Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LE MAGAZINE - Quel est le profil des étalons australiens qui réussissent en Europe ?

International - Élevage / 08.11.2016

LE MAGAZINE - Quel est le profil des étalons australiens qui réussissent en Europe ?

 

Les étalons australiens occupent une place de plus en plus importante en Europe. En 2016, trois sires nés et entraînés dans ce pays (Fastnet Rock, Choisir et Helmet) ont donné cinq gagnants de Gr1 sur le vieux continent. À l’heure où le nombre d’Aussies au haras est en pleine croissance, on peut se poser la question suivante : quel est le profil de ceux qui ont produit au meilleur niveau en Europe ?

Fastnet Rock, le plus titré. Fastnet Rock (Danehill) est né en Australie en 2001. Placé de Gr1 à 2ans, il fut ensuite le meilleur sprinter de sa génération à 3ans dans son pays de naissance. Il n’a pas couru en Europe. Comme son père, Danehill (Danzig), l’avait fait avec succès avant lui, il a effectué la double saison de monte entre l’Australie et la base irlandaise de Coolmore. La famille maternelle de Fastnet Rock ne possède pas de références proches en Europe. Mais outre la remarquable réussite de son géniteur Danehill, il peut se prévaloir du fait que son père de mère, Royal Academy (Nijinsky), fut un remarquable cheval de course sur le vieux continent (2e des 2.000 Guinées d’Irlande, gagnant du July Cup). En 2016, Fastnet Rock s’est notamment distingué grâce à Intricately (Moyglare Stud Stakes, Gr1), Fascinating Rock (Tattersalls Gold Cup, Gr1) et Rivet (Racing Post Trophy, Gr1). Précédemment, son meilleur représentant était Qualify (Oaks d’Epsom, Gr1). En France, il est le père de One Foot in Heaven (Grand Prix de Chantilly et Prix du Conseil de Paris, Grs2).

Choisir, le premier Australien à gagner à Royal Ascot. Comme Fastnet Rock, Choisir (Danehill Dancer) appartient à la lignée mâle de Danehill et son père de mère, Lunchtime (Silly Season), a gagné un Gr1 outre-Manche (les Dewhurst Stakes). Meilleur 2ans de sa génération dans son pays de naissance, il fut un sprinter de haut niveau et par ailleurs le premier cheval australien à gagner à Royal Ascot (Golden Jubilee Stakes). Comme celle de Fastnet Rock, la famille maternelle de Choisir n’a pas de référence proche en Europe. Il a lui aussi fait la navette entre l’Australie et le haras irlandais de Coolmore. En 2016, il s’est distingué en tant que père de The Last Lion (Juddmonte Middle Park Stakes, Gr1) et en tant que père de mère de My Dream Boat (Prince of Wales's Stakes, Gr1). Son fils Starspangledbanner (Choisir) fut un top 2ans australien, avant de gagner deux Grs1 en Europe et de produire à ce même niveau sur le vieux continent. Deux descendants de Choisir font la monte en France, au haras de Bouquetot, The Wow Signal (Starspangledbanner) et Olympic Glory (Choisir).

Les débuts tonitruants d’Helmet. Comme Choisir et Fastnet Rock, Helmet appartient à la lignée mâle de Danehill et il est issu d’un père qui a produit au meilleur niveau en Europe. Il est en effet issu d’Exceed and Excel (Danehill), un champion sprinter en Australie qui a donné Excelebration (Queen Elizabeth II Stakes, Jacques Le Marois et Prix du Moulin de Longchamp, Grs1). Exceed and Excel officie d’ailleurs toujours en Europe, à Kildangan Stud, pour le compte de Darley. Le père et le père de mère d’Exceed and Excel ont produit des gagnants de Gr1 en Europe et sa mère est une sœur de Dramatis (Spectacular Bid), deuxième du Prix de la Jonchère (Gr3).

