Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GRAND PRIX D’AUTOMNE (GR1) - Alex de Larredya ou le premier Groupe 1 du tandem "Nicolle-Masure

Courses / 05.11.2016

GRAND PRIX D’AUTOMNE (GR1) - Alex de Larredya ou le premier Groupe 1 du tandem "Nicolle-Masure

Alex de Larredya ou le premier Groupe 1 du tandem "Nicolle-Masure"

GRAND PRIX D’AUTOMNE (GR1). AUTEUIL, SAMEDI. « J’étais pucelle jusqu’à maintenant au niveau Gr1 et c’est fait ! » François Nicolle a la larme à l’œil à l’arrivée du Grand Prix d’Automne (Gr1), ce samedi à Auteuil. Mais il n’en garde pas moins son humour légendaire. Le professionnel de Saint-Augustin a brisé la glace en remportant son premier Gr1 avec le champion Alex de Larredya (Crillon) dans le Grand Prix. Son jockey, Gaëtan Masure, a également signé son premier succès à ce niveau. Le cheval de Simon Munir s’est affirmé cette année sur les haies. Après avoir avalé la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), il a conclu deuxième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Dans cette épreuve, il était battu par l’anglais Ptit Zig (Great Pretender), lequel a fini troisième samedi. L’ascension d’Alex de Larredya s’est poursuivie cet automne et se termine en apothéose avec une première victoire au plus haut niveau. C’est bien lui le numéro 1 sur les haies d’Auteuil cette année.

 

La course idéale pour Alex de Larredya. Alex de Larredya a eu la course idéale. Blue Dragon (Califet) a dirigé les débats à une allure très sélective, détaché d’une quinzaine de longueurs. Le terrain plus souple et la distance de 4.800m étaient parfaits pour Alex de Larredya. Il avait donc tout pour lui et l’épreuve s’est déroulée comme un rêve pour lui. Au dernier passage en face, Blue Dragon a vu fondre son avance après en avoir trop fait. Il a été arrêté à la sortie du tournant final. Alex de Larredya a gagné des rangs au bout de la ligne d’en face et il est arrivé plein gaz entre les deux dernières haies. À ce moment du parcours, la course lui était promise. Son jockey, Gaëtan Masure, ne bougeait pas alors que ses rivaux étaient sollicités. Sur le plat, Alex de Larredya s’est détaché pour l’emporter de sept longueurs. Entraîneur du fils de Crillon, François Nicolle nous a dit : « Ça va mieux là ! Gaëtan [Masure, ndlr] a monté une course de rêve. Il a monté exactement comme on l'avait prévu. Il a longtemps filé et a démarré au bon moment. Alex a toujours été un bon cheval et a toujours fait des trucs bien. C’est un vrai bon cheval de haies. Il était très bien. Nous avons fait du bon boulot la semaine. La dernière fois qu’il a couru, j’ai un peu pesté. Tout le monde s’était endormi : le jockey, l’entraîneur et le lad du matin. J’ai engueulé le jockey, l’entraîneur et le lad. Et le résultat est qu’il a gagné son Gr1. Tout cela, c’est beaucoup de travail, de stress… Il vaut mieux tard que jamais, mais c’est fait ! Quand je me suis installé, jamais je n’ai pensé venir à Auteuil. Je restais dans mon bled, à Royan. Le cheval le mérite. Bravo à tous les gars de l’écurie. On se lève tous les matins pour cela… »

 

L’une des plus belles montes de l’année. Gaëtan Masure a signé l’une des plus belles montes de l’année, une course à montrer dans les écoles. Il a longuement attendu et n’est venu qu’à la fin pour enlever sa première victoire de Gr1. Il a expliqué au micro d’Equidia : « Il a mis un coup de reins extraordinaire. Je ne me suis pas occupé de Solway. Aujourd’hui, il remet les pendules à l’heure. Il était très tonique et a été préparé aux petits oignons. »

 

Crillon, la consécration. L’étalon du haras de la Baie, Crillon, que la famille Papot a acheté pour moitié récemment, a décroché sa première victoire de Gr1 avec son fils Alex de Larredya. Outre celui-ci, il est aussi le père de Jemy Baie, vainqueur des Prix Troytown (Gr3) et Richard et Robert Hennessy (L) et de la Grande Course de Haies de Pau (L), d’Aroma Baie, deuxième du Prix Montgomery (Gr3), de Buveur d’Air, lauréat du Top Novices’Hurdle (Gr1) à Aintree et troisième du Supreme Novices’Hurdle (Gr1) à Cheltenham et de Dollar Baie, bon deuxième du Prix Pride of Kildare à Auteuil en débutant. André-Jean Belloir nous a déclaré au sujet de Crillon cette semaine : « C’est monsieur Powell qui a fabriqué l’étalon. Il a acheté sa mère pleine aux ventes de Newmarket et il l’a fait saillir par Saumarez. Pour ma part, j’ai récupéré Crillon chez Yannick Fertillet. Il était arrivé chez lui après cinq années de courses. Il était intact au niveau de ses jambes et devait être dressé en obstacle, mais le cheval en avait marre. On m’a proposé de le prendre comme étalon et je l’ai récupéré. La première année, il a fait environ trente juments et il a produit quatre chevaux de Listeds : Rhode Island, Calin d’Aubois, Kadyphard et Roméo des Ongrais. Mais on n'a su la valeur de ces chevaux que quatre ans après. Crillon s’est retrouvé sans travailler. J’ai trouvé quelqu’un dans le Centre de la France qui me l’a pris. Il a fait une quinzaine de juments par an. Il saillissait mes juments, celles de l’élevage des Ongrais, de Yannick Fertillet. J’ai rencontré par la suite la famille Papot et ils m’ont dit qu’ils trouvaient surprenant que l’étalon ne saillisse pas plus et qu’ils l’adoraient. Ils sont passés à la maison il y a trois ans pour voir des poulains sous la mère et c’est comme cela qu’ils ont acheté Deal Baie et Dollar Baie, deux produits de Crillon. Six mois après, Jemy Baie est sorti, puis il y a eu Alex de Larredya, Aroma Baie, Buveur d’Air, Brelan d’As… Et tout s’est enchaîné. J’ai eu des offres pour vendre Crillon à l’étranger, mais je n’ai pas donné suite. J’ai repris contact avec la famille Papot et nous sommes tombés d’accord pour un "deal" qui permettait de conserver l’étalon en France. »

