Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND NATIONAL DES ANGLO-ARABES À 12,5 % (A) - Eslambrec crée la surprise en terrain lourd

Courses / 11.11.2016

GRAND NATIONAL DES ANGLO-ARABES À 12,5 % (A) - Eslambrec crée la surprise en terrain lourd

TOULOUSE, VENDREDI

 

GRAND NATIONAL DES ANGLO-ARABES À 12,5 % (A)

Eslambrec crée la surprise en terrain lourd

Eslambrec (Le Triton) ne faisait clairement pas partie des favoris au départ de l’édition 2016 du Grand National des anglo-arabes, la grande course intergénérationnelle de la fin de saison réservée à la race. Il s’est élancé à plus 22/1. Mais vendredi à Toulouse, l’aptitude au terrain a fait la différence chez les anglo-arabes.

 

La plus belle d’Eslambrec. La favorite Clash Forez (Gris de Gris) a rapidement pris l’avantage avant d’évoluer en épaisseur, avec Auri Plenam Delmar (Full of Gold) et Coffeetime Pontadour (Ragtime Pontadour) dans son sillage. Dans la ligne droite, le futur lauréat, qui s’était jusqu’alors fait discret, a produit son effort à la corde, alors que les concurrents étaient répartis sur toute la largeur de la piste. Eslambrec remporte le plus beau succès de sa carrière avec deux longueurs d’avance. Charly Malpic (Full of Gold) est deuxième. Badj Pontadour (Iris de la Brunie) se classe troisième à trois longueurs et il réalise la meilleure valeur de sa carrière. Maelana (Annapolis), la gagnante du Grand Prix des Pouliches, est la meilleure 3ans de la course. Elle se classe proche quatrième.

 

Une troisième et dernière victoire sur le continent. Christophe Escuder, l’entraîneur du lauréat, nous a expliqué : « Monsieur Bardini a acquis ce cheval dans l’objectif de le faire courir en Corse. En attendant d’avoir des courses à sa disposition sur l’île, il me l’a confié à l’entraînement et m’a suggéré d’aller courir la belle course réservée aux "anglos" en fin de saison. Précédemment, le cheval avait réalisé plusieurs valeurs intéressantes en terrain souple. Ce vendredi, le terrain a très clairement joué en sa faveur. C’est le premier anglo-arabe que j’entraîne. Il devrait partir en Corse avant les fêtes. » Antoine Bardini a acheté Eslambrec le 23 octobre à Tarbes, dans une épreuve "à réclamer" où il s’était imposé. Sous la férule de Didier Guillemin, il avait précédemment remporté deux victoires et pris six deuxièmes places en plat.

 

Du grand show au poteau. Eslambrec est passé par l’édition 2014 du Grand Show de l’anglo-arabe à la Teste-de-Buch. Cette manifestation a vu passer certains des meilleurs représentants de la race, comme Shrek (Full of Gold), Clash Forez, Framboise du Pécos (Zamouncho), Sklibur de Larachi (Ragtime Pontadour)…

 

La souche Buzy-Cazaux. Eslambrec est né chez Léon Lagabarre. Il est à ce jour le seul gagnant en course de sa mère Djamella (Scrooge), une jument qui avait décroché trois places en sept sorties. Cette dernière est également la génitrice de Lanacan (Fast), un cheval qui n’a jamais couru, mais qui s’est classé jusqu’au niveau Pro 1 en concours complet. Il est même allé jusqu’au niveau Coupe du Monde dans cette discipline. Djalema (Maalem), la deuxième mère, a produit Djamona (Ramouncho), lauréat sur les haies à Pau, et Medjilor (Fast), titulaire d’une victoire en plat. Plus loin dans le pedigree, on retrouve la grande souche de l’élevage Buzy-Cazaux, qui a notamment donné Nikita III et Nicanor.

 

   Northern Dancer
  El Gran Senor 
   Sex Appeal
 Le Triton  
   Touching Wood
  La Tritona 
   La Mirande
ESLAMBREC (H4)   
   Easter Sun
  Scrooge 
   Dona Elvira
 Djamella  
   Maalem
  Djalema 
   Nedjarine II