Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DUC D’ALBURQUERQUE - La plus belle d’Olivier d’Andigne

Courses / 15.10.2016

PRIX DUC D’ALBURQUERQUE - La plus belle d’Olivier d’Andigne

PRIX DUC D’ALBURQUERQUE

La plus belle d’Olivier d’Andigne

Olivier d’Andigne a décroché sa dixième victoire en obstacle et son premier succès à Auteuil en enlevant le Prix Duc d’Alburquerque, une des plus importantes épreuves pour gentlemen-riders et cavalières de la Butte Mortemart. C’est aussi une première victoire à Auteuil pour son partenaire Polidam (Trempolino) qui a notamment conclu deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr1) de Milord Thomas (Kapgarde). La course a eu beaucoup de rythme sous l’impulsion de Terrific (Protektor) qui a mené sans temps mort, tout en commettant plusieurs petites erreurs, se montrant parfois brusque sur les obstacles. Polidam et Dos Santos (Smadoun) l’ont laissée dérouler, attendant leur heure. Sur le plat, Polidam est venu à bout de la résistance de Terrific, Dos Santos prenant la troisième place à deux longueurs et demie. Peti Kap (Kapgarde) est quatrième à vingt longueurs.

Olivier d’Andigne, âgé de dix-huit ans, signe sa seizième victoire ce samedi. Il nous a expliqué : « C’est aussi ma dixième victoire en obstacle, ce qui signifie donc la perte de la décharge. C’est un cap. Je monte aussi en plat, mais je préfère l’obstacle, pour les sensations, l’adrénaline. C’est un plaisir que de se mettre en selle sur des hippodromes comme celui d’Auteuil. Je viens depuis que je suis tout petit sur les hippodromes, mon grand-père étant Président de sociétés de courses dans les pays de la Loire. Devenir professionnel ? À terme, pourquoi pas ? Mais pour le moment, ce n’est pas une priorité. »

Un petit fils de Cadoudame. Élevé par la famille Corveller, Polidam est le frère de Dayladam (Cyborg), qui, outre sa troisième place dans le Prix la Haye Jousselin, s’est aussi classé cinquième du Prix Montgomery (Gr3), tout en enlevant cinq compétitions. Eladame (Snurge), la mère de Polidam, est restée inédite. Sept de ses produits – sur neuf ayant couru – sont gagnants. Née pour sauter, la deuxième mère de Polidam, Cadoudame, est issue de Cadoudal. Elle a notamment conclu deuxième du Prix Congress (Gr2) derrière Mandarino (Trempolino), héros du Grand Steeple-Chase de Paris 1999. Elle n’a jamais gagné, mais s’est classée plusieurs fois à l’arrivée de Groupes. Elle a notamment donné Kahyadam (Kahyasi), gagnant du Prix Montgomery (Gr3) en 2015.

Atan

Sharpen Up

Rocchetta

Trempolino

Viceregal

Trephine

Quiriquina

POLIDAM (H7)

Ela Mana Mou

Snurge

Finlandia

Eladame

Cadoudal

Cadoudame

Chemin des Dames