En ce qui concerne Helmet, il est issu d’une famille totalement européenne. Sa mère est par Singspiel (In the Wings) et sa deuxième mère est une fille de Mill Reef (Never Bend). Son origine maternelle proche est très confirmée en Europe, avec des lauréats de Groupe comme Annaba (Prix du Conseil de Paris et Prix de Royallieu, Grs2), Pozarica (Prix Hubert de Chaudenay, Gr2), Anna Palariva (Prix d’Aumale (Gr3), Anna Monda (Premio Vittorio di Capua, Gr1)… Helmet n’a couru qu’en Australie, où il a gagné deux Grs1 à 2ans et un autre à 3ans, sur le mile. Ses premiers pas au haras sont remarquables. Il a produit 27 gagnants en Europe en 2016 dont quatre black types, le meilleur étant bien sûr Thunder Snow (Critérium International, Gr1).

LE PROFIL DES PÈRES DE GAGNANTS DE GR1

Pays de naissance et d’entraînement (pendant leur meilleure saison sportive) des étalons qui ont donné au moins un gagnant de Gr1 en plat en 2016 en Europe

Pays de naissance                    Nombre d’étalons

Irlande                                      20

Grande-Bretagne                      7

États-Unis                                 7

Allemagne                                4

Australie                                   3

France                                       1

Japon                                        1

Pays d’entraînement                Nombre d’étalons

Grande-Bretagne                      16

Irlande                                      8

France                                       7

Allemagne                                4

États-Unis                                 4

Australie                                   3

Japon                                        1

LES ÉTALONS AUSTRALIENS STATIONNÉS EN FRANCE EN 2017

Étalon                                       Prix de saillie

ELVSTROEM                         Haras du Petit Tellier (7.000 € en 2017)

EXOSPHERE                          Haras du Logis (6.000 € en 2017)

SCISSOR KICK                      Haras d’Étreham (10.000 € en 2017)

SIDESTEP                               Haras du Logis (4.000 € en 2017)

Myboycharlie (Danetime) a fait la monte pendant plusieurs saisons au haras du Mézeray. S’il n’est pas australien de naissance, il a produit des gagnants de Gr1 dans ce pays. En Europe, ses meilleurs produits sont Euro Charline (Lockinge Stakes) et Camprock (2e du Saint Alary). Lui aussi issu de la lignée mâle de Danehill, Redoute's Choice (Danehill) est l’un des meilleurs reproducteurs de l’hémisphère Sud. Ses générations européennes ont été conçues pendant ses saisons au haras de Bonneval. Les premiers produits de Redoute's Choice, âgés de 2ans en 2016, ont réalisé des performances prometteuse en Europe.

Elvstroem (Danehill) fut un remarquable cheval de course, gagnant de quatre Grs1 sur deux continents. Il fait la monte au haras du Petit Tellier pour 7.000 €. Père de gagnants de Gr1 dans son pays de naissance, ce fils de Danehill présente de nombreuses références européennes dans son pedigree. Il est en effet le frère de la mère du globe-trotter Highland Reel (Galileo), qui s’est – entre autres – classé deuxième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2016.

Le haras d’Étreham accueille en 2017 Scissor Kick (Redoute's Choice). Issu de la lignée mâle de Danehill, il appartient à une famille est bien connue en Europe, puisqu’il s’agit de celle d’Hasili (Dansili, Banks Hill, Cacique...) Placé de Gr1 et gagnant de Gr3, il va faire la monte à 10.000 €.

Le haras du Logis aura deux australiens dans son effectif en 2017. Exosphere (Lonhro) est gagnant de Gr1 à 3ans et de Gr2 à 2ans. Il fut le meilleur cheval de sa génération en Australie et il est le premier fils de Lonhro au haras en Europe. Enfin Sidestep, un fils d’Exceed and Excel, est issu d’une mère par Quest for Fame (Derby d’Epsom). Deuxième du Golden Slipper, il fut le meilleur 2ans de sa génération en Australie. Il a confirmé à 3ans en gagnant un Gr2. Exosphere apporte des courants de sang peu répandus en Europe. Son père Lonhro a donné une soixantaine de chevaux de stakes, dont Pierro, quintuple lauréat de Gr1 et qui est considéré comme le meilleur poulain vu en Australie depuis la fin des années 1970