Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX HÉROS XII (Gr3) - Milord Thomas au sommet de son art

Courses / 09.10.2016

PRIX HÉROS XII (Gr3) - Milord Thomas au sommet de son art

PRIX HÉROS XII (Gr3)

Milord Thomas au sommet de son art

Le Prix Héros XII (Gr3) a tenu ses promesses, et le champion Milord Thomas (Kapgarde) a répondu présent. Même s’il avait bien couru au printemps, le pensionnaire de Dominique Bressou n’avait pas été aussi incisif qu’en 2015. Pour la première fois, il est parti en vacances durant l’été, en compagnie d’un autre champion de Magalen Bryant, Blue Dragon  (Califet). Et cette période au pré lui a fait le plus grand bien. Milord Thomas est revenu au sommet de son art à Auteuil, en gagnant ce Prix Héros XII en patron. La tâche n’était pourtant pas évidente avant le coup. En effet, Milord Thomas affrontait un lot d’exception avec plusieurs chevaux qui avaient déjà fait leur rentrée. Lui effectuait sa réapparition directement dans ce Gr3 avec 72 kilos sur le dos. Mais il a relevé le défi et s’est imposé brillamment. Il a montré qu’il ne fallait pas l’oublier et compte bien signer un triplé dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1).

Une course régulière. Avec une piste rapide pour Auteuil, ce Prix Héros XII s’est disputé à une allure sélective. Milord Thomas a été tout de suite dans la bagarre, juste derrière son compagnon d’écurie So French (Poliglote) et Saint Pistol (Saint des Saints). Il a parfaitement négocié la rivière des tribunes qui lui a souvent posé problème. Au bout de la ligne d’en face, après le franchissement du rail-ditch, il allait librement. Entre les deux derniers obstacles, il a contenu les attaques de So French et Alary (Dream Well). Sur le plat, So French et Milord Thomas se sont livrés à une belle lutte qui a finalement tourné d’une tête à l’avantage du second nommé. Derrière ce jumelé Bryant constitué de Milord Thomas et So French, c’est Alary qui a pris la troisième place. Heureux de retrouver son Milord Thomas au sommet de son art, son entraîneur Dominique Bressou nous a déclaré : « Les vacances ont fait le plus grand bien à Milord Thomas. Il a eu un bon comportement avec des sauts très fluides. Il a bien sauté la rivière des tribunes et le rythme rapide de la course l’a avantagé. Il a eu des chevaux avec lui pour sauter cet obstacle et cela s’est bien passé. Ça a été du grand Milord Thomas. Il était un peu avancé, car on ne peut pas venir sur ce type de course avec cette opposition sans avoir un peu de travail. Qu’aura-t-il en sa faveur lors du Prix La Haye Jousselin ? Le même poids que les autres ! »

So French échoue de peu. Après sa deuxième place de rentrée dans la Grande Course de Haies de Compiègne, So French a échoué de peu dans ce Gr3. La victoire s’est d’ailleurs jouée au balancier. Il a animé la course à une allure sélective et s’est montré vaillant jusqu’au bout. Sur une piste plus lourde, il va écœurer de nombreux adversaires et il sera dur à battre dans La Haye Jousselin. Son entraîneur Guillaume Macaire nous a dit : « So French court bien. Une foulée après le poteau, il aurait gagné. C’est un cheval qui va crescendo au fil des sorties. » Autres représentants de Guillaume Macaire, Storm of Saintly (Saint des Saints) et Vizir d’Estruval (Cachet Noir) n’ont pas fait leurs valeurs. Storm of Saintly a fait une faute énorme au rail-ditch et il a dû être arrêté juste après. Vizir d’Estruval a conclu seulement septième.

Alary, la très bonne note de cette préparatoire. Troisième derrière les deux derniers lauréats du Grand Steeple, Alary a réalisé une sortie prometteuse. Contrairement à sa course de rentrée, il a été repris en partant par son jockey Régis Schmidlin. Il a évolué en dernière position et s’est rapproché rien qu’en sautant après la rivière des tribunes. Entre les deux derniers obstacles, il a donné l’impression de pouvoir l’emporter, mais les deux premiers sont repartis. À l’aise en terrain lourd, Alary a eu la course parfaite en vue du Prix La Haye Jousselin. Il faudra le suivre de près le 6 novembre. Son entraîneur François-Marie Cottin nous a déclaré : « J'avais été très déçu de sa rentrée. Je ne sais pas trop ce qu'il s'était passé : peut-être qu'il n'avait pas assez de travail, qu'il avait besoin de revenir à la compétition. Aujourd'hui, il me redonne confiance. » Sur une piste à sa convenance, Saint Pistol a gardé la quatrième place devant Shannon Rock (Turgeon) qui sera mieux sur plus long.

http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2016/07/MILORDTHOMAS.pdf

Le neveu de Royale François. Milord Thomas a été élevé par André Michel et Thomas Le Boucher, au haras du Lieu des Champs, géré par Richard Powell. Il appartient à une souche que connaît bien Dominique Bressou. En effet, il a entraîné la mère, Star d’Avril (Phantom Breeze) et les deux neveux, Royale François (Kapgarde) et Pennylane (Northern Park) de Milord Thomas. Star d’Avril a été jugée digne de prendre le départ de la Grande Course de Haies d’Enghien et de la Grande Course de Haies de Printemps (Grs3), sans succès. Elle a remporté deux handicaps, sur les haies d’Auteuil et le steeple d’Enghien. Royale François a enlevé le Prix La Périchole (Gr3) et s’est classé troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1). Quant à Pennylane, elle s’est classée troisième du Prix Montgomery (Gr3). Kapgarde, le père de Milord Thomas, officie au haras de la Hêtraie. Il est l’un des étalons les plus confirmés chez les pères de sauteurs en France.