Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un redémarrage qui fait la différence pour Wajnah

Courses / 07.10.2016

Un redémarrage qui fait la différence pour Wajnah

BORDEAUX-LE BOUSCAT, MARDI

PRIX DIDIER VÉZIA (Inédites)

Un redémarrage qui fait la différence pour Wajnah

Cette année, le Prix Didier Vézia (Inédites) a été remporté par Wajnah (Redoute’s Choice). Vite sur la ligne de tête, cette représentante d’Al Shaqab Racing a su placer un nouveau démarrage qui a fait la différence pour devancer Silver Storm (Kendargent), venue très vite dans le tournant final. Il faudra donc se souvenir du nom de la représentante d’Al Shaqab Racing, Wajnah. Mais aussi de celui de la troisième, Maelia (Redoute’s Choice). Attentiste, cette représentante de l’écurie des Charmes a vraiment comblé beaucoup de terrain pour terminer troisième, tout près. Avec quelques mètres de plus, elle se serait même imposée. Elle va donc ouvrir rapidement son palmarès, et cela pourrait être dès sa prochaine sortie. Enfin, on notera que ce Prix Didier Vézia était le premier engagement de Wajnah.

La forme de Redoute’s Choice

L’étalon Redoute’s Choice, qui a fait la monte au haras de Bonneval en 2013 et 2014, a vu ses premiers 2ans conçus en France débuter cette année. Gold Luck, la sœur de Goldikova, l’a mis en lumière lundi à Maisons-Laffitte. Et ce mercredi, ses produits ont remporté les deux courses d’inédits à Bordeaux. Wajnah, pour les couleurs d’Al Shaqab Racing, s’est imposé dans le Prix Didier Vézia. Dans cette même course, Maelia, une autre de ses filles, s’est classée troisième. Dans le Prix du Four à Chaux, le pendant pour les mâles, Spotify, qui défend, comme Gold Luck, les couleurs Wertheimer, s’est imposé pour l’entraînement de Christophe Ferland.

La sœur de Baïne. Après Gold Luck lundi, Wajnah est la deuxième gagnante en deux jours pour Redoute’s Choice, venu faire la monte pendant deux ans aux Aga Khan’s Studs, en France. Wajnah a été élevée par son entraîneur, François Rohaut, en association avec le haras de Saint-Pair. Elle a été achetée 260.000 € en octobre 2015, à Deauville. C’est une fille de Benzolina (Second Empire), lauréate de trois courses en France. Benzolina a notamment produit Bassamba (American Post), gagnante de Listed, et Baïne (Country Reel), lauréate du Prix Finlande (L) et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). La troisième mère de Wajnah est Bamières, qui est à l’origine de Balbonella, gagnante du Prix Robert Papin (Gr1 à l’époque) et génitrice du top sprinter et étalon Anabaa (Danzig).