Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DU MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE À 12,5 % (A) - Therus ou le pari gagnant de Charles Gourdain

Courses / 24.10.2016

PRIX DU MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE À 12,5 % (A) - Therus ou le pari gagnant de Charles Gourdain

TARBES, DIMANCHE

 

Therus (Racinger) n’avait couru qu’une seule fois avant le Prix du Ministère de l'Agriculture à 12,5 % (A). Il s’était classé dixième lors de ses premiers pas. Charles Gourdain a fait le pari de l’engager dans cette épreuve qui rassemble les meilleurs sujets de la génération. En dehors du gagnant, les six premiers avaient couru au moins six fois cette saison. Et ce coup de poker fut payant. Le futur lauréat a évolué en troisième position, dans une épreuve emmenée par Silver Petrel (Carghese des Landes). À l’entrée du dernier tournant, l’animateur avait dans son sillage l’italien Ribelle da Clodia (Bombolino) et Therus. Ce dernier a pris le meilleur à 300m de l’arrivée et a conservé l’avantage jusqu’au bout. Il ouvre son palmarès directement au niveau des courses de sélection, avec deux longueurs d’avance sur Silver Petrel. Feufolet Roc Marie (Laverock) a bien fini mais trop tard. Il se classe proche troisième.

Rendez-vous en 2017. Charles Gourdain, nous a expliqué au sujet de ce représentant de Jean-Michel Lartigau et Joël Masounave : « C’est un poulain très compliqué. Il n’est pas simple à utiliser mais a toujours montré du potentiel le matin, ce qui nous a poussés à viser le Ministère. Mais avant cela, il fallait qu’il coure au moins une fois. Il a mal débuté, en étant très maniéré au rond mais aussi pour entrer dans les boîtes. Il a ensuite très bien travaillé avec des œillères. Ce travail et sa première sortie l’ont fait progresser. Dimanche, nous étions un peu inquiets avant la course. En piste, il nous a agréablement surpris. Il faut féliciter son éleveur, monsieur Masounave, et Thomas Henderson, qui l’a très bien monté. Nous allons prendre notre temps avec lui. Il n'ira pas aller affronter ses aînés en novembre à Toulouse. C’est trop tôt pour lui. Il a déjà rempli son contrat en gagnant la belle épreuve réservée aux 3ans. Il va bientôt partir au repos avant de revenir en 2017. »

Le meilleur élément de sa famille. Therus est issu de Racinger (Spectrum), un étalon qui va officier au haras de Corlay en 2017. Chez les anglo-arabes, il a aussi donné la bonne Célène. Sa mère, par le très bon père de mère Tidjani (Flipper) est à l’origine de cinq produits et ils ont tous gagné. Elle a notamment donné Zamindy (Zamouncho), lauréate du Prix Caroline de Freycinet (B).