Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

RAIMONDISSIMO ! Le verdict des ventes pour les jeunes étalons européens

Institution / Ventes / 14.10.2016

RAIMONDISSIMO ! Le verdict des ventes pour les jeunes étalons européens

RAIMONDISSIMO !

Le verdict des ventes pour les jeunes étalons européens

Italien et citoyen du monde, Franco Raimondi est l’un des plus célèbres journalistes hippiques en activité. Grand voyageur et curieux de tout, il offre à plusieurs gazettes de renom international ses connaissances encyclopédiques et ses analyses décalées. Il vous donne rendez-vous chaque semaine dans Jour de Galop.

À eux quatre, ils ont gagné onze Grs1, c’est-à-dire le même nombre que Frankel (Galileo). Camelot (Montjeu), Dawn Approach (New Approach), Declaration of War (War Front) et Intello (Galileo) sont les quatre mousquetaires qui ont enflammé les ventes de yearling (Arqana, Goffs Orby et Tattersalls October Sale book 1). En 2015, dans ces trois boutique sale, 17 yearlings par Frankel ont trouvé preneur pour un chiffre d’affaires de 11.021.690 €. Au dernier coup de marteau de Tattersalls October book 1, les 145 yearlings de nos mousquetaires ont généré un total de 22.283.386 €. Seul face à ces quatre fines lames, même d’Artagnan (alias Frankel) aurait fini embroché comme une grive !

Les jeunes s’en sortent bien face au big five ! La comparaison entre l’effet Frankel et les très bons débuts des quatre jeunes étalons est un truc de vieux journalistes. Si on veut être plus sérieux, il faut noter le fait que leurs yearlings ont représenté 14,3 % des 1.010 lots adjugés aux trois ventes et 12 % du chiffre d’affaires, dans un marché dominé par les big five, c’est-à-dire Dubawi (Dubai Millennium), Galileo (Sadler’s Wells), Frankel, Shamardal (Giant’s Causeway) et Sea the Stars (Cape Cross). Ce quintet de valeurs sûres est à l’origine de 114 poulains vendus pour 62.790.000 €, c’est-à-dire 33,9 % du total de ces ventes (185 millions d’euros).

Quand la mode de la vitesse décoiffe le marché. C’est un excellent résultat cumulatif pour les jeunes étalons face aux vieux caïds. Leur prix de saillie 2014 était compris dans une fourchette allant de 25.000 € (Camelot) à 40.000 € (Declaration of War, désormais parti pour le Kentucky). Lors de cette même saison de monte, Galileo officiait à un tarif non officiel, alors que Frankel était proposé à 125.000 £, Dubawi 100.000 £, Sea the Stars 85.000 € et Shamardal 50.000 €. Il faut aussi prendre en compte l’impact des étalons de vitesse sur le marché. Dans le top 20 du book 1 du Tattersalls October Sale, on trouve un seul produit d’un étalon de pure vitesse. Dark Angel est en effet le géniteur d’une pouliche vendue 700.000 Gns.

Le gris et Invincible Spirit étaient représentés par 45 yearlings, qui ont généré 10.761.000 guinées. Selon le taux de change post-brexit, cela a représenté 12.767.000 €. En rajoutant les yearlings passés par Arqana et Goffs, on arrive à 89 yearlings qui ont coûté 21.760.000 €, soit 11,7 % du chiffre d’affaires des boutique sale. La mode de la vitesse décoiffe le marché. Mais revenons-en à nos quatre Mousquetaires.

CAMELOT

Né en 2009, par Montjeu & Tarfah, par Kingmambo

Victoires au niveau Gr1 : Racing Post Trophy, 2.000 Guinées, Derby, Irish Derby

Meilleur Racing Post Rating : 126 (Derby)

Prix 2014: 25.000 €

Prix 2016: 25.000 €

Camelot a débuté sa carrière à un prix assez bas compte tenu de son palmarès. Le challenge du St. Leger a beaucoup coûté à un cheval qui avait montré assez de vitesse pour gagner les 2.000 Guinées, après son succès à 2ans dans le Racing Post Trophy. À 4ans, après une intervention chirurgicale à la suite de coliques, il n’est pas revenu à son meilleur niveau. Les éleveurs ont souvent la mémoire assez courte. Camelot, parmi nos Mousquetaires, était le plus représenté aux boutique sale, avec 63 yearlings. L’offre était importante et bien répartie sur les trois ventes. Le ring d’Arqana est celui où Camelot a le plus vendu (18 yearlings). Mais c’est à Tattersalls que le chiffre d’affaires est monté le plus haut (3.557.263 €) avec un top price à 400.000 Gns, déboursé par l’association Coolmore/Mayfair Speculator pour un mâle. Ce dernier est le premier produit d’Iowa Falls (Dansili), une demi-soeur du gagnant du Jockey Club New Bay (Dubawi).

