Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Comment s’effectue la sélection pour le Breeders’ Cup ?

Courses - International / 24.10.2016

Comment s’effectue la sélection pour le Breeders’ Cup ?

Responsable des handicapeurs à France Galop, Éric Le Guen s’envole bientôt pour les États-Unis afin de participer au comité de sélection du Breeders’ Cup. Trois pays européens, la France, la Grande-Bretagne et l’Irlande sont représentés dans ce comité, où interviennent aussi les États-Unis et le Canada. Éric Le Guen nous a expliqué comment s’effectue la sélection des chevaux pour les différents Groupes du premier week-end de novembre : « L’objectif du comité est de sélectionner les meilleurs chevaux du moment, mais aussi ceux qui ont montré une forme récente. C’est-à-dire que l’on peut privilégier un 3ans au rating inférieur à celui d’un cheval d’âge, mais qui est sur la montante. Le nombre de partants maximum par course est de 14, mais avec le système de réservistes, on établit une liste de 25 chevaux. Celui qui porte le numéro 1 est donc celui que l’on considère comme le meilleur actuellement. Bien sûr, en tant que représentant français, je défends au maximum les chevaux entraînés sur notre sol. Cette liste est ensuite transmise aux entourages, qui peuvent alors prendre une décision, choisir la course entre plusieurs engagements possibles… Il existe aussi le système du "win and you’re in". Les gagnants de certains Grs1, disséminés dans le monde entier pour garantir la dimension internationale de l’événement, sont automatiquement qualifiés pour participer au Groupe correspondant. En France, le Jacques le Marois qualifie pour le Mile, l’Opéra pour le Distaff, le Boussac pour la Juvenile Fillies Turf, et le Lagardère pour le Juvenile Turf. Mais il y a aussi des courses qualificatives au Japon, en Australie, au Pérou, au Chili, en Argentine… »