Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le PMU va tester l’Ante Post betting sur le prochain Prix d'Amérique

Courses - Institution / Ventes / 25.11.2016

Le PMU va tester l’Ante Post betting sur le prochain Prix d'Amérique

Le PMU va tester l’Ante Post betting sur le prochain Prix d'Amérique

Réclamé par de nombreux turfistes expérimentés, l’Ante Post fait son entrée au PMU. Pour l’instant, ce pari qui consiste à dénicher bien avant le jour J le gagnant d’une course donnée est proposé gratuitement et les gains potentiels sont des bons de paris hippiques ainsi qu’un voyage à New York.

Pour cette première, le PMU lance l’Ante Post sur le prochain Grand Prix d’Amérique Opodo, sur le même principe que ce qui est proposé aux États-Unis pour le Kentucky Derby. D’ici le 29 janvier 2017, date du Gr1 de Vincennes, quatre listes de partants potentiels seront communiquées (22 novembre, 13 décembre, 3 janvier et 17 janvier). Chaque cheval sera associé à un nombre d’étoiles représentant une estimation de ses chances sur la base de ses dernières performances et les joueurs pourront à chaque publication de liste désigner un cheval à la fois. À chaque nouvelle publication de liste, le joueur pourra maintenir son choix ou le faire évoluer en fonction des événements précédant le Prix d’Amérique.

Un tirage au sort parmi tous les participants ayant trouvé le gagnant du Prix d’Amérique sera organisé le lendemain de l’événement. Plus les joueurs auront pris des risques dans leur choix, plus la récompense sera grande si le gagnant du Prix d’Amérique est un cheval qui ne figurait pas parmi les favoris.

Le gagnant du jeu s’envolera pour New York. Au total, plus de 25 000 € de dotations seront mis en jeu, comprenant des voyages et des centaines de paris hippiques offerts. Par ailleurs, plus on parie à l’avance et on pronostique juste, plus on a de chances d’être tiré au sort.

Actuellement, et sans surprise, c’est le tenant du titre, Bold Eagle, qui est le favori en Ante Post du prochain Prix d’Amérique : il recueille 50 % des voix.

Chacun peut participer à ce jeu en cliquant ici

https://www.duels-epiqe-series.fr/jeu-antepost

L’Ante Post, comment ça marche ? Le Pari Ante Post n’est pas développé en France, mais il est très populaire outre-Manche. Là bas, il fonctionne à cote fixe et son principe est le suivant. Par exemple, vous repérez un bon gagnant de maiden âgé de 2ans et vous pensez que ce cheval possède l’étoffe d’un gagnant de Derby. Vous décidez alors, au moment de cette « découverte », de le jouer dans le Derby qui aura lieu dans plus de six mois. Comme l’épreuve sur laquelle vous pariez est encore éloignée, les bookmakers vont vous proposer une cote qui sera logiquement en rapport avec le risque que vous prenez. Ainsi, six mois avant le Jour J, vous pouvez jouer à 20/1 un cheval qui sera proposé à 8/1 le jour de la course. En revanche, s’il ne court pas le Derby, tout est perdu... pour vous, mais pas pour le bookmaker qui a enregistré votre pari !

Outre-Manche, l’Ante Post fonctionne à cote fixe, mais il existe des variantes en pari mutuel. C’est notamment le cas aux États-Unis pour le Kentucky Derby. À plusieurs dates clés, les parieurs peuvent jouer sur le cheval de leur choix pour cette épreuve mythique et la cote proposée n’est pas fixe, car elle varie en fonction des enjeux placés sur chaque cheval.

Les Grecs vont désormais parier sur les courses françaises

Le 26 novembre, le PMU et Hellas Horse Races SAS (filiale de l’OPAP, l’opérateur de loterie grec) vont annoncer le lancement d’un partenariat qui permettra aux parieurs grecs de jouer en masse commune sur les courses françaises. À l’occasion d’une conférence de presse organisée sur l’hippodrome de Markopoulo à Athènes, Alain Resplandy-Bernard, Directeur Général Délégué du PMU, Spyros Fokas et Konstantinos Alexopoulos Vice-Président et Directeur Général de Hellas Horse Races S.A, détailleront ensemble les conditions et les ambitions de ce partenariat. Alain Resplandy-Bernard a précisé : « Ce partenariat s’inscrit dans la dynamique de développement international initiée par le PMU depuis plusieurs années et qui connaît une forte croissance. Le partenariat en masse commune garantit les meilleures conditions aux parieurs grecs qui ont toujours manifesté un réel enthousiasme pour les courses hippiques. Les chiffres enregistrés par le passé le soulignent et laissent présager des résultats qui participeront à la fois au financement de la filière hippique en France et à la relance de la filière grecque. »

Dès février 2017, et comme il y a quelques années, ils pourront de nouveau miser sur le Quinté+, ainsi que sur plusieurs autres paris qui viendront enrichir l’offre. Jusqu’à présent, les paris sur les courses françaises n’étaient possibles en Grèce qu’en masse séparée, dans un réseau de trois cents points de vente.