Le résultat global est très positif, avec 8.466.263 €, un prix moyen de 166.005 € et un médian à 130.000 €. La distribution des achats suivant le barème de prix est encore plus intéressante. Dix poulains (dont trois pouliches) ont dépassé les 300.000 €, alors que ceux adjugés à six fois le prix de saillie (150.000 €) sont au nombre de 23. Cela correspond à 45 % des vendus ou à 36,5 % si l’on tient compte du poids des rachats. 33 ont fait quatre fois le prix de la saillie (62,7 %) et 48 ont doublé l’investissement de base (82,7 %). Il y a donc eu très peu de déçus.

24 des 51 yearlings vendus appartiennent aux catégories des poulinières A et B (gagnantes de Gr1 ou mères de gagnants de Gr1 ; gagnantes de Groupe, mères de gagnants de Groupe, sœurs de gagnant de Gr1 ou filles de gagnantes de Gr1).

DAWN APPROACH

Né en 2010, par New Approach & Hymn of the Dawn, par Phone Trick

Victoires au niveau Gr1 : Vincent O’Brien Stakes, Dewhurst Stakes, 2.000 Guinées, St. James Palace Stakes.

Meilleur Racing Post Rating : 127 (2.000 Guinées)

Prix 2014 : 35.000 €

Prix 2016 : 35.000 €

L’alezan élevé par Jim Bolger fut un super 2ans. Déjà sur le ring le 25 mars, il est resté invaincu en six sorties cette année-là. Dawn Approach avait notamment remporté les Coventry Stakes, les Vincent O’Brien Stakes et les Dewhurst Stakes. À 3ans il a gagné au canter les 2.000 Gns. Après avoir eu la mauvaise idée de le courir dans le Derby, son entourage l’a dirigé vers les St James Palace Stakes, où il s’est imposé à la lutte face à Toronado (High Chaparral). Ce dernier a ensuite pris sa revanche dans les Sussex Stakes. Dawn Approach était donc un super 2ans et miler de haut niveau.

Plus d’un tiers de ses 103 yearlings sont passés aux boutique sale et ils ont décroché des résultats très corrects. 25 sur 36 ont trouvé preneurs, pour un prix moyen de 142.155 €, un médian de 100.000 € et un chiffre d’affaires de 3.553.875 €.

Les bonnes et mauvaises nouvelles pour Dawn Approach sont arrivées de Tattersalls. Il a enregistré son top price (275.000 Gns), avec un demi-frère de Breton Rock (Bahamian Bounty), un bon miler de niveau Gr2. Huit des 21 yearlings présentés lors de cette vente n’ont pas été vendus, même avec de petites réserves.

Cinq yearlings ont été vendus pour plus de six fois leur prix de saillie (140.000 €). Dix ont multiplié le prix de saillie par 4. En tenant compte des invendus, on peut dire que 13,8 % des yearlings adjugés ont entraîné des commandes au bar à Champagne. 27,7 % se sont très bien vendus. Il faut aussi tenir compte du fait que la moitié des poulains qui ont changé de main sont issus de poulinières A et B.

Les résultats sont appréciables, même si la politique d’achat Godolphin/Darley a un peu pénalisé l’étalon. John Ferguson – qui avait déboursé 300.000 € pour un foal au Goffs November – n’a pas acheté un seul Dawn Approach.

DECLARATION OF WAR

Né en 2009 par War Front & Tempo West, par Rahy

Victoires au niveau Gr1 : Queen Anne Stakes, Juddmonte International

Meilleur Racing Post Rating : 124 (Juddmonte International)

Prix 2014: 40.000 €

Prix 2016 : 40.000 $ (35.500 €).

Un nez et une courte tête dans le Breeders’ Cup Classic ont changé le destin de Declaration of War. Sujet tardif, il n’a couru qu’au mois de septembre de ses 3ans avant de montrer son vrai visage à 4ans, avec les victoires dans les Queen Anne Stakes et le Juddmonte International. Est-ce qu’avec un jockey américain, il aurait battu Mucho Macho Man (Macho Uno) et Will Take Charge (Unbridled’s Song) à Santa Anita ? Ce n’est pas certain. Declaration of War est un étalon difficile à situer pour le marché européen. Le choix de l’envoyer au Kentucky, après une seule saison chez Coolmore, ne l’a pas aidé. Malgré cela, 40 yearlings sur 41 ont été vendus, plus de la moitié chez Goffs. Cette vente a aussi sorti son top price (475.000 €). Il s’agit du premier produit de la placée de Listed Sleeping Beauty (Oasis Dream), une fille de la première gagnante classique de Galileo, Nightime. Ce n’est pas un hasard si l’acheteur (Zayat Stables) est américain.

Pour quelques centaines d’euros de plus, Declaration of War a généré le top price des jeunes Mousquetaires. Ses premiers yearlings ont affiché une moyenne de 130.130 € et un médian à 90.000 €.

