Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Vetbiobank fête ses cinq ans d’existence

Institution / Ventes / 15.10.2016

Vetbiobank fête ses cinq ans d’existence

Vetbiobank fête ses cinq ans d’existence

Vetbiobank, société spécialisée en médecine régénérative, vient de fêter ses cinq années d’existence. À cette occasion, son fondateur, Stéphane Maddens, explique le chemin parcouru depuis les débuts et les projets à venir.

Jour de Galop. – Pouvez-vous présenter Vetbiobank et rappeler les services que propose votre société ?

Stéphane Maddens. – Vetbiobank est spécialisée dans la médecine régénérative des chevaux athlètes, et nous sommes basés à l’école vétérinaire de Lyon. Depuis cinq ans, nous travaillons en partenariat avec les éleveurs de pur-sang principalement. Ces éleveurs nous fournissent les cordons ombilicaux de leurs juments, sur lesquels nous prélevons les cellules souches pour constituer des banques de ces cellules. Ainsi stockées, elles permettent ensuite de soigner les troubles ostéo-articulaires des poulains et des chevaux adultes, mais aussi les pathologies tendineuses, ligamentaires… Notre spécificité est de travailler avec des cellules issues des cordons ombilicaux, à 98 %. Nous sommes les seuls au monde à procéder de la sorte, ce qui nous permet de nous affranchir de prélèvements sur des donneurs adultes. C’est une démarche beaucoup plus éthique, notamment en matière de bien-être animal, sans induire de prélèvement médical ou chirurgical sur des chevaux.

Quel est le bilan de ces cinq années d’existence ?

Nous avons traité plus de six-cents chevaux, dont un tiers de poulains âgés de 1 à 3ans, le reste étant constitué de chevaux adultes. Pour les poulains, les pathologies sont les troubles de la croissance au niveau ostéo-articulaire. Pour les chevaux en activité, ce sont des lésions traumatiques, principalement articulaires et tendineuses. Nous avons aussi développé des traitements à destination des petits animaux de compagnie, car les troubles dégénératifs du cartilage sont aussi très fréquents chez les chiens.

Quels sont vos projets pour les années à venir ?

Nous souhaitons amplifier encore notre action auprès des éleveurs de pur-sang, mais aussi de chevaux de sport. Les premiers clients qui nous ont fait confiance pour les poulinages de 2012 travaillent toujours avec nous, ce qui indique qu’ils sont satisfaits de nos services. Cette démarche leur a permis d’améliorer l’efficacité économique de leur structure. Notre service recherche et développement a aussi développé de nouveaux produits, notamment des pansements biologiques ou encore un sérum de sang placentaire pour traiter les ulcères cornéens.