Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le crack Sprinter Sacré tire sa révérence

Courses / 13.11.2016

Le crack Sprinter Sacré tire sa révérence

La nouvelle est tombée en début d’après-midi au cours d’une conférence de presse convoquée par Nicky Henderson : le crack Sprinter Sacré (Network) ne courra plus. C’est une nouvelle perte d’importance pour les courses d’obstacle anglaises. L’élève de Christophe Masle a été une légende outre-Manche avec neuf succès de Gr1, dont deux Queen Mother Champion Chase (Gr1) à Cheltenham. Mais au-delà de cela, Sprinter Sacré était également adulé car, après des problèmes cardiaques survenus dans le Desert Orchid Chase (Gr2) à Kempton, il était revenu encore plus fort la saison dernière. Et il avait réussi à reconquérir son sceptre dans le Champion Chase, performance qui lui avait valu une ovation mémorable à Cheltenham. Sprinter Sacré préparait son retour à la compétition qui devait avoir lieu dans le Tingle Creek Chase (Gr1). Mais il a souffert d’un souci à une jambe cette semaine à l’entraînement et son entourage a décidé de le mettre à la retraite. Le cheval a paradé ce dimanche à Cheltenham, où le public a pu lui rendre hommage.

Les montagnes russes selon Nicky Henderson. Très ému, Nicky Henderson, entraîneur de Sprinter Sacré, a déclaré à Cheltenham ce dimanche, au sujet de l’arrêt de la carrière de son protégé : « Nous avons vécu les montagnes russes avec Sprinter Sacré en termes d’émotions. Lors de ses deux premières années sur le steeple, il faisait des choses que les autres ne pouvaient pas réaliser. Il était alors imbattable. Ensuite, la roue a tourné et nous avons vécu deux années horribles. Les gens ont dû se demander ce que je faisais avec lui, mais il est revenu progressivement en forme. Il reviendra à Cheltenham pour dire au revoir à son public. Le Shloer Chase de l’an dernier a été crucial, car si cela ne s’était pas bien passé, nous aurions arrêté sa carrière à ce moment-là. À la fin de la saison dernière, à Sandown, je pensais qu’il était un meilleur cheval qu’en début de saison. Nous avons eu un soutien impressionnant de la foule. Ses propriétaires ne nous ont jamais mis la pression. Sprinter Sacré était très bien. Il avait travaillé mardi et il était bien. Mais sa jambe était un peu chaude. Il a retravaillé et après un examen, la nouvelle de sa blessure est tombée. Je ne veux pas prendre de risques à nouveau avec lui. Nous allons tous être tristes à l’écurie. Il est très bien à l’heure actuelle à l’écurie. Il pense qu’il va courir samedi ! C’est un cheval qui a un talent naturel et du charisme. » Sprinter Sacré a été l’un des meilleurs French breds vu en piste en Angleterre. La façon qu’il avait de passer allègrement la montée finale de Cheltenham restera dans toutes les mémoires. Et l’histoire continue, comme nous l’avait dit son éleveur, Christophe Masle, à Cheltenham : « C’est mon père qui a fait naître Sprinter Sacré et il est décédé depuis. Il court un peu en sa mémoire… J’avais acheté sa mère, Fatima III, à mon voisin qui était trop âgée pour s’en occuper. J’ai la propre sœur de Sprinter Sacré à l’entraînement chez Fabrice Foucher et j’ai aussi son propre frère qui est yearling. Il est né tard, le 8 juillet. De ce fait, nous n’allons pas faire saillir Fatima III et lui laisser un peu de repos. J’ai actuellement quatre juments dont une sœur de Sprinter Sacré. »