 

La meilleure performance de Solway. Solway (Califet) était dans une forme étincelante cette semaine, comme nous l’avait dit Guy Cherel. Son pensionnaire lui a donné raison en concluant deuxième. Il a relayé son compagnon d’entraînement Blue Dragon en face et a fait illusion jusque entre les deux dernières haies. Sur le plat, il a conservé nettement la deuxième place. Xavier Papot nous a déclaré : « La dernière fois, il avait gagné tout seul. Aujourd'hui, il est battu par meilleur, tout simplement. En face, il est venu, il a fait le boulot. C’est une vraie deuxième place, pas une par défaut. Nous sommes ravis. Nous pouvons juste regretter que le terrain n’ait pas été plus lourd. »

 

Ptit Zig confirme sa victoire dans la Grande Course de Haies. Ptit Zig était associé ce samedi à Nick Scholfield, peu expérimenté à Auteuil. Ce dernier a mis son partenaire dans la chasse derrière Blue Dragon puis derrière Solway. À la fin, Ptit Zig l’a payé, mais il a pu garder la troisième place. Le premier garçon de Paul Nicholls nous a dit : « Ptit Zig court bien. Je n’ai pas eu Paul au téléphone, mais je pense qu’il sera très content. Il n’était pas simple de revenir ici aujourd’hui, en rendant du poids. C’est une belle performance. »

Deuxième de cette épreuve en 2015, Aubusson (Ballingarry) a terminé quatrième cette année devant Ballotin (Enrique), auteur d’une sortie satisfaisante. Blue Dragon a dû être arrêté. Il n’a apparemment pas respiré et a fait de nombreuses fautes dans le parcours.

 

Disparition d’Ultraji. Ultraji (Denham Red) est tombé à la haie du tournant d’Auteuil et ne s’est pas relevé. Il a été l’une des vedettes de l’écurie de Fabrice Foucher puisqu’il a apporté un premier succès de Groupe à son entraîneur, Fabrice Foucher, en gagnant le Prix Carmarthen (Gr3). Il laissera un grand vide dans le cœur des amoureux de l’obstacle.

 

Une famille d’"Estruval". Élevé au haras du Bergeret par Jean-Luc Laval, Chantal Terrenegre-Laval et Maurice-Alexis Letchimy, Alex de Larredya provient d’une famille "Estruval". Sa mère, Kin d’Estruval (Panoramic), une anglo-arabe, a enlevé huit courses, dont le Prix Thuya à Auteuil. Elle a figuré dans des Groupes et s’est classée cinquième de la Grande Course de Haies de Pau (L). Comme son nom l’indique, elle a été élevée par Bernard le Gentil. Chantal Laval nous avait expliqué récemment : « Nous avons acheté Kin d’Estruval à réclamer durant le meeting de Pau, à l’âge de 4ans, pour Maurice-Alexis Letchimy. Mon mari, Jean-Luc, l’a entraînée et comme elle était bonne, nous l’avons gardée à l’élevage. » Kin d’Estruval est toujours à Bergeret. « Elle nous a donné Docteur X, un fils de Tomorrows Cat qui nous plaît beaucoup. Il a 3ans et possède le même modèle qu’Alex de Larredya. Et en 2016, elle a produit une propre sœur d’Alex [Gypsie de Larredya, ndlr]. Elle est actuellement pleine de Kap Rock. » Alex de Larredya est le deuxième lauréat de sa mère après Royal Kin (Adnaan), gagnant en plat. Kin d’Estruval est une sœur de la bonne Lettre d’Estruval (Vertical Speed), deuxième du Grand Prix des AQPS (A) à Longchamp et vainqueur de seize de ses trente-trois courses.

 

Rainbow Quest
Saumarez
Fiesta Fun
Crillon
Riverman
Shangrila
Garden Green
ALEX DE LARREDYA (H6)
Rainbow Quest
Panoramic
Immense
Kin d’Estruval
Kashneb
Aluette
Jocaste