Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Vadamos en pleine forme… et sans jockey

Courses / 12.10.2016

Vadamos en pleine forme… et sans jockey

Gagnant du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), Vadamos (Monsun) est arrivé depuis quelques jours en Australie. Il vise le prochain Cox Plate (Gr1), où il aura face à lui la star australienne Winx (Street Cry) et peut-être le prometteur Hartnell (Authorized). André Fabre a donné des nouvelles de Vadamos à la presse britannique : « Tout le monde est content de Vadamos, j’entends de bonnes choses. Le matin, il travaille comme un avion mais il lui arrive de décevoir en piste. Il a parfois eu des excuses. Toutefois, il a été très convaincant dans le Moulin et, avant cela, il a été battu par un bon cheval [Ribchester, dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois, ndlr]. Cela a pris du temps pour le voir exprimer tout son potentiel sur la piste, mais il semble désormais que ce soit le cas. Il n’a pas été le meilleur des voyageurs dans le passé, mais il est à présent plus mature et a eu du temps pour s’acclimater en Australie. »

Dans le Cox Plate, Vadamos devait être confié à Damien Oliver. Mais André Fabre va peut-être devoir trouver un autre jockey car Damien Oliver a écopé d’une suspension de vingt jours ce mercredi, à Caulfield. Le jockey a été jugé coupable de "monte dangereuse" par les commissaires : en selle sur Flying Artie, il a déboîté brusquement à sa droite, venant tamponner Ken’s Dream, piloté par Dean Yendall. Ce dernier n’a cependant pas été déséquilibré suite à ce mouvement. La sanction de Damien Oliver commencerait le jour du Cox Plate et se terminerait juste à temps pour qu’il se mette en selle dans le Melbourne Cup (Gr1). Mécontent, il a commenté auprès de racing.com : « Si je reste derrière les deux chevaux du même entraînement, vous et les parieurs m’auriez demandé : "Que faisais-tu derrière eux ?" Ce qu’ils essayaient de faire était évident. En presque trente ans de carrière, je n’ai jamais été accusé de monte dangereuse. Dean Yendall n’est jamais en danger, à aucun moment, je l’ai juste poussé hors de mon chemin. »