Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND STEEPLE-CHASE D’ENGHIEN - Miss de Champdoux entre dans l’histoire

Courses / 22.10.2016

GRAND STEEPLE-CHASE D’ENGHIEN - Miss de Champdoux entre dans l’histoire

GRAND STEEPLE-CHASE D’ENGHIEN

Miss de Champdoux entre dans l’histoire

L’ultime édition du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) a tenu toutes ses promesses. La championne d’Enghien, Miss de Champdoux (Voix du Nord) a remporté l’épreuve au prix d’un finish de toute beauté. Elle est rentrée dans l’Histoire en tant que dernière lauréate de ce Gr2. Mais aussi parce qu’elle fait partie des chevaux populaires qu’Enghien pouvait produire régulièrement. Et enfin parce qu’elle a un palmarès de haut vol sur le plateau de Soisy. Lauréate de la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3) 2015, troisième de ce Grand Steeple l’an dernier, elle a bouclé la boucle ce samedi. Son entourage et ses jockeys ont réalisé un travail payant en lui apprenant à attendre et à venir de derrière. Plus détendue en 2016, elle a pu dévoiler toute l’étendue de son talent sur 5.000m. Elle va maintenant tenter le doublé dans la Grande Course de Haies. Rendez-vous est pris pour la dernière réunion de l’histoire à Enghien, le 21 novembre prochain.

Les nerfs d’acier de Johnny Charron. Johnny Charron a monté une course à montrer dans les écoles. Il venait de découvrir Miss de Champdoux à l’occasion de leur victoire dans le Prix de la Gascogne (L). Le jockey avait parfaitement compris comment piloter la fille de Voix du Nord. Il a laissé Miss de Champdoux parmi les derniers alors que Mali Borgia (Malinas), Amirande (Astarabad) et Royal Astarania (Astarabad) ont imprimé une allure sélective. À l’amorce du tournant final, après 4.000m de course, Miss de Champdoux était encore au centre du peloton, assez loin d’Arry (Boris de Deauville) qui paraissait parti pour la gloire entre les deux dernières haies. Miss de Champdoux s’est rapprochée à ce moment seulement. Sur le plat, elle a comblé plusieurs longueurs sur Arry pour finalement le dominer dans les cent derniers mètres. Son entraîneur Philippe Peltier nous a déclaré : « Miss de Champdoux est beaucoup mieux qu’au printemps. Elle était tombée à la butte pour sa rentrée 2016. Je ne l’avais pas retrouvée aussi souple qu’aujourd'hui. Elle sort de l’ordinaire. Elle est plus maniable que l’an dernier et c’est important sur 5.000m. Je remercie Mathieu Carroux qui l’avait bien montée pour sa rentrée. Elle a eu des courses sages avant le Grand Steeple et cela a payé. Mon jockey a eu beaucoup de nerf. Elle va aller maintenant sur la Grande Course de Haies d’Enghien. »

Un premier Groupe pour Johnny Charron. Johnny Charron est revenu dans les balances d’Enghien les larmes aux yeux. Avec Miss de Champdoux, il a remporté son premier Groupe. Il a monté une très belle course et s’est imposé pour Philippe Peltier pour lequel il travaille souvent. Tout jeune, il a commencé par les courses de poneys. Il a ensuite été apprenti chez Étienne Leenders avant de travailler notamment pour Guy Cherel, Thierry Civel, Yannick Fouin et Serge Foucher. Jusqu’à sa collaboration régulière et fructueuse avec Philippe Peltier.

Arry sur la pente ascendante. L’AQPS Arry affrontait le lot le plus relevé de sa carrière. Mais il a pris ses responsabilités, s’installant parmi les premiers au deuxième saut de la rivière des tribunes. Il a durci la course et a fait illusion pour la victoire dans la ligne droite, en dépit de deux petites fautes aux deux dernières haies. Mais il n’a rien pu contre la lauréate. Son entraîneur François Nicolle nous a dit : « Arry est un cheval qui ne saute pas très bien, mais en vieillissant, il progresse. J’ai longtemps cru qu’il allait aller au bout. S’il avait mieux sauté les deux dernières haies, il aurait peut-être pu l’emporter. La gagnante est une crack, c’est son jardin. Nous allons peut-être aller sur un gros steeple à Auteuil avec Arry. D’autant que le terrain lourd ne le gênera pas. »

Lachlan Bridge confirme sa dernière sortie. Longuement attentiste, Lachlan Bridge (Dubawi) a fait mouvement dans le tournant final et il a été courageux dans la ligne droite pour conserver la troisième place devant Yoko (Android) et son compagnon d’entraînement Tir au But (Trempolino). Au sujet de Lachlan Bridge et de Tir au But, leur entraîneur Guy Cherel nous a dit : « La dernière fois, Lachlan Bridge avait besoin de courir [bon 6e du Prix de la Gascogne, NDLR]. À l’image de Tir au But, il n’avait pas son terrain aujourd’hui. Ils auraient fini plus près sur une piste lourde. Mais c’est comme cela et Enghien est connu pour son terrain. C’était un bon outil de travail pour tout le monde… »

Les bons éléments d’Auteuil, Saint Pistol (Saint des Saints) et Tzar’s Dancer (Tzar Rodney) ne se sont pas faits à Enghien, étant pris de vitesse. Ils ont fini respectivement septième et sixième.

http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2016/10/MISSDECHAMPDOUX.pdf

La nièce de Gwenn. Élevée par son propriétaire René Beaunée, Miss de Champdoux est la nièce de Gwenn, lauréat du Prix du Président de la République (Gr3) 2003, sous l’entraînement d’Arnaud Chaillé-Chaillé. Deuxième mère de Miss de Champdoux, également élevée par René Beaunée, King Bar (King Cyrus) est restée inédite. Génitrice de Miss de Champdoux, Timberland (Hawker’s News) a pris une cinquième place en quatre sorties en plat.

Lomond

Valanour

Vearia

Voix du Nord

Top Ville

Dame Édith

Girl of France

MISS DE CHAMPDOUX (F7)

Sadler’s Wells

Hawker’s News

High Hawk

Timberland

King Cyrus

King Bar

Barbacena