Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Racinger à Corlay en 2017

Élevage / 06.10.2016

Racinger à Corlay en 2017

L’étalon Racinger (Spectrum), qui officiait au haras de Cercy cette année, sera de retour à Corlay en 2017. Guillaume Thomas, le secrétaire de l’Association des chevaux de sang du Pays de Corlay, l’entité qui gère la structure depuis la fin de l’étalonnage public, nous a expliqué : « C’est un cheval que nous avions déjà accueilli il y a deux ans et il avait très bien fonctionné. Il est de retour à Corlay, alors que sa production monte en puissance, avant de revenir dans le Centre-Est en 2018. La jumenterie bretonne convient bien à des étalons pleins d’influx comme lui. C’était un vrai miler, très dur. Après un bon début de carrière, où il a gagné le Prix du Muguet (Gr2), il a servi de leader de luxe au sein de l’effectif d’Hamdan Al Maktoum. Il est ensuite redevenu performant, à l’âge de 6ans, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Cela atteste de sa dureté. »

 Un reproducteur qui s’affirme. « Racinger est au cœur de l’actualité ces dernières semaines.  C’est un étalon très polyvalent. Giloulou a gagné à Chantilly, Rappeur des Mottes s’est classé troisième du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L) à Auteuil… C’est un étalon qui croise bien avec les juments AQPS, avec lesquelles il a notamment donné Born to Play ou  Barman, un cheval qui a gagné quatre épreuves sur les haies cette année en Angleterre. Chez les anglo-arabes, Celene reste sur une très belle victoire et elle est l’une des pouliches en vue pour les Grands Prix de fin de saison. C’est clairement un étalon sur la montante et ses poulains sont bien accueillis par les entraîneurs. En 2017, il fera la monte à 1.600 €. »

Le dynamisme d’une structure associative. « Les éleveurs jouent le jeu et soutiennent notre structure, qui est gérée par l’Association des chevaux de sang du Pays de Corlay. C’est avant tout un projet collectif. Cinquante pour cent de notre clientèle est locale et l’autre moitié est originaire du Grand-Ouest. En 2017, nous proposons trois étalons accessibles financièrement et très complémentaires, avec Legolas (Sunday Silence), Honolulu (Montjeu) et Racinger. Notre objectif est d’atteindre environ 150 juments saillies. »