Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND PRIX DES POULICHES À 37,5 % (A) - Sklibur de Larachi de bout en bout

Courses / 24.10.2016

GRAND PRIX DES POULICHES À 37,5 % (A) - Sklibur de Larachi de bout en bout

TARBES, DIMANCHE

 

Sklibur de Larachi (Ragtime Pontadour) s’est très facilement imposée dans l’édition 2016 du Grand Prix des Pouliches (A), la meilleure épreuve pour les femelles à 37,5 % du programme français. Elle a pris la tête dès le départ et a conservé le meilleur jusqu’au bout. La pensionnaire et représentante de Christelle Courtade décroche sa quatrième victoire avec deux longueurs et demi d’avance. Fendue (Freeleau) réalise la meilleure valeur de sa saison en décrochant la deuxième place. Tiare du Lac (Carghese des Landes) est proche troisième.

Une pouliche en grands progrès. Lors de ses débuts, le 20 mars à Mont-de-Marsan, Sklibur de Larachi avait assuré le spectacle. Très verte, elle n’était pas très bien sortie des boîtes. Après avoir évolué à l’arrière-garde pendant le parcours, elle avait fait demi-tour dans le dernier tournant, ne pouvant terminer la course. Bonne dernière lors de sa sortie suivante, elle a décroché un premier succès pour sa troisième course. Après une victoire facile dans la Poule d’Essai, la pouliche a terminé septième à Toulouse. Dimanche à Laloubère, elle s’est affirmée comme le meilleur élement de sa génération dans la catégorie des 37,5 %. Christelle Courtade nous a expliqué : « Lors de sa dernière sortie, elle était en chaleur. Nous avons choisi de la respecter. Elle est au-dessus du lot, mais il faut la vouvoyer car elle a du caractère. Son origine est assez tardive et elle a eu besoin de temps pour être bien en début de saison. Elle est issue d’une jeune élevage, celui de monsieur Liut, avec lequel je travaille régulièrement. » Au sujet de l’avenir de sa protégée l’entraîneur a précisé : « Elle n’a pas pris dur dans le Grand Prix des Pouliches, ce qui est de bon augure pour l’année prochaine. Avant cela, on pourrait la diriger vers le Grand National à Toulouse, le 11 novembre, face aux vieux. Mais le terrain souple n’est pas forcément sa tasse de thé. Rien n’est décidé. »

La plus belle victoire de Christelle Courtade. Issue du monde des sports équestres, Christelle Courtade est entraîneur public à Mont-de-Marsan depuis le mois de janvier. Elle a fait ses armes pendant une dizaine d’années en tant que permis d’entraîner. Sklibur de Larachi lui a offert ses premiers succès dans des courses de sélection. Elle nous a expliqué : « Je pense être bien équipée chez les 37,5 % pour 2017. En plus de Sklibur de Larachi, j’ai deux poulains prenant 3ans qui sont très prometteurs, Kimba le Lion (L’Escarfast) et Banjo (El Triunfo). »

La famille de Zanetta. Sklibur de Larachi est née dans l’Indre, à la S.C.I. des Arrachis. Son père, Ragtime Pontadour, officie en 2016 à Pau, au haras de Gélos-Sorelis. Sa mère a gagné trois courses en plat et s’est classée troisième de la Poule d’Essai (des 50 % à l’époque). Préalablement à Sklibur de Larachi, elle a donné Cincinella (Bleu d’Altair), qui a décroché deux succès en Corse. Sa deuxième mère a produit Youbamda (Hasa), gagnante du Grand Prix d’Aquitaine et mère de Zanetta (Robin des Champs). Cette dernière fut une remarquable 3ans, avec quatre victoires, dont le Grand Prix des Pouliches (A), la Poule d’Essai et le Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp face à ses aînés.