Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND PRIX DES POULICHES À 12,5 % (A) - Maelana ou la troisième victoire de Chesnette

Courses / 24.10.2016

GRAND PRIX DES POULICHES À 12,5 % (A) - Maelana ou la troisième victoire de Chesnette

TARBES, DIMANCHE

 

 

Maelana (Annapolis) a décroché sa troisième victoire dans le Grand Prix des Pouliches à 12,5 % (A). Didier Guillemin a gagné trois fois le Grand Prix des Pouliches avec des femelles issues de la descendance de Chesnette (R B Chesne), grâce à Mossaka (Fast), Mosacha (Zamouncho) et Maelana. Cette dernière a évolué à l’arrière-garde pendant le parcours, avant de produire son effort le long du rail dans la ligne droite. Elle a pris le pris le meilleur à 350m de l’arrivée et s’impose avec un peu moins de deux longueurs d’avance. Célène (Racinger) se classe deuxième. Dess de la Brunie (Ragtime Pontadour) obtient le second accessit.

Une possible candidate au Grand National. Au sujet de cette élève du haras du Bosquet et d’Emma Labataille, Didier Guillemin nous a expliqué : « Elle s’est imposée en débutant, avant de connaître un petit passage à vide. Dernièrement, elle a bien gagné à Dax, avant de confirmer aujourd’hui. C’est une bonne pouliche qui va dans tous les terrains. Elle pourrait aller vers le Grand National en novembre, face à ses aînés. Nous déciderons au dernier moment. Mon autre représentante, Mossalis (Annapolis), se classe quatrième. Elle court bien et n’est pas loin du podium. Cette pouliche est peut-être un peu passée de forme mais ce n’est rien de bien méchant. Elle va partir se reposer avant de revenir en 2017. » Charles Gourdain, l’entraîneur de Célène, la deuxième, nous a dit : « C’est une bonne pouliche que nous avons toujours estimée. Elle est bien née et a été bien élevée par monsieur et madame Bellot. Elle ne nous a jamais déçus, avec deux victoires et deux deuxièmes places en quatre sorties. Célène part au repos car nous voulons la préserver. »

La famille de Cherco. Maelana est issue d’une propre sœur de Cherco (Lavirco), le meilleur mâle de sa génération en plat à 3ans. Il s’est ensuite imposé dans les bonnes courses d’obstacle réservées aux anglo-arabes et compte douze victoires pour plus de 250.000 euros de gains. Sur les haies d’Auteuil, il a remporté le Prix Hubert de Navailles. Cette souche a donné El Soprano (Concertino), titulaire de six victoires avant son exportation au Japon. Au sujet de ce dernier, Didier Guillemin nous a expliqué : « C’était un crack, que j’ai monté en course. Il était de la trempe d’Illusion Sauvage (Solid Illusion) et Benevolo de Paban (Lavirco). »