Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS) - Nouvelle démonstration de la championne Divine Sainte

Courses / 03.10.2016

Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS) - Nouvelle démonstration de la championne Divine Sainte

MAISONS-LAFFITTE, LUNDI

Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS)

Nouvelle démonstration de la championne Divine Sainte

Divine Sainte (Saint des Saints) est le genre de chevaux que l’on voit une fois tous les dix ou vingt ans dans les bonnes épreuves plates pour les AQPS. C’est une vraie championne de cette race et il faut profiter de chacune de ses sorties car c’est un régal pour les yeux. Après avoir enlevé le Prix Antoine de Vazelhes-Critérium du Centre (Gr3 AQPS), elle a confirmé en survolant le Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS), ce lundi à Maisons-Laffitte. Il faudra être fort pour la battre dans le Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS), car elle est sans conteste la meilleure chez les AQPS de 3ans. La pouliche de Karine Perreau a galopé en quatrième position alors que son compagnon d’entraînement, Dark Swing (Zambezi Sun), très allant, emmenait le peloton à un bon rythme. À l’entrée de la ligne droite, elle était la seule à ne pas être sollicitée. Elle s’est rapprochée au canter et s’est rapidement détachée dès que son jockey Ronan Thomas lui a demandé d’accélérer. Elle possède un vrai changement de vitesse. Divine Sainte s’est donc imposée sans émotion. Elle a précédé Drive Again (Diableneyev), qui a confirmé son dernier succès et Didero Vallis (Poliglote), bon finisseur à la corde et qui a l’action et le modèle pour faire un bon sauteur. Il faut oublier la course de Dark Swing qui s’est montré trop allant, mais ne manque pas de qualité. Entraîneur de Divine Sainte, Alain Couétil nous a déclaré : « C’est une bonne pouliche. Sa performance est encore meilleure qu’à Vichy. Elle s’endurcit. Elle ira maintenant sur le Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS). »

C’est assez rare pour être souligné, mais Willie Mullins était présent à Maisons-Laffitte pour assister à ce Gr2 AQPS, en compagnie d’Harold Kirk et, bien sûr, de Pierre Boulard…

La souche d’Imola II. Élevée par Karine Perreau, Divine Sainte est issue de Saint des Saints, étalon au haras d’Etreham, et de Quinine de Mazille (Network), gagnante de deux courses. Pour le moment, Divine Sainte est la seule lauréate de sa mère. Il s’agit de la souche d’Imola II (Video Rock), donc d’une lignée de la famille d’Armaillé. Imola II a enlevé les Prix d’Estruval (B) et Bango (D) avant de produire Rameur (Shaanmer), vainqueur de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3).