Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Tribune Libre - Tous contre l'obstacle, tous contre nous ? - Par l’écurie Sagara, propriétaire/éleveur en colère

Courses / 25.10.2016

Tribune Libre - Tous contre l'obstacle, tous contre nous ? - Par l’écurie Sagara, propriétaire/éleveur en colère

 

« Tributaire des mauvaises gestions du passé... L'obstacle est laissé pour compte. L'ensemble d'une filière est en danger !

Non à la fermeture d'Enghien. La discipline de l'obstacle est comme le rugby, le golf originaire d'outre-Manche. C'est depuis des décennies l'un des joyaux de la France que beaucoup de pays nous envient. Il serait catastrophique que les erreurs de gestion du passé et du présent dilapident une grande partie de notre héritage extraordinaire.

Vu de loin, vu de notre petite fenêtre, il semble que les économies réalisées par la fermeture d'Enghien correspondent à la valeur d’un ou deux ronds-points sur une nationale, sans commune mesure avec les années de combats et de mises au point réalisées par nos professionnels pour obtenir ce résultat dont la qualité fait l’unanimité.

On se pose alors la question de savoir à qui profite ce crime :

- au plat ?

- à Longchamp pour payer les deux ronds-points qui ont été oubliés dans le budget ?

- à Compiègne qui doit régler quelques dossiers encore tièdes ?

Oui à la renaissance de Maisons-Laffitte. Quelques questions demeurent sans réponses :

- Pourquoi un jeune entraîneur dynamique ne peut-il pas s'installer à Maisons-Laffitte ?

- Il préfère traverser la France tous les week-ends avec ses meilleurs chevaux pour venir courir à Paris ? Pourquoi ?

- Est-ce à la filière "obstacle" de payer les problèmes sociaux que n'arrive pas à gérer la maison mère ?

- Ne serait-il pas plus judicieux de fermer d'autres hippodromes beaucoup moins adaptés à notre sport ?

On espère que notre grand-mère malade France Galop s'est déjà un jour posé ces simples questions…

Pour continuer à exercer notre passion en toute quiétude, devra-t-on s'expatrier vers la Grande-Bretagne ? Là où l'herbe semble plus verte et l'avenir porteur d'espoir...

L'heure est grave, réveillez-vous avant la mort des courses d'obstacles en France ! »