Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PATTISON CANADIAN INTERNATIONAL STAKES (GR1) - Erupt offre un premier grand succès international à Francis-Henri Graffard

Courses - International / 17.10.2016

PATTISON CANADIAN INTERNATIONAL STAKES (GR1) - Erupt offre un premier grand succès international à Francis-Henri Graffard

WOODBINE (CA), DIMANCHE

 

Francis-Henri Graffard a remporté sa première grande victoire à l’étranger dans les Canadian International Stakes (Gr1), dimanche soir à Woodbine (Canada), grâce à Erupt (Dubawi), qui a enfin renoué avec le succès, 459 jours et huit sorties après son triomphe dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1). L’entraîneur nous a déclaré : « Le cheval volait le matin et je crois que je ne l’avais jamais eu aussi bien ! Il a aussi l’avantage de très bien voyager. Je suis ravi de remporter ma première grande course internationale avec ce cheval qui m’avait déjà offert mon premier Gr1 chez les pur-sang anglais. »

La grande épreuve de Woodbine n’est plus ce qu’elle était du temps des Secretariat, Dahlia, Youth, Exceller et plus tard All Along, mais reste un objectif très important dans le calendrier, pas facile à gagner pour les français, au point qu’aucun tricolore n’a réussi à s’imposer de 1994 (Raintrap, pour l’entraînement Fabre) à 2011, quand la pouliche Sarah Lynx (Montjeu) s’est imposée pour John Hammond.

Une course à la française. Erupt était proposé à 12/1, dans un lot correct mais sans vrais champions. C’était presque un chocolat et Stéphane Pasquier n’a pas raté l’occasion. Il a placé son partenaire dans le dos de l’anglais Dartmouth (Dubawi), qui a accompagné le leader, World Approval (Northern Afleet) sans jamais forcer l’allure, au point que le petit peloton a passé les 1.200m en 1’19”84. Une course à la française donc, et au début de la ligne droite, Stéphane Pasquier a déboîté Erupt qui a fait la différence en quelques foulées pour gagner d’une franche longueur sur Dartmouth – jumelé Dubawi – alors que l’ex-allemand Wake Forest (Sir Percy) a battu pour la troisième place le vétéran The Pizza Man (English Man).

Stéphane Pasquier, au micro de l’hippodrome, a déclaré : « J’avais quelques soucis à cause de son numéro dans les boîtes, mais voila [en français, ndlr] ! Quand vous avez un peu de chance, c’est facile de gagner. J’ai trouvé une bonne position dans le dos des leaders et quand je lui ai demandé d’accélérer, Erupt a bien répondu, il a gagné assez facilement. » Le jockey a évoqué la possibilité d’aller vers le Breeders’ Cup dans quelques semaines.

Une mère placée du Saint-Alary et du Vermeille. Erupt est issu d’une souche qui est chez la famille Niarchos depuis la moitié des années 1980, quand sa deuxième mère, Salvora (Spectacular Bid) fut achetée pour 725.000 $ à Keeneland, lors de la vente de juillet. Elle a gagné et beaucoup produit (15 foals), avec en point d’orgue Aube Indienne (Bluebird), gagnante de Gr1 en Californie, et Mare Nostrum (Caerleon), la mère d'Erupt, qui avait gagné le Prix Vanteaux (Gr3) et s’était classée dans le Saint-Alary et le Vermeille (Grs1) sous la férule de Pascal Bary. Erupt est le meilleur produit de Mare Nostrum qui a aussi donné la placée de Groupe Marie De Medici (Medicean). Cette dernière a bien débuté comme poulinière en produisant Local Time (Invincible Spirit), lauréate de Groupe en Angleterre, à Dubaï et en Turquie pour Godolphin. Quant à Mare Nostrum, elle a un yearling par Dutch Art et un foal par Camelot.

Pour voir la course : https://youtu.be/v0eOlKHihh8

Idaho inexistant. Et Idaho ? Le fils de Galileo a confirmé que les mâles de 3ans sur la distance ne sont pas un grand millésime chez Aidan O’Brien. Il a suivi Erupt, a perdu une place en face, puis est resté là, cinquième sans jamais se montrer dangereux alors que l’allemand Protectionist (Montjeu) a payé le choix tactique de se placer en queue du peloton dans une course sans train.

PATTISON CANADIAN INTERNATIONAL STAKES

Gr1, 3ans et plus, 2.400m

1er      ERUPT (M4) S. Pasquier

Dubawi & Mare Nostrum, par Caerleon

Pr./El. : Famille Niarchos

Ent. : F.-H. Graffard

2e        DARTMOUTH (M4)

Dubawi & Galatee, par Galileo

Pr. : S.M. la reine d’Angleterre

El. : Darley

Ent. : Sir M. Stoute

3e        WAKE FOREST (M6)

Sir Percy & Wurfspiel, par Lomitas

Pr. : M. Dubb, Sheep Pond Partnership & Bethlehem Stables LLC

El. : Stiftung Fahrhof

Ent. : C. Brown

Écarts : 1, ½, ½. Temps : 2’30’’87

E.P. TAYLOR STAKES (GR1)

Banzari pas loin de la vérité

Un autre jeune entraîneur français, Henri-François Devin, est passé près de son premier succès de Gr1. Banzari (Motivator), associée à Alexis Badel, a manqué d’un petit quelque chose pour finir, après un bon effort au début de la ligne droite, dans les E.P. Taylor Stakes (Gr1). La pouliche du célèbre chef de cuisine Bobby Flay a terminé troisième, a moins d’une longueur de la gagnante, Al’s Gali (English Channel), montée à la perfection par le Français Florent Geroux, qui a conservé un nez sur Suffused (Champs Élysées).

La favorite Best in the World (Galileo) – Aidan O’Brien oblige – a eu un bon parcours le long de la corde mais quand elle a trouvé le passage, elle n’a pas accéléré comme sa grande sœur Found. Un voyage à oublier pour Ballydoyle mais la chasse au record (de victoire au niveau Gr1 dans une saison) repart à Doncaster, où six poulains sont engagés dans le Racing Post Trophy, samedi prochain.

E.P. TAYLOR STAKES

Gr1, 3ans et plus, femelles, 2.400m

1re      AL’S GAL (F5)        F. Geroux

English Channel & Dans La Ville, par Winning

Pr. : K. & S. Ramsey

El. : Malone Racing

Ent. : M. Maker

2e        SUFFUSED (F4)

Champs Élysées & Scuffle, par Daylami

Pr./El. : Juddmonte Farms

Ent. : W. Mott

3e        BANZARI (F4)

Motivator & Bantu, par Cape Cross

Pr. : Bobby Flay

El. : New England Stud & Barton Stud

Ent. : H.-F. Devin

Arqana, Chantilly, octobre 2016, vente de l’Arc, 400.000 €, Devin à James Delahooke

Écarts : NEZ, ½, TÊTE. Temps : 2’10’’60.