Son point faible est certainement la répartition des poulains dans le barème des prix. Ceux qui ont doublé le prix de saillie (80.000 €) sont au nombre de 25. Huit ont été adjugés à moins de 40.000 €. Il y a deux explications possibles : les éleveurs ont laissé partir, même à un prix bas, les yearlings issus d’un étalon qui a quitté l’Europe. Il faut aussi tenir compte de la qualité des poulinières (pas plus que 13 de catégorie A et B) qui ont donné les yearlings passés en vente.

INTELLO

Né en 2010 par Galileo & Impressionnante, par Danehill

Victoires au niveau Gr1 : Prix du Jockey Club

Meilleur Racing Post Rating : 125 (3e du Prix de l’Arc de Triomphe)

Prix 2014: 25.000 £ (32.066 €)

Prix 2016: 25.000 €

Intello a rencontré Declaration of War et Dawn Approach en piste, dans le Jacques le Marois, et il les a battus. Le lauréat du Prix du Jockey Club s’est classé troisième de cette épreuve, derrière Moonlight Cloud (Invicible Spirit) et Olympic Glory (Choisir). Très polyvalent, il a gagné son Gr1 sur 2.100m et il avait assez de vitesse pour être performant sur la ligne droite Deauvillaise. Intello a décroché son meilleur rating sur les 2.400m du premier Prix de l’Arc de Triomphe de Trêve (Motivator). Le résultat du premier round dans le boutique sale a confirmé celui du gazon. Intello devance Declaration of War et Dawn Approach. Ses 29 yearlings vendus ont généré cinq millions d’euros (4.958.024), pour un prix moyen de 170.966 € et un médian à 120.000 €. Sa réussite aux ventes serait encore plus importante si on enlevait les résultats médiocres de Goffs (quatre vendus pour 88.000 €). Sans cela, le prix moyen monterait à 194.800 € et le médian à 148.000 €, c’est-à-dire les meilleurs indicateurs de nos quatre Mousquetaires. Onze yearlings ont été vendus pour six fois le prix de saillie (192.000 €). Dix-huit l’ont été pour quatre fois cette somme. Rares sont les éleveurs qui ont eu à se plaindre d’avoir fait confiance à Intello. Sept lots ont dépassé les 300.000 €, avec en tête d’affiche (à 360.000 €), un demi-frère de More than a Dream (Halling), acheté par les Wertheimer et une pouliche de la famille de Chicquita (Montjeu) pour Jean-Claude Rouget.

Les quatre Mousquetaires ont bien démarré leur nouvelle carrière. J’ai cherché, dans un océan de chiffres, à comparer leurs résultats avec ceux de grands étalons, lors du premier passage de leur production au boutique sale. En 2004, 44 yearlings par Galileo ont été vendus à un prix moyen de 273.090 €. Huit ans plus tard son demi-frère, Sea the Stars a haussé le niveau, avec trente vendus à un prix moyen de 330.110 €. Ce record est-il imbattable ? Non. En 2015, dix-sept poulains de la première génération de Frankel sont partis pour un prix moyen de 648.334 €. Avec les 125.000 livres sterling demandés pour une saillie de Mighty Frankel, nous aurions eu droit à une saillie des quatre Mousquetaires, tout en gardant quelques pièces pour nos vieux jours.

Ce bon accueil des jeunes étalons sur le marché est positif. Si par hasard vous avez la chance de rentrer en contact avec Federico Tesio, ne lui parlez pas de ces résultats. Pour le Senatore, payer très cher un poulain issu de la première saison d’un étalon était plus qu’un blasphème ! Et il avait tort…

LES GRANDS INDICATEURS DES PREMIÈRES GÉNÉRATIONS AUX VENTES DEPUIS 2003

Année vente Étalon Prix de saillie Vendus Goffs Total Vendus Tattersalls Total Vendus Arqana Total Total Prix Moyen

2015 Frankel 125.000 £ 2 1.830.000 9 5.791.690 6 3.400 000 11.020.000 648.334

2012 Sea the Stars 85.000 € 6 1.142.000 19 6.681.328 5 2.080 000 9.903 328 330.110

2011 New Approach 30.000 £ 7 812.000 17 3.589.000 3 670.000 5.071.690 187.940

2010 Teofilo 40.000 € 8 915.000 19 3.543.000 6 1.140.000 5.598.000 169.636

2008 Shamardal 40.000 € 8 713.000 16 1.995.000 5 815.000 3.523.000 121.482

2008 Dubawi 25.000 £ 5 285.000 20 2.572.000 6 655.000 3.512.000 113.290

2006 Dalakhani 45 000 € 2 450.000 11 2.634.000 5 815.000 3.899.000 216.611

2004 Galileo 50.000 Irp. 9 900.000 21 5.821.000 14 2.371.000 9.092.000 206.636

2003 Montjeu 30.000 Irp. 13 1.580.000 30 3.202.000 7 672.000 5.454.000 109.080