les 2.400m du Kyoto Daishoten (Gr2). Lovely Day a été moins percutant cette année qu’au second semestre 2015. Il a hérité du quinze sur quinze dans les stalles, ce qui n’est pas idéal. Il lui faudra sortir le grand jeu pour s’imposer.

TENNO SHO – AUTOMNE

Gr1, 3ans et plus, 2.000m, 290.500.000 yens

Corde       Partant                            Entraîneur                       Jockey

1                 A Shin Hikari                   M. Sakaguchi                 Y. Take

2                 Clarente                           S. Hashiguchi                  H. Uchida

3                 Ambitious                       H. Otonashi                    H. Yokoyama

4                 Satono Crown               N. Hori                              Y. Fukunaga

5                 Logotype                         T. Tanaka                         H. Tanabe

6                 Admire Deus                  M. Hashida                     Y. Iwata

7                 Satono Noblesse          Y. Ikee                              A. Starke

8                 Maurice                           N. Hori                              R. Moore

9                 Rouge Buck                    M. Otake                         K. Tosaki

10              Comfy                               M. Ikegami                     M. Ebina

11              Historical                          H. Otonashi                    K. Tanaka

12              Real Steel                        Y. Yahagi                          M. Demuro

13              Yamakatsu Ace             Ka. Ikezoe                       Ke. Ikezoe

14              Staphanos                       H. Fujiwara                     Y. Kawada

15              Lovely Day                      Y. Ikee                              C. Lemaire