Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

HISTOIRE, HISTOIRES… - Le Critérium de Saint-Cloud, une épreuve dominée par les étrangers

Courses / 29.10.2016

HISTOIRE, HISTOIRES… - Le Critérium de Saint-Cloud, une épreuve dominée par les étrangers

HISTOIRE, HISTOIRES…

Le Critérium de Saint-Cloud, une épreuve dominée par les étrangers

Ce dimanche, l’hippodrome de Saint-Cloud accueille deux Grs1 pour les 2ans. La cinquième course du programme, le Critérium de Saint-Cloud a rassemblé treize partants. Nous vous proposons une présentation de cette épreuve par l’intermédiaire des palmarès, records et temps.

Xavier Bougon a consacré toute sa vie aux courses, cultivant sa passion pour l’histoire de notre sport, en complément de ses activités professionnelles dans le cadre de l’Institution. Depuis le mois de janvier 2016, il vous propose une rubrique régulière consacrée à l’histoire des courses.

La première édition du Critérium de Saint-Cloud remonte à 1901, l’année même de l’ouverture de l’hippodrome (inauguré en mars). Il se disputait alors en septembre sur 1.400m. Plus de vingt ans plus tard, il prendra sa place dans le calendrier début novembre sur 2.000 m, une distance qui ne variera plus. En 1987, le Critérium de Saint-Cloud a été promu au niveau Gr1.

Une épreuve dominée par les étrangers. En 2016, onze des treize prétendants sont entraînés en dehors de nos frontières. Un tel ratio n’avait jamais été atteint. L’édition 2006 avait déjà enregistré dix étrangers sur treize partants. Le patron de Ballydoyle, Aidan O’Brien, présente quatre candidats, autant qu’en 2002 et 2008. Ces années-là, ses pensionnaires formeront le jumelé gagnant. Mieux, en 2001, ses trois partants (Ballingarry, Castel Gandolfo et Black Sam Bellamy) prennent les trois premières places. Depuis 1998, il a déclaré vingt-huit partants. L’an dernier, Robin of Navan (American Post), permettait à son mentor, Harry John-Leeper Dunlop, de rejoindre les huit autres étrangers vainqueurs depuis 1987.

Le record de François Mathet. Si François Mathet reste le leader en nombre de victoires (huit) devant Maurice d’Okhuysen et François Boutin (six), André Fabre figure à cinq reprises, tout comme Christiane Head. Ils devancent l’Irlandais Aidan O’Brien titulaire de quatre succès. Élie Lellouche s’est imposé trois fois successivement (Pistolet Bleu, Glaieul et Marchand de Sable).

Les invaincus. Dix lauréats du Critérium de Saint-Cloud se présentaient invaincus dans cette épreuve. Huit d’entre eux n’avaient couru qu’une seule fois auparavant. C’est le cas de Warring States (Victoire Pisa) le poulain japonais de Mario Hofer lequel l’avait enlevé, avec sa protégée Paita après une seule sortie.

Peu de pouliches au palmarès. Trois pouliches seulement ont devancé les mâles, Goldamix (Linamix), Paita et Passage of Time (Dansili). Cette année, Rich Legacy (Holy Roman Emperor) en provenance de la breeze up de Deauville, tentera de les imiter. Encore Gr2, le Critérium de Saint-Cloud avait donné en 1983 un vainqueur féminin, Escaline (Artic Tern), gagnante du Prix de Diane l’année suivante.

L’influence de Sadler’s Wells. Quatre fils de Sadler’s Wells (Northern Dancer) se sont imposés : Poliglote, Ballingarry, Alberto Giacometti et Linda’s Lad. Montjeu, son fils, figure deux fois au palmarès grâce à Fame and Glory (lequel devançait un autre de ses fils, Drumboat) et Waki River. Aucun fils de Galileo ne figure sur la plus haute marche, mais deux de ses rejetons sont montés sur le podium. Cette année, quatre de ses fils sont au départ. Sept des concurrents possèdent le sang de Galileo. C’est également le nombre de concurrents nés d’un étalon ayant officié chez Coolmore.

Khalid Abdullah et Coolmore dominent chez les propriétaires. Quatre succès pour le prince Khalid Abdullah, avec Miserden, Sunshack (Private Account), Passage of Time (Dansili) et le très délicat Epicuris (Rail Link). Le team Coolmore compte aussi quatre succès. L’année 2002 voit même le jumelé gagnant de Mme John Magnier avec Alberto Giacometti et Summerland (à l’entrainement chez John Gosden).

Dominique Bœuf et Yves Saint-Martin indétrônables. Avec six victoires, Dominique Bœuf et Yves Saint-Martin détiennent le record de victoires. Chez les jockeys encore en activité, Christophe Soumillon et Maxime Guyon sont tête de liste avec deux succès.

Quelle préparatoire a donné le plus de gagnants ? Le Prix de Condé (1.800m.) reste l’épreuve préparatoire la plus prolifique. Trois des derniers vainqueurs ont ensuite enlevé le Critérium Saint-Cloud : Robin of Navan, Epicuris et Morandi (Holy Roman Emperor). Au palmarès des deux épreuves figurent également Pistolet Bleu, Poliglote et Linda’s Lad.

Cette année, le trio gagnant du Prix de Condé est au départ de ce Gr1. Frankuus (Frankel), le vainqueur, va essayer de donner un premier Gr1 à son père, le champion Frankel (Galileo).

Un tremplin vers les classiques et la saison de 3ans ? Aucun vainqueur du Critérium de Saint-Cloud ne s’est ensuite imposé dans le Prix du Jockey Club. Par contre, quelques dauphins à 2ans ont ensuite fait l’arrivée au mois de juin suivant : Morandi, Polaris Flight (Northern Flagshiop), Poliglote Daylami (Doyoun) et Blushing John (Blushing Groom), placés en novembre, remportent la Poule d’Éssai l’année suivante.

Shaka (Exit to Nowhere) et Prince Gibraltar (Rock of Gibraltar), vainqueur à Saint-Cloud, devront se contenter des seconde et troisième marches du podium dans le Grand Prix de Paris. Fame and Glory terminera deuxième du Derby d’Epsom de Sea the Stars (Cape Cross) mais gagnant de l’Irish Derby. Soldier of Fortune (Galileo), deuxième sur l’hippodrome du Val d’Or, s’imposera ensuite dans l’Irish Derby.

L’Arc de Triomphe après Saint-Cloud. Trois des vainqueurs de novembre se classeront à la troisième place du Prix de l’Arc de Triomphe à 3ans : Snurge (vainqueur sur la piste de Saint-Cloud, puis rétrogradé), Pistolet Bleu et Sagacity (Highest Honor).

Les temps records. Depuis que l’épreuve est labellisée Gr1, le meilleur temps a été réalisé en 2006 par la pouliche Passage of Time, en 2’ 08’’ 90. Mais le record appartient toujours à Darshaan (Shirley Heights) qui avait passé le poteau en tête en 2’ 07’’ 40 de course, le 21 novembre 1983. Le temps record du parcours a été établi en mai 2008 par Crossharbour (Zamindar) dans le Prix Phil Drake en 2’ 00’’ 20.