Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE D’OCTOBRE ARQANA - JOUR 4

Institution / Ventes / 21.10.2016

VENTE D’OCTOBRE ARQANA - JOUR 4

VENTE D’OCTOBRE ARQANA - JOUR 4

Le top pour un fils de Sageburg

#507    M        Sageburg & Anna Danse, par Anabaa      38.000 €

Acheteur : MAB Agency

Vendeur : Haras des Évées

Éleveur : D. Cherdo

Ce fils de Sageburg, qui s’est encore distingué cette année avec Spain Burg, gagnante des Rockfel Stakes (Gr2), descend d’une belle souche du haras des Évées. Sa troisième mère est en effet Danse Bretonne (Exit to Nowhere), qui a produit Varévées (Kahyasi), lauréate d’un Prix Gladiateur (Gr3). Danse Bretonne est aussi une sœur de l’étalon Kaldounévées. Marc-Antoine Berghgracht a mis l’enchère gagnante à 38.000 €. Le courtier nous a dit : « Sageburg est un étalon qui produit régulièrement de bons gagnants, comme on l’a vu encore récemment. Ce poulain est fait comme un 2ans, et c’est ce que l’on recherche. Je l’ai acheté pour un propriétaire espagnol de Mauricio Delcher-Sanchez et, d’ailleurs, Sageburg a plutôt souri aux propriétaires espagnols ! »

Une fille de Dream Ahead pour Guy Pariente

#533    F         Dream Ahead & Excellent Girl, par Exceed and Excel  30.000 €

Acheteur : Agence FIPS

Vendeur : Haras de Grandcamp

Éleveur : Aleyrion Bloodstock Ltd

Dream Ahead, dont les premiers produits ont 3ans, a déjà enregistré quelques bons vainqueurs. Outre Donjuan Triumphant, gagnant l’an dernier du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), il s’est illustré jeudi avec Al Wukair, lauréat jeudi du Prix Isonomy (L). Cette pouliche, fille de l’étalon de Ballylinch Stud, était présentée par le haras de Grandcamp. C’est le cinquième produit d’Excellent Girl (Exceed and Excel), troisième du Prix Cléopâtre (Gr3) et qui a déjà donné un gagnant. Cette pouliche née le 6 mai a été achetée pour 30.000 € par Hervé Bunel (Agence FIPS), qui nous a dit : « Je l’ai achetée pour Guy Pariente. On a eu une démonstration éclatante hier que Dream Ahead produisait bien. Le pedigree maternel est aussi très sérieux et, pour une pouliche née en mai, elle est déjà bien développée. Elle est aussi présentée par un haras chez qui j’achète en confiance. »

Gérard Larrieu sur une impulsion

#537    M        Redoute’s Choice & Garota Da Ipanema, par Sillery     27.000 €

Acheteur : Chantilly Bloodstock

Vendeur : Haras de Grandcamp

Éleveur : Haya Internationale

Les premiers produits de Redoute’s Choice conçus en France ont débuté cette année, et l’étalon compte déjà quelques bons gagnants, notamment Normandie ou Gold Luck. Ce poulain présenté par le haras de Grandcamp présentait aussi des garanties au niveau maternel. Sa mère est une fille de Belle du Brésil (Akarad), la deuxième mère de Pink Gin, Ximb, Welcome Millenium, Verba… Gérard Larrieu a fait un achat que l’on peut qualifier d’impulsif. En signant le bon à 27.000 €, le courtier nous a en effet indiqué qu’il avait décidé de lever la main en voyant le poulain sur le ring !

Le frère de Glowing Cloud pour Ghislain Bozo

#569    M        Manduro & Power Girl, par Dashing Blade        26.000 €

Acheteur : Meridian International

Vendeur : Haras de Préaux

Éleveur : J. Bérès

Ce poulain présenté par le haras de Préaux et très signé par son père, Manduro, est un frère de la bonne Glowing Cloud (Dylan Thomas), gagnante du Prix d’Automne (L), et deuxième du Prix Fille de l’Air (Gr3). Ghislain Bozo n’était plus présent à Deauville, mais Arnault Leraitre a enchéri pour lui jusqu’à 26.000 €. La mère du poulain, Power Girl (Dashing Blade), est gagnante de Listed.

French Fifteen bien soutenu par ses propriétaires

#582    F         French Fifteen & Signorella, par Pivotal  26.000 €

Acheteur : F.B.A.

Vendeur : Haras du Quesnay

Éleveur : V. Bukhtoyarov

Jean-Pierre Deroubaix avait déjà signé deux bons pour des produits de French Fifteen, dont il s’agit des premiers yearlings. Il a acheté le troisième ce vendredi. C’est une pouliche présentée par le haras du Quesnay, deuxième produit de Signorella (Pivotal), qui a gagné deux courses D. Signorella est une fille d’une très bonne jument italienne Signorina Cattiva (El Gran Senor), qui a aussi produit Cattiva Generosa (Cadeaux Généreux), gagnante du Prix des Lilas (L) et deuxième du Prix Chloé (Gr3). Jean-Pierre Deroubaix nous a dit : « Je l’ai achetée pour Olivier Carli et S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, qui souhaitent soutenir leur étalon. Cette pouliche était très correcte, et je pense que French Fifteen, qui avait montré de la précocité, va transmettre cette qualité. »

Un bon score pour Pedro the Great

#584    M        Pedro the Great & Sizalia, par Dream Well         26.000 €

Acheteur : Jean-Pierre Gauvin

Vendeur : Haras de Maulepaire

Éleveur : Écurie Maulepaire

Encore un étalon de première production à l’honneur lors de cette dernière journée de vente. Pedro the Great, stationné au haras de la Haie Neuve, est à l’origine du lot 584, un mâle présenté par le haras de Maulepaire. Jean-Pierre Gauvin a signé le bon à 26.000 €, et il ne part pas dans l’inconnu, comme il nous l’a expliqué : « J’achète des chevaux au haras de Maulepaire depuis très longtemps ! Je connais très bien cette famille, car j’entraîne Le Mechouar, un frère de sa mère, et j’ai aussi eu Azrou, qui a couru jusqu’à l’âge de 12ans. C’est un poulain très tonique, pas trop lourd, comme je les aime. »

Daniel Allard et Authorized pour l’obstacle

#549    M        Authorized & Lady Anouchka, par Vettori         25.000 €

Acheteur : EARL Haras de Montgermont

Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

Éleveur : EARL Bois Hue

Daniel Allard croit en Authorized pour l’obstacle et, après avoir acheté l’une de ses filles chez Osarus, il a jeté son dévolu sur ce poulain présenté par le haras de l’Hôtellerie. Il s’agit du premier produit de Lady Anouchka (Vettori), qui a mené une longue carrière avec quatre victoires et seize places en quarante sorties. Une jument dure et une petite-fille de Dibenoise, la mère de Corre Caminos, Racinger et Recital. Daniel Allard nous a confié : « Authorized a déjà donné quelques bons chevaux d’obstacle, et j’ai acheté ce poulain, comme la pouliche d’Osarus, avec cette discipline en tête. Mais il est évidemment encore un peu tôt pour établir des plans, et nous allons d’abord le laisser grandir ! »