Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX ROYAL-OAK (GR1) -  En vert et rouge

Courses / 22.10.2016

PRIX ROYAL-OAK (GR1) - En vert et rouge

PRIX ROYAL-OAK (GR1)

En vert et rouge

Ils sont quinze au départ du Prix Royal-Oak (Gr1), dont les trois premiers de l’édition 2015 : Vazirabad (Manduro), Siljan’s Saga (Sagamix) et Mille et Mille (Muhtathir). Les trois ont couru le dimanche du Prix de l’Arc de Triomphe, produisant des valeurs contrastées.

Grand favori du Prix du Cadran (Gr1), Vazirabad a été battu à la fin par Quest for More (Teofilo), depuis deuxième – à quinze jours ! – du Long Distance Cup (Gr2). Vazirabad avait penché pour finir. Il sera mieux sur ce parcours corde à gauche et peut renouer avec le succès, à condition de ne pas trop se reprendre une fois devant : Vazirabad est devenu plutôt froid avec l’âge et cela peut lui jouer des tours.

Siljan’s Saga en quête de son Gr1. Siljan’s Saga a certainement réalisé la meilleure performance de sa carrière en se classant quatrième du Prix de l’Arc de Triomphe, derrière le trio Coolmore. La pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin va certainement disputer dimanche la dernière course de sa carrière et elle mériterait de partir au haras avec une victoire de Gr1. Siljan’s Saga avait conclu deuxième à une longueur de Vazirabad dans ce Prix Royal-Oak il y a un an. Le représentant de Son Altesse l’Aga Khan s’imposait avec le poids pour âge, n’ayant que 3ans. Ce sera un peu différent cette année et, mathématiquement, la revanche est bien possible. Mais Vazirabad n’est pas un cheval qui s’impose de beaucoup et, en 2015, l’écart à l’arrivée ne reflétait pas sa supériorité. Si Vazirabad est à son meilleur niveau, Siljan’s Saga devra sortir le grand jeu pour le battre.

Gagnant du Prix du Cadran en 2015, Mille et Mille a conclu cinquième de ce Gr1 en 2016. Il n’est pas à condamner sur cette sortie. Mille et Mille aime aller devant et mener, ce qu’il a été dans l’incapacité de faire d’emblée à Chantilly. Piégé d’abord en épaisseur, il a payé ses efforts pour finir. Mille et Mille s’annonce barré pour la victoire, mais il est en mesure, si tout se passe bien, de prendre une place.

Les anglais et irlandais en force. Sur les quinze partants de ce Royal-Oak, on trouve six femelles et neuf hongres. Parmi ces derniers, seuls deux sont entraînés en France : Vazirabad et Mille et Mille, dont nous avons parlé. Pallasator (Motivator) est l’une des valeurs sures chez les stayers outre-Manche. Ce n’est pas un cheval facile, mais il a de la qualité. Cependant, selon le jeu des lignes, il est barré par Vazirabad si ce dernier fait sa valeur. Ancien pensionnaire d’André Fabre, Litigant (Sinndar) est un cheval tout neuf à 8ans. Il a fait sa rentrée dans le Long Distance Cup après environ un an d’absence. Sa marge de progression est réelle, mais il devra franchir plusieurs étapes d’un coup pour jouer un premier rôle ici. Deux autres anciens pensionnaires d’André Fabre sont au départ : Sky Hunter (Motivator), placé d’un Jockey Club, et Penglaï Pavilion (Monsun) cinquième d’un "Arc". Les deux représentants de Godolphin sont désormais entraînés en Angleterre. Sky Hunter est une interrogation, restant sur une victoire de Listed pour sa deuxième sortie de l’année sur beaucoup plus court. Penglaï Pavilion a quant à lui rejoint les boxes de Charlie Appleby après que John Ferguson a arrêté d’entraîner. Après une saison sur les claies, il a donc repris contact avec le plat et reste sur un succès dans un handicap préparatoire à l’important Cesarewitch. C’est une victoire facile, dans un lot peu relevé, mais la forme est là. Il ne peut cependant pas encore être considéré comme un stayer de premier plan.

Juiri Michal fait le déplacement avec Settler’s Son (Whipper), qui a quelques moyens, mais n’a jamais convaincu à Saint-Cloud.

Les pouliches ont de vraies chances. Outre Vazirabad, Alain de Royer Dupré peut compter sur Candarliya (Dalakhani). Décevante dans le Prix Vermeille (Gr1), elle revient sur plus long, ce qui est désormais mieux pour elle. Elle peut viser une place. Endless Time (Sea the Stars) a elle conclu deuxième du Vermeille, se comportant comme une pouliche ayant besoin de plus de distance. Elle va courir pour la première fois sur 3.100m mais n’est pas à rayer d’emblée. Attention à Slatina (Mastercraftsman), qui est revenue en forme et a des moyens. Elle doit faire ses preuves à ce niveau de compétition, mais peut bien faire si le terrain n’est pas trop souple. Gagnante du Prix des Tourelles (L), Mambomiss (Mastercraftsman) sera intéressante à voir en cette compagnie, même s’il lui faudra avoir nettement progressé pour faire face à des stayers expérimentés. Il en va de même pour Justice Belle (Montjeu).

LE PALMARÈS

Année Lauréat Entraîneur

2015 Vazirabad A. de Royer Dupré

2014 Tac de Boistron M. Botti

2013 Tac de Boistron M. Botti

2012 Les Beaufs V. Seignoux

2011 Be Fabulous A. Fabre

2010 Gentoo A. Lyon