Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND STEEPLE-CHASE CROSS-COUNTRY DE COMPIÈGNE - 9e ÉTAPE DU CRYSTAL CUP - Virtus d’Estruval s’offre un premier Grand Cross

Courses / 12.11.2016

GRAND STEEPLE-CHASE CROSS-COUNTRY DE COMPIÈGNE - 9e ÉTAPE DU CRYSTAL CUP - Virtus d’Estruval s’offre un premier Grand Cross

FONTAINEBLEAU, SAMEDI

 

GRAND STEEPLE-CHASE CROSS-COUNTRY DE COMPIÈGNE - 9e ÉTAPE DU CRYSTAL CUP

Virtus d’Estruval s’offre un premier Grand Cross

 

Le Grand Steeple-Chase-Cross-Country de Compiègne, couru à Fontainebleau sur 6.000m, nous a offert un beau spectacle, avec un peloton fourni et un vainqueur, l’AQPS Virtus d’Estruval (Panoramic), qui a tout pour s’affirmer comme l’un des meilleurs chevaux sur le cross en France. Après deux deuxièmes places dans les Grands Cross de Pompadour et du Pin au Haras, il a enfin décroché un succès à ce niveau ce samedi. Le sauteur de Bernard Le Gentil est maniable, s’adapte à tout et suit tous les trains. Son jockey, James Reveley, l’a rapidement installé en troisième position. Il a très bien sauté tout au long du parcours. À la double barrière, l’avant-dernier obstacle, ses rivaux ont fait des fautes, ce qui n’a pas été son cas. Virtus d’Estruval a alors pris le meilleur et une fois la dernière haie passée, il s’est détaché pour passer le poteau avec quinze longueurs d’avance sur Vol Noir de Kerser (Policy Maker), deuxième. Après avoir attendu dans la seconde moitié du peloton, Vertige Fatal (Assessor) a bien fini, pour se classer troisième. On regrettera la chute de Vaillant Leto (Saint des Saints) au talus landais, alors qu’il allait facilement.

 

Un parcours qui sied à merveille à Virtus d’Estruval. Virtus d’Estruval a réalisé la course parfaite et il a fait dire à son entraîneur, Guillaume Macaire : « Il avait bien gagné à Vichy avant le "Pin" et c’est un cross assez technique. Le cheval avait bien aimé le parcours vichyssois. Je savais que Fontainebleau allait bien lui plaire, car il y a des obstacles noirs. Sur des parcours d’obstacles verts, il est peut-être un peu moins efficace. C’était pareil à Pompadour. Il ne connaissait pas et c’est très dur de battre les spécialistes de là-bas. À Fontainebleau, plus de chevaux ont leur chance. C’est un parcours sélectif, avec des obstacles sans pièges. C’est galopant. Et Virtus d’Estruval sait s’économiser au contact. On peut attendre et on presse sur le bouton au dernier moment quand on lui demande d’accélérer. Comme il a connu un parcours sans embûches, il a été très efficace et cela a fait la différence. Le programme pour lui sera constitué des Grands Cross, il ne peut pas courir autre chose. Il portera le top weight mais pas plus que 73 kilos. Je n’ai pas encore décidé de la suite. Mais il ne va pas recourir cette année. » Jockey de Virtus d’Estruval, James Reveley nous a déclaré : « J’avais les ordres de bien partir et d’éviter les autres pour ne pas être gêné. Le patron [Guillaume Macaire, ndlr] m’avait dit d’éviter qu’il y ait quelqu’un en dedans de moi pour venir sur l’open ditch. C’était les bons ordres et j’ai eu un parcours de rêve. Il l’a bien fait, ayant toujours un changement de vitesse pour finir. Il ne fait que ce qu’il faut. »

Deuxième, Vol Noir de Kerser n’a que 7ans et il a tout pour devenir un très bon cheval de cross. Rien n’a été bouleversé au classement du Crystal Cup puisque Patrice Quinton est assuré du titre chez les entraîneurs, à l’instar de l’Écurie des Dunes chez les propriétaires. Chez les jockeys, James Reveley se rapproche dangereusement du leader Felix de Giles.

 

Un pré-bilan positif pour le Crystal Cup 2016

Alain Peltier, membre du Crystal Cup et président de la Société des Courses du Lion d’Angers, qui organise l’Anjou-Loire Challenge (L), nous a déclaré : « Le bilan provisoire du Crystal Cup pour l’année 2016 est très bon. Ce challenge est un championnat populaire. Le cross reste une discipline très spectaculaire qui attire les foules. Ce samedi à Fontainebleau, nous avons eu une très belle épreuve, avec peu de chutes et sans gravité. C’est la course qui a rassemblé le plus de partants et il est très intéressant de le noter. C’est la démonstration que le cross est une discipline tout à fait intéressante et il faut absolument continuer à la valoriser comme nous l’avons fait. Au travers du Championnat de France de Cross, mais aussi du Crystal Cup. Nous aurons en 2017 une étape lors du Festival de Cheltenham ce qui est une vraie consécration et une forme de reconnaissance du cross, une discipline dont les Anglais n’étaient pas spécialistes. Je regrette juste la faible participation étrangère, mais nous allons mettre en place une aide financière pour développer cette participation. Ce sont nos amis de Pardubice qui ont eu cette idée. »

 

Le cousin d’Alex de Larredya. Élevé par Bernard Le Gentil, comme son nom l’indique, Virtus d’Estruval est un fils de Panoramic et de Nina d’Estruval (Épervier Bleu), une jument inédite, déjà mère de Tiran d’Estruval (Discover d’Auteuil) et de Saison d’Estruval (Ultimately Lucky), tous deux lauréats d’une course sur les haies des Sables-d’Olonne. Virtus d’Estruval est le neveu de Kin d’Estruval (Panoramic), la mère d’Alex de Larredya (Crillon), lauréat du Grand Prix d’Automne (Gr1), du Prix de Compiègne (Gr3) et de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). Virtus d’Estruval est donc le cousin d’Alex de Larredya. Il est aussi le neveu de Lettre d’Estruval (Vertical Speed), lauréate de seize de ses trente-trois courses.

 

Blushing Groom
Rainbow Quest
I Will Follow
Panoramic
Roberto
Immense
Imsodear
VIRTUS D’ESTRUVAL (H7)
Saint Cyrien
Épervier Bleu
Equadif
Nina d’Estruval
Kashneb
Aluette
Jocaste