Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Vadamos à Tally-Ho Stud en 2017

Courses - International - Élevage / 27.10.2016

Vadamos à Tally-Ho Stud en 2017

Gagnant du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), Vadamos (Monsun) entrera au haras en 2017. Le représentant du haras de Saint-Pair et de Fairway va en effet intégrer Tally-Ho Stud, en Irlande.

Le haras de Kodiac. Tally-Ho Stud est réputé pour ses étalons de vitesse. Vadamos officiera au côté du désormais bien connu Kodiac (Danehill), de Sir Prancealot (Tamayuz), dont les premiers produits ont 2ans, de Baltic King (Danetime), qui a donné Gracious John, gagnant du Prix Zeddaan (L) en 2015, de Morpheus, petit frère par Oasis Dream du crack Frankel (Galileo), et enfin de Mehmas (Acclamation), un 2ans d’Al Shaqab Racing qui intègre le haras pour son année de 3ans. Roger O’Callaghan, de Tally-Ho Stud, a déclaré : « J’aime les chevaux avec de la vitesse. Sa performance et son temps dans le Moulin étaient exceptionnels. Il a le pedigree, le modèle, la régularité dans ses performances et la vitesse. Pour moi, cela en fait un futur étalon très attractif. » Tally-Ho Stud a acheté la majorité de la carrière d’étalon de Vadamos dans l’hémisphère Nord.

Andreas Putsch, du haras de Saint-Pair, et John Camilleri, de Fairway Thoroughbreds, conservent des parts et vont donc soutenir l’étalon. Vadamos reste sur une quatrième place dans le Cox Plate (Gr1), à Moonee Valley, où il n’a pas démérité. Il devrait courir les Emirate Stakes (Gr1) à Flemington, le 5 novembre prochain, avant de rejoindre l’Europe et le haras. Son tarif n’a pas encore été annoncé.

Le seul cheval d’âge gagnant de Gr1 sur 1.600m en 2016. Sur le mile, l’année 2016 a été marquée par la domination des 3ans dans les Grs1 intergénérationnels : les Qatar Sussex Stakes ont été enlevés par The Gurkha (Galileo), les Falmouth Stakes et les Matron Stakes par Alice Springs (Galileo), le Prix Rothschild par Qemah (Danehill Dancer), et le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois par Ribchester (Iffraaj). Vadamos est le seul cheval d’âge à avoir remporté un Gr1 intergénérationnel sur cette distance cette année, avec son succès dans le Prix du Moulin de Longchamp. Les temps partiels étaient bons, notamment des 200m à l’arrivée, couverts en 10’’47. André Fabre a commenté : « Vadamos m’a toujours impressionné par son talent brut. Il est bien connu qu’aucun autre cheval de mon écurie ne pouvait le devancer le matin et ses 200 derniers mètres dans le Moulin de Longchamp, en 10’’47, sont ceux d’un cheval de grande classe. »

Après le Prix du Moulin de Longchamp, André Fabre nous avait expliqué : « Vadamos est un cheval magnifique et attachant. Il a du cœur. Lorsqu’il est arrivé chez moi, il avait auparavant couru sur trop long. Ensuite, j’ai fait l’erreur d’aller dans une tempête de sable avec lui. Mais je persistais à croire qu’il pouvait remporter son Gr1. »

Vadamos avait débuté chez François Rohaut, remportant notamment une Listed sur 2.400m. Transféré après sa tentative dans le Prix Niel (Gr2) chez André Fabre, suite à l’arrivée de Fairway en tant que copropriétaire, Vadamos a effectué une rentrée victorieuse en mois de juillet de ses 4ans avant de remporter son Groupe en Allemagne. À 5ans, il a mal couru dans le Dubai World Cup (Gr1) avant de faire impression dans le Prix du Muguet (Gr2). Quatrième sur un terrain trop souple dans le Prix d’Ispahan (Gr1), il a survolé le Prix Messidor (Gr3) avant de se classer deuxième du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard – Jacques Le Marois (Gr1) puis de remporter le Moulin.

Une souche Aga Khan. Élevé par le haras de Saint-Pair, Vadamos a pour mère Célèbre Vadala (Peintre Célèbre), qui a été achetée 525.000 € par le haras de Saint-Pair à la vente d’élevage d’Arqana de 2008. Célèbre Vadala était une bonne jument de course, qui a gagné une "B" en débutant, puis le Prix Mélisande (L). Vadamos, qui a pour géniteur le top-étalon allemand Monsun, est à ce jour son meilleur produit. La deuxième mère de Vadamos est Vadlamixa (Linamix), lauréate du Prix de Lieurey (Listed à l’époque) et génitrice de Valixir (Trempolino), double gagnant de Gr1. Il s’agit de la famille de Val Royal, Valyra, Vazira et Vadawina.