Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX PRIDE OF KILDARE - Destin d’Ajonc, une drôle de machine

Courses / 04.10.2016

PRIX PRIDE OF KILDARE - Destin d’Ajonc, une drôle de machine

AUTEUIL, MARDI

PRIX PRIDE OF KILDARE

Destin d’Ajonc, une drôle de machine

Favori du Prix Pride of Kildare, Destin d’Ajonc (Martaline) a tenu son rang en s’imposant dès ses débuts en obstacle. Le poulain de Yannick Fouin et Caroline Namuroy a laissé une formidable impression de facilité, écrasant l’opposition sans recevoir un seul coup de cravache. Assurément, Destin d’Ajonc n’évolue pas au même étage que ses adversaires du jour qui sont pourtant de qualité : dix longueurs ont été affichées à l’arrivée. Destin d’Ajonc a rapidement évolué parmi les premiers, prenant la tête pour descendre vers la haie du Pavillon, et il a ensuite laissé parler son grand braquet. Au début de la ligne d’en face, Dragon d’Estruval (Enrique) et Durkash (Blue Brésil) sont venus à son extérieur. Mais Destin d’Ajonc a continué sa promenade de santé. Entre les deux dernières haies, seul Dragon d’Estruval était à sa hauteur, mais, dès le dernier obstacle franchi, Destin d’Ajonc s’est détaché irrésistiblement pour l’emporter sans opposition. Ce fils de Martaline est un grand poulain, avec beaucoup de cadre et d’action. Il saute à la perfection, est bien né et mérite la JDG Jumping Star que nous lui attribuons. S’il n’est pas vendu outre-Manche, une grande carrière l’attend à Auteuil. Son entraîneur et copropriétaire Yannick Fouin nous a dit : « Je n’ai jamais eu un cheval comme lui. Il n’est pas parfait, mais il est comme cela depuis qu’il est né. On prépare ce genre de course depuis longtemps et ça fait plaisir de la gagner. C’est un soulagement. Il m’a laissé une très bonne impression. Le matin, on ne leur lâche pas la tête comme on dit. Il avait très bien couru en plat avec mon apprenti. Je voulais le débuter dans le Prix Finot (L), mais il était "sale". Nous lui avions laissé du temps. Je remercie aussi mon associé. Destin d’Ajonc a beaucoup de taille, mais ses aplombs ne sont pas parfaits. Je crois qu’il a un gros moteur. Il a un super tempérament ce qui est la force d’un bon cheval. Son histoire ? Je l’ai acheté à Marie-Laure Besnouin que je remercie. Je travaille souvent avec elle. J’avais été voir le poulain aux ventes et il était loin d’être parfait. Il était yearling, mais on aurait dit qu’il avait 3ans. Et de par son tempérament, on aurait dit un vieux cheval. Il me "faisait envie" depuis longtemps et je suis rassuré. »

Belle fin de course de Dollar Baie. Entraîneur de Dollar Baie (Crillon), Laurent Viel avait prévenu avant la course que son pensionnaire avait tout pour faire Auteuil. Dollar Baie lui a donné raison en finissant plaisamment pour subtiliser la deuxième place à Dragon d’Estruval. Le second pensionnaire de Yannick Fouin, Kapcorse (Kapgarde), s’est bien ressaisi après avoir perdu du terrain en face. Il a arraché la quatrième place à Roxinela (Muhtathir).

Le frère de Solotremp. Élevé par Marie-Laure Besnouin, Destin d’Ajonc est un fils de Martaline, étalon au haras de la Reboursière et de Montaigu et Fleur d’Ajonc (April Night), jument gagnante de trois courses et multiple placée de gros handicaps sur les longues distances. Il est le frère de Solotremp (Trempolino), gagnant de six courses en obstacle sous l’entraînement de Guillaume Macaire et de Polyfleur (Poliglote), lauréate du Prix du Finistère à Enghien, également sous la responsabilité du professionnel royannais.