Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX OÉNÉAS - Démonstration de French Kiss du Pécos

Courses / 05.11.2016

PRIX OÉNÉAS - Démonstration de French Kiss du Pécos

AUTEUIL, SAMEDI

 

PRIX OÉNÉAS

Démonstration de French Kiss du Pécos

L’anglo-arabe French Kiss du Pécos (Policy Maker) n’habitait pas au même étage que ses adversaires du Prix Oénéas. Le poulain de l’Écurie Sagara, Paul Couderc et Patrick Joubert nous a émerveillés en s’imposant de huit longueurs. Il a ainsi ouvert son palmarès en obstacle après une bonne deuxième place derrière Caiman Land (Passing Sale) dans le Prix Patrick Lec. Toujours derrière les chevaux de tête, il s’est rapproché facilement à l’entrée de la ligne droite. Malgré un saut brutal sur la dernière haie, il s’est détaché sur le plat pour gagner très aisément. Il a devancé Cibellaly du Seuil (Martaline) et l’AQPS Cosmos des Obeaux (Spanish Moon) qui a fait bonne contenance jusqu’au bout et s’annonce comme un bon cheval. Entraîneur de French Kiss du Pécos et auteur d’un coup de trois ce samedi, François Nicolle nous a déclaré : « C’est un très bon cheval. Il a gagné facilement. Nous pourrions "aller sur les bonnes" avec lui. Il sera aussi très bien en steeple. » French Kiss du Pécos pourrait maintenant courir le Prix François de Poncins (L) dans trois semaines. Très bon en plat puisqu’il avait débuté en gagnant le Critérium de Tarbes, il est plus que doué en obstacle. Nous lui attribuons donc une JDG Jumping Star.

L’aptitude au saut des Anglos. Paul Couderc, le copropriétaire du gagnant, nous a expliqué : « French Kiss du Pécos est un excellent exemple de l’aptitude à l’obstacle des anglo-arabes. Les souches anglos font des sauteurs. Ces familles, comme celle de French Kiss du Pécos, sont forgées dans les épreuves de sélection réservées à la race en plat. Elles donnent des chevaux capables d’aller à Auteuil en croisement avec des étalons pur-sang anglais. C’est ce type de croisement qui a engendré des chevaux comme Art Sacré (Saint des Saints), Synaptique (Saint des Saints), Monpilou (Saint des Saints) ou Foudre du Pécos (Network). »

Le frère de Foudre du Pécos. French Kiss du Pécos est né chez Patrick Davezac et Sophie de Courval, dans le Gers. Sa mère, Frivole du Pécos (Safir), très bonne gagnante en plat et en obstacle, a également produit Foudre du Pécos (Network), lauréate de huit courses et troisième du Prix Sytaj (Gr3) à Auteuil. Frivole a également donné l’étalon Fairplay du Pécos (Freeland), qui fut l’un des bons chevaux de sa génération en plat chez les anglo-arabes, remportant notamment le Grand Prix des anglo-arabes, le Grand National, l’Omnium et le "Ministère". France du Pécos (Rosy Fast), leur sœur utérine, a gagné comme son frère l’"Arc" de la race, le Grand Prix des anglo-arabes à Longchamp. Safir (Iris Noir), leur père de mère, est le propre frère de la mère de Monpilou (Saint des Saints). Son pedigree apporte les courants de sang de Montfleur (Beau Prince II), Cafettot (Dyonisos II) et Kalyan (Thalian), tous pères de gagnants en obstacle à haut niveau.

 

Northern Dancer
Sadler’s Wells
Fairy Bridge
Policy Maker
Lear Fran
Palmeraie
Pétroleuse
FRENCH KISS DU PÉCOS (H4)
Iris Noir
Safir
Splendide
Frivole du Pécos
Caffetot
Fantaisy
Fortune Abrupte